Whistler.

(Je dois avertir d’avance, je suis un peu sur la chaudasse. Je crois que j’y prends goût à écrire avec deux ou trois gouttes d’alcool.)

On est dimanche soir. En fait, lundi matin. Je crois que je suis tomber en amour. Et cette fois-ci, ce n’est pas avec une fille, mais un lieu. Whistler.

Tous ceux qui me connaisse savent que je fais de la planche à neige depuis que je suis né. C’est ma deuxième passion préférée. Àprès une bonne dizaines d’autres.

Mon client a un condo non pas seulement proche des pentes. Presque sur les pentes. On ne m’a pas cru ce soir quand j’ai mentionné que je dormais à 15 mètres des remontées principales. Dommage, elles ont manqué une belle occasion.

Alors, mon objectif pour tout l’hiver, convaincre P. de venir passer tous les weekends à Whistler. Je crois que ce ne sera pas trop difficile. On négocie le contrat en ce moment. J’ai ma part du gâteau si je lui trouve un instructeur de ski mignon. Dieu sait que je vais me forcer sur cette mission.

Alors, ce weekend:

-j’ai conduit de Vancouver à Whistler, 1h45 de route.
-j’ai vu les films Elizabeth et Into the Wild, il a plu tout le temps. Mes critiques demain.
-j’ai fait de la planche à roulettes
-j’ai conduit un camion Land Rover Range Rover, et ce camion est extra.
-j’ai fait du shopping et trouvé ce que je cherchais, c’est un secret, car c’est pour la fête à une de mes amies.
-j’ai fait le Ziptreck, le genre de descente entre les arbres sur câble, avec un harnais qui t’écrase les couilles. Mais sérieux, c’était malade, une vitesse maximale de 90 km/h, et tu peux te mettre la tête en bas. Et Hanna Banana de Suède, notre guide, ouf.
-j’ai amassé le Facebook de la mignonne réceptionniste de l’immeuble.
-je crois que je me suis assez promené pour assez bien connaître le village.
-je suis sorti dans ce bar ce soir avec Dev, Garfinkel’s, des bands fesaient leurs shows pour les locaux, du punk-rock, vraiment cool
-je peux tout de suite mentionner que des filles jolies, il y en a à la tonne à Whistler.

Je reviens finalement lundi dans la journée. Je crois que j’adore cet endroit. je préfère ce village à celui de Tremblant. Plus grand, mieux fait, plus accessible, plus plat aussi.

Mais nous sommes dans la saison morte. Il n’y a presque personne. On m’a dit que la saison commençait le 22 novembre. Mais à ce moment, je ne serai plus au Canada de toute façon.

Ça me gruge en-dedans, j’ai trop hâte de faire de la planche à neige.

3 comments so far

  1. BeachBoy on

    ce qui a de vraiment cool a Whistler c’est que c’est des jeunes, beaucoup de quebecois, beaucoup de beau monde.

    Le probleme, c’est que si les filles sont belles et sportives (ahhhh), ben les gars aussi faque t’as besoin de te lever tot pour etre mieux que le snowboarder cool qui travaille pas pro rider plein de cash pis qui connait tout le monde.

    malheureusement, ya zzero ou presque possibilité de carriere a Whistler, sinon j’habiterais la bas hehe.

  2. Julie on

    P est riche… trop. You’re getting spoiled.🙂

  3. themean on

    Beach: C’est le vide que ça m’a donné aussi. Mais qui sait, on ne sait jamais.

    Julie: Mais non, mais non… Mais j’ai une idée de texte là-dessus justement. Je te répondrai avec un texte.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :