Du gras sur le ventre.

Mon entraînement va bien. Disons au deux-tiers de où je le voudrais. Je ne mange pas encore assez, et ne m’entraîne pas encore assez hebdomadairement.

Je suis au gym entre 3 et 5 fois par semaine. Mais ça ne devrait pas être ainsi. C’est trop variable. J’ai trop de choses qui m’empêchent de me présenter. Ou trop de choses que je veux qui m’empêchent de me présenter. Parce que mon focus n’est pas à 110%. C’est ma faute.

Mon objectif est au moins 5 fois par semaine. Au plus 6 fois. Au moins une journée de repos. En faisant ça, ça me permet de bâtir ma tolérance à une charge de travail élevée. Par charge de travail, je parle de nombres de livres soulevées. De nombres de répétitions faites, de séries faites, de volume d’entraînement. Normalement, avec une bouffe appropriée, et un sommeil adéquat, le corps s’adapte. Le corps s’adapte comment? En gagnant de la masse et de la force, selon la charge de travail. Et mes charges de travail sont en fonction de gagner de la force et de la masse musculaire. Ce n’est pas sorcier.

Je m’entraîne de plus en plus insctinctif avec les années. Surtout depuis cette année je dirais. Mais c’est parce que je sais maintenant ce que mon corps a de besoin. Je le connais mieux. Mais je continue de marquer tout dans mon calepin, de me mesurer et de prendre des photos régulièrement. (Il faudrait que je mette des photos ici, question de me botter le derrière. Peut-être cette semaine?)

Oui, je prends de la force et de la masse, mais ça pourrait aller encore mieux. Je prends du poids sur la balance, en masse musculaire, mais aussi en gras. Et ça, ça me tape.

J’haïs prendre du gras. J’haïs avoir mon ventre gonflé par la bouffe et par le gras qui s’accumule. Et en tant que kinésiologue, je dois représenter ma profession, et projeter cette image de santé. Et un ventre protubérant n’est pas une image santé.

Alors, je dois combiner cardio, bouffe et musculation pour me permettre de gagner de la masse musculaire et en même temps ne pas prendre trop de gras d’ici le mois de mai 08. Mais ça, c’est la partie la plus difficile. Le corps a besoin d’une quantitié X de nourriture par jour, par dépense énergétique journalière, mais un peu trop, et hop, ça se transforme en gras. Ce n’est pas sorcier. Mauvaise synchronisation de bouffe et trop grande quantité égale du gros gras.

Et moi, c’est au ventre, direct sur les abdos, et les poignées d’amour. Je le sens quand je m’assoie, et ça me gosse.

Alors, le gros, bouge tes fesses. Et aller, mec, y’a personne qui peut et qui va le faire à ta place.

2 comments so far

  1. Yano on

    Comme elle dirait; Bouge de là😉

  2. themean on

    Bouche de là. Oui. Juliette Powell. Y’avait trop de gens que je connaissais et que je ne voulais pas voir à cette émission. Haha.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :