Archive for décembre 2005|Monthly archive page

À la découverte de soi.

          Depuis quelques années, je décider d’emprunter un chemin peu fréquenté. Certains appelleront ça suivre sa légende personnelle, d’autres diront suivre sa voie ( ou sa voix…intérieure) et nous entendons aussi souvent "faire ce que l’on aime vraiment".

           Mais de mon côté, depuis longtemps, j’ai une bonne idée de ce que je veux faire, et je le fais en partie depuis bon nombre d’année, j’entraîne les gens physiquement et je les pousse à dépasser leurs limites physiques. Et bien depuis peu, j’ai réaliser qu’il n’y pas que le corps qui compte, et qu’au delà du corps, il y a l’esprit. L’esprit gouverne le corps. Et c’est ce chemin que j’ai décidé d’emprunter ces derniers temps.

 
          Comme tout bon professeur (vous pouvez lire "cordonnier bien chaussé"), il est avant tout l’élève bien avant de devenir l’enseignant. Et j’en suis là. Je sais pertinement ce que je veux enseigner, mais en ce moment je ne fais qu’absorber les connaissances. Par contre, ces connaissances ne s’apprennent pas à l’école conventionnelle, elles s’apprenent à l’école de la vie. Plusieurs livres sont à notre disposition, mais d’après mes nombreuses lectures, le message qui y est décrit à travers ces ouvrages est sensiblement le même. Le reste de la leçon, nous devons affronter les dures labeurs de la vie. Et j’en suis là. À chaque jour, j’affonte mes peurs, je défie mon intellect (vous pouvez lire "égo" aussi) des ses manigances de peur et de non-réussite. Il est tenace, chaque matin je me lève et il est là, à m’attendre, prêt à m’assomer des pensées négatives et non-constructives.

         Le principal adversaire de cet égo est mon coeur, qui est là, fort, inspirant et plein d’idées, de belles pensées d’amour, de joie, de réussite et d’abondance. À chaque jour, il se doit d’être tenace et fort pour contrer les subtilités de l’intellect. Et j’en suis là.

         Mon idée en ce moment est de créer mon travail oû je suis présentement, puisqu’en suivant les signes de l’univers, c’est ce que je me dois de faire. Mais je ne trouve pas ça si facile que ça, je crois qu’au profond de moi il y a cette paresse inhérante de celui qui a eu la vie facile ou je ne sais pas, ce n’est même pas clair cette peur que je peux ressentir, elle est là, sans fondement. Ce que je veux faire est de développer une clientèle de ce que je sais le410543-239063-thumbnail.jpg mieux faire dans ma vie, l’entraînement privé. Continuer de pousser les gens physiquement, et ajouter au grain de sel mes connaissances de l’esprit, qui augmente à chaque jour. Voilà, mon objectif, atteindre le plus rapidement possible une clientèle d’une 12aine de personnes environ, que je vois 3 à 4 fois par semaine dans leur vie privée, à domicile et/ou à l’extérieur (dehors, à l’air), et que je les entraîne vers une vie meilleure en qualité de vie et de bonheur. C’est ce que je veux, et depuis hier, j’ai mis les choses en branle sur ce plan. Principalement de la publicité partout oû je peux, une belle affiche et cette semaine quelques annonces dans les journaux.   

         Voilà, mais mon égo a peur, peur de quoi je ne sais pas, peur de ne pas réussir, peur de comment les gens vont me percevoir, peur que les gens n’apprécient mes services. Et cette peur est là même si j’accumule les succès et rétroactions extrêmement positives depuis belles lurettes!     

 
          Et c’est cela, à la découverte de soi-même, être en parfaite liberté de faire ce que l’on veut réellement faire, et vivre avec les craintes qui vont avec. Mais à la fin, les choses s’organisent toujours pour le mieux!
 

Publicités

Les beautés de la nature ( les vraies!).

          Me voilà aujourd’hui à me lever vers 4hre du matin pour lifter une  amie à son travail (croisière en mer Pacific Whale Foundation) à Lahaina, 1hre de route. Accompagé de mon compagnon journalier, Alex Pace, j’ai passé la matinée à siesté sur le sable. 1ohre arrivant, nous nous somme dirigés vers une escapade de snorkeling à Black Rock, j’ai trouvé ça correct, mais j’ai déjà vu mieux même si cet endroit est très bien coté. Supposément qu’il y avait une tortue qui se promènait là, mais je n’ai vu que dalle, mais comme toujours les poissons sont magnifiques. Et j’ai même réussi à débloquer mes oreilles en profondeur, chose qui me donne du fil à retorde depuis des lunes .

410543-238276-thumbnail.jpg 

 
Vive les femmes! 

          Mais ce dont je veux parler sur ce billet est évidemment des plus belles créatures que l’univers nous a créer, les femmes! Voyez vous, j’étais submergé toute la journée de touristes de partout, mais principalement américains, et qui dit touristes dit jeunes filles touristes! Incroyables, je me croyais au beau milieu d’un mirage, bondé de femmes partout, et de toutes les formes, de toutes les sortes! Je ne peux m’empêcher de vous dire que je vous adore toutes, oui vous qui me faites tant saliver, les femmes. Vous êtes si attirantes avec votre bas de dos cambré, votre démarche coquette, votre regard qui me perce le coeur, et je ne manque aucune occasion de pénétrer intensément dans vos yeux. Je ne peux m’empêcher de voir ce qui ce cache derrière ces courbes bien à vous, si sexy, de m’assurer si vous cachez un charme timide ou une attitude chiendante! Wow! Et vous croyez que je  parle seulement des tops modèles bien bronzées, bien non au contraire, chacune d’entre-vous avez vos charmes propres, et si vous les mettez bien en valeur, paf!, je me retrouve tout simplement sur le derrières. Et s.v.p., nous vous promener pas trop souvent en groupe, ça fait beaucoup trop de stimulis pour mes pauvres yeux et je ne sais plus oû donner de la tête!

           Sérieusement, ce qui m’attire en premier, l’ATTITUDE! Une fille qui démontre confiance et du chien ne demande pas mieux de ma part. Et la démarche,  reliée à l’attitude et l’assurance. Voilà, le reste vous le comblez avec vos attributs physiques. Et certains de mes chums diront que c’est en premier les seins(!?) que je regarde. Baahhhh! Ouf, ouin, il y a quand même un fond de vérité à cela, désolé…

 
          En bref, merci d’exister, vous êtes des oeuvres d’arts embullantes, et mes yeux ne font que s’en délecter! Vive les femmes!

            Pour ma part, en fin de soirée, au retour de cette éprouvante journée:), quoi de mieux que de se reposer dans un hamac, une bière (Heineken foncée!?), en regardant jaillir au-dessus de mes yeux les éblouissantes étoiles. Bonne nuit.
 

Les beautés de la nature.

          Et là, je pourrais en parler bien longtemps, mais non les demoiselles, ce ne sont pas de vous que je mentionne. Désolé.

         tennis1.jpg                                     Ma journée a bien commencé par quelques minutes de mon sport préféré, le tennis. Avec mon partner Alex Pace, nous avons taper les balles comme des défoncés! Mais ça parait que je m’entraîne moins depuis mon arrivée. Mes jambes sont lourdes et ont moins de puissances. J’ai aussi cordée ma raquette un peu trop tendue à mon goût, c’est comme si je n’étais pas capable de bien donner de la puissance à la balle. Ça fait chier dans ce temps là.

          Non les beautés de la nature que je mentionne se sont présentées à moi en après-midi. Avec Alex et un autre copain, nous sommes allé faire une hike pas loin de oû je demeure. Comme des grands explorateurs, nous avons descendu à travers la forêt trôpi410543-237677-thumbnail.jpgcale, pour ensuite parcourir en petit bonhomme un tube formée par la lave qui a coulé du volcan Haleakala en 17oo quelque chose. En sortant de ce tunnel sans lumière, nous avons traversé sur le dos des roches une petite clairière. Et là boom! Juste devant mes yeux, au loin, une incroyable chute d’eau d’un 10aine de mètres de haut. Grandiose! La plus belle que j’ai vue jusqu’à présent. Wow. Nous y sommes restés plusieurs minutes, juste assez pour se tremper les fesses dans ce petit étang au bas de cette majestueuse beauté de la nature, presqu’aussi belle que les attirantes courbes féminines…J’avais les mamelons asssez pointants tellement l’eau était froide.

           Dodo de bonne heure ce soir, parce que demain je me lève à 4hre du matin. Je passe la journée à Lahaina, une des villes les plus touristique de l’Île de Maui. Bonne nuit.zzzzzz.

 

Du nouveau, ça rafraîchit.

          Court message pour annoncer que je vais tester dans les prochains jours une nouvelle adresse email avec un nouvel outil, qui se veut supposément d’être un des meilleurs. Mais avant d’en faire une pub hâtive, je teste.

"Life is like a Box of Chocolate, you never know what you gonna get."

            Et voilà, on commence la journée, mais on ne sait jamais comment et quand ça finit.

            Encore une fois comme  hier, ma principale préoccupation d’après-midi est d’aller à la plage, nous sommes allés mon ami Alex Pace et moi à une dont nous sommes pas aller encore. En résumé, pas à tout casser pentoute. Ensuite, tout excité, je suis aller chercher ma raquette de tennis nouvellement cordée chez mon magasin de sport préféré, The Sports Authority. Mais avant je ne sais pas pourquoi, mais je sentais que je devais aller faire un tour chez Borders, j’adore y passer du temps à lire au travers des rayons. Mais devines quoi, je tombe face à face avec un de mes amis, pour ensuite tomber sur ma coloc. Voilà donc qu’elle m’apprend qu’elle a eu un accident de voiture ce matin en se rendant au travail. Perte totale le camion, mais elle est en pleine santé au moins, sans maux, mais je crois qu’elle va s’en ressentir physiquement demain et dans les prochains jours.

           La leçon, on ne sait jamais quand ces événements nous tombent dessus, en passant un autre de mes chums qui  lui est rester au QC avec cette neige, s’est fait lui aussi rentrer dedans par quelqu’un d’inatentif. Perte totale lui aussi. Mais ma pensée va surtout vers le fait que l’on attire toujours vers soi ce que nous pensons, c’est la loi universelle de l’attraction. Je me demande bien ce qui se passait dans la tête de ma coloc ces derniers temps, a-t-elle souhaité quelque chose en cachette? Se sentait-elle en crisse d’aller travailler? Ça reste à voir, mais ce n’est pas des questions que ma coloc aime bien discuter, c’est la fille la plus bornée que je connais.

                                                             tennis.jpg Ma soirée s’est terminé avec cette merveilleuse raquette avec un fond tout nouveau, et pour ceux qui s’y connaissent j’y ai mis une tension sur mon cordage plus fort qu’à l’habitude, juste pour voir, woufff!, ma raquette (Wilson) était comme une planche de bois, moins puissante mais plus de contrôle. Le gars à ma droite est mon chum Alex Pace, excellent joueur! Mais encore une fois, il s’est passé quelque chose de weird, et bien ici à Maui il arrive souvent que les chiens se promènent tout vent mal an ( ça s’écrit comme ça?), mais là le chien avait à sa queue qui le suivait une chèvre! Et elle le suivait vraiment, partout oû il allait, et bien ils se sont tous les 2 ramasser sur les courts! Et quelle odeur! Heurrkk! Voilà pour les cocasseries. Ça fait tellement du bien de se défouler un peu et de faire du sport. Wow!

           Ce matin, avant de partir pour ma journée, j’ai regardé ce qu’il se passait du côté de quelques blogues. Pour ceux qui veulent voyager et aller faire un tour à Cuba, et bien FB251 y fait sa revue de son voyage, très bons conseils en passant pour les voyageurs seuls, laisser aller l’univers faire sa magie pour rencontrer des gens. En deuxième, j’ai parcouru la fiche de Galad, qui s’est blessé au dos, imagines-toi donc en se brossant les dents! Ouch! Je lui ai donné un de mes  conseils simples, s’en occuper au PC! Et j’ai terminé ce ptit périple bloguien par Daniel Rondeau, à qui j’adore ses tournures de phrases et son esprit de mots tordus.

           Voilà pour la journée, je crois! Mais maintenant, je m’en vais dans un de mes endroits préférés, au pays de Morphée. Je rêve beaucoup et j’adore essayer d’en voir les sens et signes qu’ils me font. Ciao!
 

« Life is like a Box of Chocolate, you never know what you gonna get. »

            Et voilà, on commence la journée, mais on ne sait jamais comment et quand ça finit.

            Encore une fois comme  hier, ma principale préoccupation d’après-midi est d’aller à la plage, nous sommes allés mon ami Alex Pace et moi à une dont nous sommes pas aller encore. En résumé, pas à tout casser pentoute. Ensuite, tout excité, je suis aller chercher ma raquette de tennis nouvellement cordée chez mon magasin de sport préféré, The Sports Authority. Mais avant je ne sais pas pourquoi, mais je sentais que je devais aller faire un tour chez Borders, j’adore y passer du temps à lire au travers des rayons. Mais devines quoi, je tombe face à face avec un de mes amis, pour ensuite tomber sur ma coloc. Voilà donc qu’elle m’apprend qu’elle a eu un accident de voiture ce matin en se rendant au travail. Perte totale le camion, mais elle est en pleine santé au moins, sans maux, mais je crois qu’elle va s’en ressentir physiquement demain et dans les prochains jours.

           La leçon, on ne sait jamais quand ces événements nous tombent dessus, en passant un autre de mes chums qui  lui est rester au QC avec cette neige, s’est fait lui aussi rentrer dedans par quelqu’un d’inatentif. Perte totale lui aussi. Mais ma pensée va surtout vers le fait que l’on attire toujours vers soi ce que nous pensons, c’est la loi universelle de l’attraction. Je me demande bien ce qui se passait dans la tête de ma coloc ces derniers temps, a-t-elle souhaité quelque chose en cachette? Se sentait-elle en crisse d’aller travailler? Ça reste à voir, mais ce n’est pas des questions que ma coloc aime bien discuter, c’est la fille la plus bornée que je connais.

                                                             tennis.jpg Ma soirée s’est terminé avec cette merveilleuse raquette avec un fond tout nouveau, et pour ceux qui s’y connaissent j’y ai mis une tension sur mon cordage plus fort qu’à l’habitude, juste pour voir, woufff!, ma raquette (Wilson) était comme une planche de bois, moins puissante mais plus de contrôle. Le gars à ma droite est mon chum Alex Pace, excellent joueur! Mais encore une fois, il s’est passé quelque chose de weird, et bien ici à Maui il arrive souvent que les chiens se promènent tout vent mal an ( ça s’écrit comme ça?), mais là le chien avait à sa queue qui le suivait une chèvre! Et elle le suivait vraiment, partout oû il allait, et bien ils se sont tous les 2 ramasser sur les courts! Et quelle odeur! Heurrkk! Voilà pour les cocasseries. Ça fait tellement du bien de se défouler un peu et de faire du sport. Wow!

           Ce matin, avant de partir pour ma journée, j’ai regardé ce qu’il se passait du côté de quelques blogues. Pour ceux qui veulent voyager et aller faire un tour à Cuba, et bien FB251 y fait sa revue de son voyage, très bons conseils en passant pour les voyageurs seuls, laisser aller l’univers faire sa magie pour rencontrer des gens. En deuxième, j’ai parcouru la fiche de Galad, qui s’est blessé au dos, imagines-toi donc en se brossant les dents! Ouch! Je lui ai donné un de mes  conseils simples, s’en occuper au PC! Et j’ai terminé ce ptit périple bloguien par Daniel Rondeau, à qui j’adore ses tournures de phrases et son esprit de mots tordus.

           Voilà pour la journée, je crois! Mais maintenant, je m’en vais dans un de mes endroits préférés, au pays de Morphée. Je rêve beaucoup et j’adore essayer d’en voir les sens et signes qu’ils me font. Ciao!
 

Ce que tu dois être tu seras!

            Avant de me mettre à écrire ce post, je me suis mis à feuilletter mes tops blogues, alors je me suis mis à lire Des Souris et des Femmes, et lorsque je vois des filles qui ne montrent pas leurs photos et qu’elles restent anonymes, je me demandent toujours si elles sont cutes! Par la branche de leur blogue, je suis tombé sur le Procrastinator! Pissant mon homme, j’adore ta façon de tourner tes mots! Ensuite Lolita en poudre ( ou sur la poudre!), bien drôle aussi, à qui j’envoie de bonnes vibes pour que tu puisses faire ce que tu veux de 2006! En avant dernier passant par Mathilde, super touchant ton texte sur les fillles qui ont un coeur d’or, si j’ai bien compris!, Et pour finir avec l’incontournable Mal de blog, la radio de l’université qui m’a donné mon diplôme, CISM La marge! Toujours super cool à écouter pour découvir la music!

            Pas facile la vie!:) Chillage sur la beach. Baby Beach qu’elle s’appelle, puisque bien des familles y amènent leurbeach.jpg flots. À cet plage, les vagues ne sont pas très méchantes, donc les poupons y nagent sans difficulté. Il m’est arrivé une expérience bizarre… Comme si j’avais perdu des heures de mon après-midi… Nous nous sommes rendus à la plage, un copain et moi, un peu de lecture pour moi, et hop une sieste que je croyais courte. Mais non, elle a sûrement duré plus longtemps que je pensais, comme si j’avais perdu du temps, réellement! Bizarre comme feeling, comme si on avait accéléré ma journée!

                                           geisha_stamp01.jpg Ensuite bouffe rapide pour nous permettre d’aller voir un  film que j’attendais depuis quelques temps, Memoirs of a Geisha de Steven Spielberg. En gros, j’ai adoré, fantastiques les images, paysages, la beauté de ses femmes, je ne croyais jamais trouvé une si jolie japonaise ( même si Ziyi Zhang est chinoise!).  Le titre de ce post est inspiré du film, oû la jeune fille devait devenir geisha, tel était son destin. Touchant, pour ceux qui aiment voyager comme moi, ça donne encore plus le goût d’aller faire un tour en Asie!

          Et quoi de mieux pour terminer la soirée au Ale House, un pub oû majoritairement des hawaiiens se retrouvent en soirée ( et non trop de touristes!). La principale attraction, le karaoké!. Ma bierre, Blue Moon, de Belgique, délicieuse. Pour ensuite se retrouver à la maison, en fait, je suis dans la ville de Haiku sur Maui, pas de lampadères, à regarder un ciel totalement étoilé, magnifique!

Le calme avant le mal de tête.

          Incroyable journée! Quelques heures de hiking dans une fôret de bamboos pour se retrouver à nager dans un étang en-dessous d’une chute splendide! J’ai failli m’écorcher le pied en faisant mon téméraire en gripant sur le rochers de la chute d’eau. Ensuite, nous continuâmes notre parcours en passant par la "Commando Hike", appellée ainsi puisqu’à un point oû il faut tout laisser nos choses derrières pour se rendre à la nage jusqu’à une autre chute d’eau.

            Mais, étant donné qu’il y n’a pas trop plu ces derniers jours, l’eau ne coulait pas trop à flot. Mais quel glaise.jpgspectacle! Wow! À cet endroit, sur le rebord des rochers se postait un trou emplie de glaise rouge, et mon amie un peu folle sur les bords a commencé à s’en mettre sur tout le corps, ce ne fut que le début d’une séance de maquillage et traitement dermique… Je  me suis fait des traces de guerriers sur le visage. RRRGGGHHH!

                                              410543-235993-thumbnail.jpg 

Nous avons rapidement eu le temps de se rendre au MACC oû est présenté le Maui Film Festival jusqu’à la semaine prochaine. Alors le film que nous avons vu s’intitule Transamerica, un roadtrip d’un homme transexuel qui découvre juste avant l’opération finale qu’il a un fils adolescent junkie! Mal de tête assuré pour moi, un film intense et difficile pour coeur sensible comme moi. Nous sommes plongé dans la tête d’un homme transexuel et d’un ado en recherche de son identité sexuelle. Pas facile.

Fuck, ça roche!

            Note à moi-même: Voilà mon nouveau blogue. Mais putain, faut mettre du temps pour vraiment avoir ça à son goût! Et ce n’est que le début! Bienvenue dans mon monde! Plein de choses feront parties de ce blogue, ce sera plus qu’un blogue, un moyen de mettre en marche des affaires.

            Pics, vidéos, liens, opinions, revues, anecdotes, tout y passera… La création de quelque chose me révèle une partie obscure de moi. Ce blogue est une partie de moi, aussi bien me mettre à nue devant vous, pas de cachette, pas de menterie, que de la puissance brute!

            Reste à savoir comment ça marche, tout ce sytème! Welcome to my world!

            Fuck man, il est tard, bonne nuit. Mais je dirais plutôt bonne journée pour vous, étant donné que je ne suis pas dans le même fuseau horaire.

 

Slaque la valve le gros!

2 min. Ce ne sera pas long, je suis partis au toilette!