Je me suis fais arraché le bras dans un banquet.

Mais non, pas tant que ça, mais presque. C’est juste un titre accrocheur. Comme dans les journaux.

Un banquet ce soir, un remerciement d’une entreprise envers ses investisseurs. J’y étais, habillé en jeans, bravo. Par chance, j’avais mes souliers propres, de jeans noirs et mon veston.Ça passait. P. ne me l’avais pas dit, il m’a ramassé sur la route en finissant ma séance de tattouage.

C’était dans une autre galerie d’art. Georgia O’Keeffe était en vedette. Mon client a même une des ses oeuvres.

En fait, on était là que pour manger des hors-d’oeuvres, boire de l’alcool et faire semblant de s’intérresser aux gens que l’on rencontrait. C’est bien ces banquets. Alcool gratuite, « bloodie ceasar » et Stella pour moi. Tout ce que j’ai fait de ma soirée, c’était de courir après les serveuses de hors-d’oeuvres, je n’avais pas souper encore et j’avais tellement faim. C’est stressant que tu vois arriver cette jolie serveuse qui te fait des beaux yeux avec des petites bouchées (c’est la serveuse que je veux manger, ou les bouchées?). Qu’est-ce que tu veux que je fasse avec ces mini-steaks-tartar là moi? Me les foutre dans le … Ouais.

Et quoi de mieux comme endroit pour yeuter les demoiselles. Certaines avaient presque mon âge.

Certaines gens se sont mêlés à nous, et je me suis forcer à les écouter. Un chauve gai qui s’esclaffait et parlait vraiment pour rien dire. Un autre de 102 ans sur lequel j’étais sûr qu’il allait nous tomber dessus tellement il penchait par en avant et que j’allais pratiquer mon RCR sur son imminent arrêt cardiaque. Une blonde designer de 45 ans qui n’arrêtait pas de me jaser ça, alors j’ai pratiquer l’art d’avoir l’air intérressé et de poser les bonnes questions au bon moment et la laisser aller ensuite sur une réponse inimportante.

Et tout ça, pour au moins recevoir un prix de présence. Je croyais que c’était un étui à disque compact, mais non, c’était un ensemble de tournevis et d’outils minuscules. Une compagnie d’hommes, c’est sûr.

Et en sortant, j’ouvre l’étui pour voir c’est quoi, et y’a cette cougar de 50 ans saoûle qui me saute dessus et me prend le bras, ce qui m’a rendu totalement inconfortable (j’en suait en arrière des genoux). Vraiment sans classe. Elle était avec une des ses amies, et les deux me parlaient (je comprenais rien) à deux pouces du visage. Woah, relaxe la vieille.

1 comment so far

  1. Randomness du jour « on

    […] lisais ces billets par Stéphane et Dean. Depuis 1 an, il me semble que ce type d’activité devient de plus en plus hebdomadaire. […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :