500 billets.

Je me suis vraiment stressé toute la journée avec ça. Et je ne sais même pas pourquoi. C’est comme si je me préparais une petite fête et que je voulais que tout soit parfait. Comme une femme. (Comme une femme voudrait que ce soit parfait. Je n’ai pas dit qu’une femme c’est parfait. Bien, oui, les femmes sont parfaites, ok. J’abdique… Non.)

C’est mon 500ième billet sur ce blogue aujourd’hui. C’est un demi-mille. C’est deux ans et demi d’écriture, sans arrêt. Pas tous les jours par exemple. À certains moments j’ai ralenti la cadence, à d’autres j’ai accéléré.

J’ai commencé à bloguer le 26 décembre 2005. Le lendemain de Noël. J’étais sur l’île de Maui. Et je trouvais de plus en plus que partager mes histoires serait une bonne idée. Surtout pour garder le contact avec mes amis et ma famille. Mais avec le temps, ça s’est étendu. Et à mon plus grand bonheur.

Mais c’est bizarre, encore aujourd’hui, je ne me sens pas comme un vrai blogueur. Je ne sais pas pourquoi. Pour moi, un blogueur, c’est un intello, ou c’est un connaisseur en musique, ou en films, ou c’est un « geek » informatique, ou c’est une personne cultivée, ou une qui suit l’actualité et qui donne son opinion politique, ou un lecteur avide de livres ou un écrivain de talent. Mais moi, je ne suis rien de ça. En fait, peut-être un peu à un certain léger degré, mais loin de l’être en profondeur. Je suis un sportif, qui philosophe sur la vie, et qui écrit ce qu’il voit, ce qu’il pense et ce qui le fait tripper. Et ça depuis longtemps que je me souviens, je le faisais sur papier. Le bon vieux papier.

Alors, pour continuer, toute la journée j’ai tourné en long et en large pour créer le texte. Le texte parfait, comme un vrai 500ième. Ça ne pouvait être le même charabia que je radotte, c’était impossible.

Alors je suis venu avec cette idée. Pourquoi pas faire comme le 31 décembre, et de se faire une récapitulation? Mais non, c’est plate ça. Alors je me suis fait une introspection à la place, comme j’aime si bien le faire. En m’en donner mal au ventre je crois. Ou c’est les piments dans mon Subway? (Putain, c’est les piments, je viens de trouver pourquoi j’ai mal au ventre de même. Moi qui pensait que c’était le stress.)

Et en faisant mon introspection de pseudo-blogueur, je me suis demandé comment allait l’industrie du bloguage mondial en même temps. Alors j’ai fait mes recherches, et y’a pas grand chose. Et encore moins sur la blogosphère québécoise.

Alors voici quelques infos que j’ai recueillies à trois endroits, sur le Hou Hou Blog, Technorati (via ici) et blogads.com et leur sondage de 2006 sur 56 000 lecteurs de blogues.

-il y a environ un peu plus de 70 millions de blogueurs dans le monde. Et on estime que ça va atteindre le 100 millions d’ici la fin de l’année. Mais le nombre n’est plus en progression aussi rapide qu’en 2005 et 2006. (Mais on ne dit pas combien de blogues actifs, ni le nombre de faux blogues.)

-les principales langues bloguées sont le japonais et l’anglais. La langue française représente 2% seulement de tous les blogueurs. 3 millions proviennent de la France. (Combien de québécois vous pensez?)

-entre 3000 et 7000 nouveaux faux blogues sont créés par jour (pour de la pub de marde)

-1 lecteurs de blogues sur 5 écrit aussi son propre blogue. (Imaginez si c’était la même chose pour les lecteurs de livres.)

-la plus grande majorité des lecteurs de blogues ont un revenu annuel entre 60 et 90 milles $ par année et cette même majorité de blogueurs sont agés entre 41 et 50 ans. (Moi aussi je suis surpris. Bien, à cet âge, faut bien qu’ils s’occupent.)

-72% sont des hommes. (Ça m’étonne aussi. Je croyais que les femmes s’exprimaient et lisaient plus que les hommes.)

-l’industrie qui rejoint le plus de lecteurs/blogueurs: l’informatique (duh!), et l’éducation (je peux comprendre), et beaucoup aussi d’étudiants (j’imaginais bien)

-leur éducation, collège et universitaire en majorité. (Je peux comprendre)

-la plupart de lecteurs/blogeurs (américains) sont démocrates.

-ils préfèrent les blogues en opposition à la tv, radio, journaux pour se renseigner sur les dernières nouvelles et connaître les dernières opinions.

-ils bloguent pour 4 raisons principales: influencer l’opinion publique, faire sortir le méchant, émettre de nouvelles idées, et pour suivre le fil de leurs pensées.

-la plus grande majorité ont commencé à bloguer en 2005.

-ils lisent soient 5 blogues par jour, ou entre 11 et 15 blogues par jour. (Je trouve ça étrange le trou entre 5 et 10.)

-52% laissent des commentaires sur d’autres blogues.

-la majorité lisent environ 10 heures de blogues par semaine. (Mais le sondage ne dit pas combien d’heures d’écriture.)

-ils lisent les blogues pour trois raisons principales: pour avoir des nouvelles plus rapidement, pour avoir une meilleure perspective (de quoi?), et pour trouver des nouvelles qu’ils ne trouveraient pas ailleurs. Un peu derrière arrive pour l’honnêté de blogues, et pour l’humour.

-la majorité ne lise pas les blogues via RSS, et ont jamais regardé un podcast(baladodiffusion).

Intéressant, non? Un mini revue de littérature sur les blogues.

Mais ma question: Est-ce que ces données s’appliquent aussi au Québec? Le ralentissement se fait sentir au niveau mondial. Mais j’ai comme cette impression que l’on est un peu en arrière dans la vieille province. Et que la blogosphère québécoise commence à émerger. Je crois que l’on ne reconnait pas encore le pouvoir du blogueur, que ça commence tout juste. En fait, chaque personne peut devenir son propre journaliste, et avoir sa voix, qui peut être portée bien loin si elle le veut. À travers les blogues, chaque personne maintenant a son propre porte-voix, et peut émettre son opinion. Sur le sujet qu’elle désire. De plus en plus, les grosses entreprises tiennent en compte ce pouvoir. Bloguons. Et continuons à encourager le blogue.

Et moi, pourqoi je blogue? Si je n’écrivais pas, je ne verrais rien, je suis toujours trop près de ce que je vie. Le nez dedans, et le blogue me permet d’avoir une meilleure vue d’ensemble. Pour aussi loin que je me souviens, j’ai toujours écrit. Pour moi et pour les autres. Et le blogue n’est qu’un autre moyen, une plate-forme qui me permet de m’exprimer, de rejoindre encore plus de gens, de permettre d’échanger, et de discuter autre que vive voix.

Sans blogue, comment est-ce que je saurais ce qui se passe dans le coeur d’une amie à Berlin? Comment est-ce que je saurais comment se sent une compétitrice de fitness? Comment est-ce que je saurais quoi faire d’amusant le weekend? Comment est-ce que je saurais quoi faire de palpitant avec mes futurs enfants? Et comment est-ce que j’aurais pu rencontrer cette princesse qui m’est apparue comme par enchantement? Et j’en passe bien d’autres. En fait, tout ceux qui sont dans ma liste à droite. Sans compter ceux qui ont passé, et qui ont continués sur leur chemin. Ou que moi, j’ai passé, et suivi ma route. Les blogues, c’est un autre moyen de vivre au travers les yeux d’un autre. De connaître encore plus, de voir, et de toucher presque.

Et mea culpa, je blogue aussi pour me faire aimer, me faire apprécier. Qui ne voudrait pas ça? C’est un autre moyen d’aller chercher le coeur des gens. Mettre un peu de lumière là-dedans. De faire rire et/ou de faire rêver. Parce que Dieu sait que j’aime rire, rêver et fantasmer.

Et qui sait aussi toutes ces belles aventures que ça va m’apporter? En tout cas, ce n’est pas demain que je vais fermer ça.

En fait, je peux vous dire un secret? Imaginez dans 20 ans, j’aurai une belle femme et quoi, 5-6 enfants? Et bien je le fais pour eux aussi. Je n’arrête pas de penser à ça, à ce pouvoir de laisser une trace en mots. Imaginez mon enfant, qui lit la vie de son père. C’est magique. (En fait, certains moments devraient être censurés… Mais non, je veux être totalement transparent à mes enfants.) La quantité phénoménale de souvenirs…

Ouf, c’était un long celui-là, et un poids de moins maintenant. Bon 500ième mon homme.

5 comments so far

  1. 9me on

    Laisse les ou ils sont les dits vrais bloggers ils se sont « Lemeurisés » ça commence à ressembler à tout sauf à des blogs. Spontanéité zero

    Bon now j’file lire un peu tes archives
    enchantée

  2. V on

    Tu blogues pour te faire aimer et c’est réussi parce que JE T’AIMMMEEEE ! Dans le sens que j’aime tes écrits, ta personnalité, ta sincérité, ce que tu es !

    Fallait quand même que je précise sinon, ça va partir une tonne de rumeurs!

  3. Yano on

    Félicitations Dean🙂 Exemple d’excellence et de ténacité. Pour le blogue comme pour le contenu.

  4. Julie on

    Et bien, mission accomplie, ce billet souligne parfaitement ce qu’est ton blogue et tout ce qui l’entoure.

    Encore 500 autres! Félicitation!

  5. Dean on

    À tous: Sérieux, merci. (Petit snif. Pas de la coke par exemple.)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :