Across the Universe.

Un film enivrant, coloré et touchant. Across the Universe.
acrossuniverse.jpg

Ils ont repris tous les hits des Beatles et ont fait un film d’amour avec. À la roméo.

Tout est incroyablement bien filmé, les personnages sont excellents, il y a plusieurs clins d’oeil à l’industrie de la musique, de la télévision et de la guerre.

Un gros trippe d’acide par moment et ténébreux par d’autres. C’est comme un gros vidéoclip revampé des Beatles.

Je ne pouvait m’empêcher de penser à Love du Cirque du Soleil et à Moulin Rouge. L’acteur principal, Jim Sturgess, me fait penser à Ewan McGregor, et leur ressemblance de voix est frappante et douce à l’oreille.

J’ai bien aimé. À voir pour les fans des Beatles et du musical.

Et je disais comme ça, que l’on pourrait faire un film au Québec dans le même genre avec le défunt groupe Harmonium. Ce serait excellent.

(À côté de moi, il y avait cette femme avec des énormes seins. Par moments, c’était plutôt difficile de me concentrer en avant. Mais je pensais à mes notions de physiques et de la vision périphérique. Si je lui vois le visage quand je regarde l’écran, elle devait sûrement voir ma tête légèrement retournée vers ses seins même si elle visionnait devant. Et mes risques d’en manger une étaient un peu élevé. Bon, je pensais à ça aussi.)

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :