L’âge des Ténèbres.

C’était peut-être ma seule chance d’aller voir un film québécois, je l’ai saisie.

Je suis allé voir L’âge des ténèbres hier soir. Il est sorti au Québec?

J’arrive d’un souper à 22hre à l’hôtel, le film est à 22h15. Je suis à 30 minutes de marche.

J’y suis arrivé à temps, à bout de souffle, en 15 minutes. J’ai couru à vive haleine. La map à la main. Portant mes souliers semi-chic en cuir noir. Café Mélies Vol. 3 dans les oreilles. Au loin j’ai vu le Pathé Balexert, victoire. Mais en légère sueur.

17,50 Francs suisses. 15 dollars canadiens. Ciboire.

Mais j’ai dégusté. Et j’ai rit aussi. Un Denys Arcand, exagérer la société québécoise, mais en marquant quelques bons points. Linéaire, sans rebondissement, une satire d’un homme dans la cinquantaine, désemparé.

Marc Labrèche est excellent, Sylvie Léonard est à rentrée dans le mur. Les images sont assez saisissantes merci. On a compris le message. Le retour aux valeurs humaines, c’est ce qui importe. À voir.

Par une nuit fraîche, une presque pleine lune, je termine le reste de mon album, en regardant cette boule de lumière me faire un clin au travers des nuages. Et je me souviens que je suis à Genève.

Publicités

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :