Un coq de luxe?

Pour les filles, on dit poules de luxes, alors j’imagine que pour les gars, le semblable serait le coq de luxe?

Je ne suis pas très matérialiste. Je ne l’ai jamais été. Je garde mes équipements de sports, mon linge et mes jou-joux longtemps avant de considérer à changer. Et je n’ai vraiment pas de misère non plus à dormir par-terre, dans une auto, ni d’utiliser des toilettes plus ou moins propres quand le nécessaire se fait sentir. Sans faire de mauvais jeux de mots.

Mais je dois quand même ajouter que le camping n’est pas ma tasse de thé. Mes amis ne pensent même pas à m’inviter quand s’organise un weekend dans les bois. Mais ça serait l’objet d’un autre texte.

Mais depuis un certain temps, je suis trempé dans un monde un peu différent de celui auquel je me suis permis de vivre. Parce que je voulais plus, et mieux. Par-contre, ce n’est pas le jet-set ni le caviar et le champagne tous les soirs, mais disons que les limites sont poussées assez loin, s’il y en a.

Et ce weekend, j’ai gouté à deux trucs qui ne m’ont jamais attirés, et que je croyais fermement que c’était superficiel… jusqu’à temps que j’expérimente.

Le premier, plus commun, le jacuzzi. Encore mieux quand il est situé sur le toit d’un hôtel, et la vue sur les montagnes. Et ce weekend, il fesait froid à Whistler, et il pleuvait, alors à l’extérieur, dans un bain tourbillon d’une extrême chaleur, ça fait tout un contraste. Tu as la pluie froide qui te tombe sur la tête, et les vapeurs chaudes qui te détendent. Je crois que c’est carrément thérapeutique. Ça m’a pratiquement endormi, et même étourdi au moment de sortir. Mais quelle détente ça peut faire après une séance de tyrolienne. J’imagine vraiment après une journée de planche à neige.

Le deuxième item de luxe, que je croyais tellement que çe ne servait à rien, les planchers chauffants. Mon dieu, c’est une révélation. Généralement, les tuiles, c’est froid. Mais là, non, elles sont chaudes, mais sans exagéré. Juste assez pour que mes pauvres pieds ressentent cette gentille chaleur. Tu entres, t’as les pieds froids de la randonnée dans la pluie, et tu étends tes pieds sur ces tuiles, c’est divin. Et en sortant de la douche, normalement je ne lâche jamais la serviette de sous mes pieds tant que je ne suis pas sorti de la toilette. Mais là, j’avais hâte de me sécher les pieds et de les distribués de tout leur long sur ces tuiles chauffantes. Et je garde les détails quand l’envie vient de… Bon, on comprend, ça détend encore mieux.

Mais tout ce qui me démange dans toute cette histoire, et ça reste dans ma tête, sous forme de fantasme, c’est de le partager. De partager tout cela avec une fille. Non, avec la fille. Cette fille qui me fera vibrer, pour de vrai. Rapidement, ma journée d’hier: Déjeuner, marche dans le village et shopping, dîner, moment relax au condo, tyrolienne, bain tourbillon bouillant, souper festif, film devant le foyer, et ensuite sortie dans un bar. Et mon coucher aurait été aussi différent, bien sûr. Quelle journée ne serait plus parfaite en compagnie de l’amour qui me ferait fondre, sérieux?

Un coq de luxe? Ok, parfois.

2 comments so far

  1. franfranaberlin on

    Moi je pense que tu es un coq de luxe avec un fin gout pour la nature…

  2. themean on

    Haha. Pas fou.🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :