Une première journée à Los Angeles.

La première journée, c’est drôle, tout est nouveau. Chaque pas fait est totalement vierge. Et les yeux captent le plus d’infos possible.

Nous sommes allés dîner sur Larchmont, où des magasins se succèdent, un marché rempli tous les dimanches et les alentours des gens qui y habitent.

Je suis facilement tombé en amour quelques fois. Mais pas avec des implants. En fait, ça ne m’a pas sauté en yeux encore… Mais les gens sont vraiment plus fous les uns que les autres. Pour le peu de temps que j’y suis, je peux sentir cette énergie, les gens doivent se démarquer, par leurs vêtements ou leurs cheveux colorés. Même chose pour les chaussures et les chapeaux.

Première chose que j’ai faite cet après-midi, c’est de m’inscrire dans un gym. Je suis sur les nerfs depuis trois jours et je sais pourquoi. Ça fait quatre jours que je ne suis pas allé sortir mon énergie et sentir la pompe musculaire dans un gym. Bon, ok, j’ai aussi passé plus de 20 heures en voiture avec un grincheux de 61 ans, ça n’a peut-être pas aidé. Hé.

Alors je me suis inscrit (désolé Miss Fit), au Gold’s Gym Hollywood. 28 000 pieds carrés, 10 000 membres, rien de moins. Mais ça va pour les équipements, mais l’aération, on repassera, j’étouffais. Et une autre chose, juste une autre chose, c’est environ 90% des hommes. Et au moins 95% d’entre-eux sont gais. Je n’ai rien contre les gais, sauf quand je me sens comme une pièce de viande. Ça commencait à me donner mal à la tête, partout où je regarde, c’est un mec qui me fixe. Je suis monté faire du cardio juste pour au moins terminer en beauté et avoir les jolies courbes féminines dans mon champ de vision.

Je suis même aller voir au comptoir le commis pour lui demander à quel moment les « vraies » filles s’entraînent…

Mais encore aujourd’hui, je ne dois pas trop prendre de pompe dans mon bras gauche à cause de mon tattoo, j’ajuste mon training. Et je me sentais comme la clientèle, une vraie tarlouze. Quatre jours sans entraînement, ça parait.

Ensuite, je me suis promener en voiture. Question de connaître mes alentours un peu. J’ai accès à un Explorer, question de passer incognito dans la marre de VUS des américains.

Ça fait drôle de voir au loin les grosses lettres blanches Hollywood que j’ai tant vu dans les films.

Jusqu’ici, rien ne m’a trop frappé, à part bien sûr la fille sur le « stair-master ».

1 comment so far

  1. BeachBoy on

    en californie, puisque c’est tres superficiel, les filles 9et gars) sont pour la plupart beaux et belles, pas grosses, etc.

    J’me rappelle j’en ai vu des jolies filles!!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :