Un premier rancart. Finalement.

Ça fait déjà trois mois que je suis parti de Montréal. Et ça fait aussi trois mois que je n’ai pas eu de charmants moments avec une fille. Et je suis sérieux.

Je suis agace, oui, mais je suis aussi très sélectif. Il y a un paquet de filles extrêmement jolies, mais elles sont aussi très rares celles que je laisse entrer dans ma bulle. Et plus ça va, plus l’entonnoir se rétrécit. Je suis bien avec moi-même, alors pourquoi le partager avec une innocente, seulement par la peur et l’inconfort de la solitude. Pas pour moi.

Et je ne collectionne pas les filles comme des trophés. Je laisse ça aux babouins qui se bombent le torse de fierté, question de cacher leur petit sexe, ou leur complexe d’infériorité.

Voilà l’histoire.

J’en ai glissé un mot sur ma fête d’halloween de samedi. À cette soirée, elle y travaillait, et c’était à ce moment notre deuxième rencontre. La première, elle nous servait à notre table, je l’ai taquinée, je l’ai trouvé très mignonne, et elle a semblé montrer un intérêt. Il ne m’en fallait pas plus pour m’égayer. Je n’ai même pas su son nom à ce moment.

Notre deuxième face à face a rapidement succédé à la premier. Elle m’a reconnu instantanément même avec cette perruque de Jack Sparrow. En dedans, quelque chose à fait boing, j’étais content de la revoir. Et je crois que c’était réciproque.

Quelques échanges par-ci par-là, planifiés de ma part, gardant l’oeil ouvert sur ses faits et gestes, question d’être à la bonne place au bon moment. Je ne voulais pas nuire à son travail. Mais tout semblait couler.

J’ai terminé la soirée en lui demandant si elle avait un compte Facebook. Et en bonus, elle m’a offert son numéro de téléphone. J’adore les surprises.

Deux jours plus tard, elle m’a entrouvert la porte avec un courriel. J’ai légèrement passé ma tête en l’invitant à aller se promener sur le bord de l’eau. Cette aventure fut donc cet après-midi.

Parlant de moments charmants, s’en était un. Elle EST charmante. Mignonne. Réservée, mais sans gêne, un visage d’ange, sportive et intelligente. Elle a vécu 1 an au Japon et elle parle 6 langues (dont le français avec un chou accent). Mais surtout, elle dégage cette bonne humeur, totalement heureuse et a aussi cette curiosité insatiable. Il ne m’en fallait pas plus pour que je craque. Je l’aurais mangée tout rond. Mais ça, je ne l’ai pas montré. Il faut garder cette pulsion un peu, mais pas trop longtemps…

Nous avons marché dans le Parc Stanley, ensuite nous nous sommes confortablement assis sur un immense tronc d’arbre face à l’eau, le soleil plombant sur nos visages. Quel délice. Par moment, les yeux fermés, le soleil chauffant sur ma peau et sa voix douce dans mes oreilles, j’étais au paradis. Nous nous sommes par la suite étendus sur ce gros billot, en sens opposé, nos têtes à quelques centimètres. Une intimité que j’ai immensément appréciée.

En plus d’être sélectif, je suis aussi très stricte sur qui entre dans ma bulle. Je suis de nature très sociable, mais personne n’entre dans ma bulle qui veut. Pour des raisons très précises, je ne laisse personne me toucher. À moins que je décide de me laisser toucher. Mais elle, d’entrée je lui ai laissée la liberté de faire ce qu’elle voulait. Ça me faisait même plaisir qu’elle entre dans ma bulle. Je ne la connais pas, mais je la sentais. Et tellement souvent, j’ai remarqué lorsque l’on marchait, ce nombre incalculable de fois où nous nous sommes rebondis dessus. Et par sa petitesse et sa proximité, je me sentais homme, celui en charge. Arrg.

C’est drôle quand deux personnes vont dans le même sens dans ce qu’ils veulent, j’avais pourtant mon plan en tête, mais tout coulait tellement bien. J’avais presque l’impression qu’elle savait ce que je pensais. Notre organisation était parfaite, tout était synchro, et par moment, un embarquait dans un sujet que l’autre avait en tête avant de le dire tout haut.

Et une première rencontre, c’est aussi tellement intense, il y tant à se raconter, une vie à résumer. Par chance, nous ne sommes pas trop vieux. Encore. Mais je sais tout de suite si je veux la revoir en répondant à deux questions: 1) Est-ce que j’ai ri? et 2) Est-ce que je me suis senti énergisé après avoir passé du temps avec elle? Et dans ce cas aujourd’hui, c’est un oui affirmatif.

De son côté? J’ai un bon sentiment, nous nous sommes accordés de se voir jeudi.

Mais comme à l’habitude, tout arrive en même temps, je pars par-contre pour Los Angeles vendredi. Et pour la première fois, j’ai cette mini-réticence à partir. Juste une mini.

Une amitié, ou une relation plus profonde, qui sait? Et je ne veux pas le savoir. Tout ce que je sais pour aujourd’hui, c’est que je veux la revoir et partager du temps de qualité avec elle.

On l’appelera MD, et le plus comique, c’est que je me suis ouvert la trappe encore une fois, elle sait que j’ai ce blogue… et avec un diplôme en littérature française, elle comprend très bien la langue.

Publicités

8 comments so far

  1. Yano on

    Si jamais elle a des doutes sur tes sentiments, ils s’envoleront tous à la lecture de ce billet.

  2. Claudine on

    You’re in deep deep deep trouble 😉

  3. b3tty on

    wow ça semble parfait comme début 😉

  4. dean on

    Si elle disparait a tout jamais, ben je vais avoir appris de mon erreur… 😦

    Ou peut-etre que ca peut s’averer un succes, qui sait? 🙂

  5. wicket on

    c’est qui cette femme mysterieuse? (*-*)/ ♬♫qu’elle belle journee precieuse!♬♫

  6. V on

    « People come into your life for a reason, a season or a lifetime » (tu verras bien dans ton cas!! Mais un bel homme adorable comme toi, ça court pas les rues ! Elle gagnerait à ne pas se sauver trop loin !!)

    J’ai pas beaucoup commenté ces temps-ci mais je continue à te lire à tous les jours! Profite à fond de Los Angeles comme tu l’as si bien fait pour chacune de tes destinations jusqu’ici !

  7. To do list. « The Mean on

    […] surtout, mais surtout, creer une ambiance parfaite pour MD ce soir. (En passant, ce texte fut la meilleure chose que j’ai pu faire, j’en parlerai plus […]

  8. […] passant, mon texte que j’ai écrit sur notre première rencontre officielle et mon opinion sur elle a été un […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :