Le plus beau jour de ma vie sur roulettes.

Le skateboard est né dans le quartier pauvre de Venice (surnommé Dogtown), ici même, en Californie. (Merci Wikipédia)

Et c’est ici aussi que je me suis procuré mon nouveau skateboard, sur Sunset blvd., Brooklyn Projects. Daniel m’a donné un service de l’enfer. Un garçon de 42 ans, toujours sur sa planche.
skateshop.jpg

Je l’ai trouvé hier, mais je ne suis pas un acheteur impulsif. Il me l’a monté lui même, et il était presque déçu que je me pointe pour l’acheter, il la voulait pour lui-même. Et tant qu’à y être, ça prend les souliers de skate aussi.

Je suis vendu à Nike. Et depuis plusieurs temps, je yeute les vintages skateboard. J’ai mis la main (ou plutôt le pied) sur exactement la réplique des années 70, en édition limitée, pour matcher avec la planche.

J’avais à l’idée de m’acheter un longboard, mais mes besoins variaient. Et quand je cherche un article de sport, il faut qu’il convienne exactement à ce que j’ai besoin. Cette fois-ci, une planche rapide, mais maneuvrable, facile à transporter, mais qui me permet d’aller vite et de faire des virages serrés. J’ai finalement trouvé. Là aussi, une réplique exacte du modéle de Tony Alva, dans les années 70. Elle est trop belle, les roues rouges, le dessous armé.
skateshoes.jpgfrontskate.jpg

Petite, quasiment de poche, mais elle roule d’une façon phénoménale, j’avais presque la même sensation de virage qu’en planche à neige.

Les roues collent, je l’ai appris à mes dépends, dans un virage sec, la planche a collé, moi j’ai suivi mon corps, qui s’est propulsé vers l’avant, pendant que la planche allait vers toujours vers la droite. Résultat, un « face-plant ». Mais sans dégât, je suis capable d’en prendre. J’étais au paradis.

Et ce nouveau paradis, Venice Beach. J’ai trippé sur cette plage. (En passant, je suis un peu enfantin quand vient le temps d’essayer un article de sport, je ne saute pas dessus tout de suite, je prends mon temps, je savoure, comme bien d’autres choses…) Alors, j’ai attendu d’être sur le trottoir long de plusieurs kilomètres de Venice Beach avant de m’élancer. C’était parfait.
venicesunset.jpg

Je me suis promener pendant plus de deux heures, et j’en redemande. Mon tendon d’Achille droit (en passant, c’est le tendon calcanéen, venant du calcanéum ou calcanéus, l’os du talon. Bon, assez pour la leçon d’anatomie) est carrément brûlé.

C’était la plus belle journée de ma vie… jusqu’à temps que j’aille chercher le souper chez Subway.

Pourquoi ne pas y aller sur ma nouvelle planche? Mais le Subway était sur un boulevard passant, Wilshire, genre St-Joseph (ok, maman, ne t’affole pas, je n’ai pas eu d’accident).

Je croise un feu de signalisation, et je me dis: « Humm, pourquoi pas le passer en roulant devant toutes ses voitures? Question de faire mon spectacle, comme à l’habitude… »

Je m’élance, tout va bien… merde, la lumière tombe jaune… je n’ai pas le temps de me rendre… elle tombe rouge… merde… ouf. Je suis sur le trottoir, sain et sauf… Sauf que… une police à moto s’est rapidement empressée de partir sa sirène et de m’arrêter. Tabarn%?#$.

Un ticket pour traverser une lumière qui est tombée rouge, parce que ça a ralenti la circulation, ce n’est pas de ma faute… Mais l’agent s’en fout. Il prend mes infos, bien sûr ne comprend foutrement pas ma date de naissance sur mon permis du Qc. Je lui dit que j’ai 26 ans, mais 10 mentalement… Il a rit.

J’étais en furie, mais en même temps, je riais dans ma barbe. C’est quoi les chances que ça arrive? Et toujours à moi surtout.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :