Mon tattoo, deuxième phase et la suite avec MD.

Revenons presqu’une semaine en arrière. Les deux histoires sont jointes.

La première, la deuxième phase de mon nouveau tattoo, que je chérie comme un bébé.

Trois heures de travail et de souffrance. Je ne l’avais pas vu venir ainsi. La première séance a presque passée dans du beurre, mais celle-là, ce n’était pas de tout repos. Mon tattoueur a utilisé trois machines différentes, pour les trois couleurs ajoutées. Il y en avait une en particulier qui faisait plus mal que les autres.

Et par certains moments, j’avais l’impression qu’il enfoncait son aiguille dans le muscle, tellement il allait profond et jouait au même endroit. Normalement, un tattoo de cette taille n’a pas autant de détails, mais étant donné que je veux le meilleur, et Joshua aussi, il a le talent pour y mettre la gomme. Mais j’en paie le prix. Pour la même surface, donc il y a plus de lignes et de dégradés, alors plus de douleur… J’en suis sorti avec un mal de cou et un mal de tête.

Mais ça vaut la peine, le corbeau n’est pas encore terminé, et l’oeuvre totale est à la moitié environ. 7 heures de travail au total.
tattoo.jpg

Et depuis quelques jours, il pique tellement, ça guérit, mais il ne faut pas que je le gratte. Il est en train de peler comme un vrai coup de soleil. Comme le serpent, je me refait une nouvelle peau.

La prochaine séance? C’est incertain, Joshua se marie ce mois-ci. Mais peut-être qu’à la fin du mois, je prendrai l’avion une journée pour me rendre à Vancouver pour continuer un bout de l’oeuvre. L’idée est déjà proposée, et quand le budget le permet, pourquoi pas.

Alors la deuxième histoire, la suite de ma lune de miel avec MD.

Nous nous sommes revus comme convenu jeudi passé. Tout de suite à la fin de ma séance de tattouage. Avec son sourire radieux, elle est venue faire un baume sur ma séance de torture…

En passant, mon texte que j’ai écrit sur notre première rencontre officielle et mon opinion sur elle a été un succès monstre. Pour faire face tout de suite à la musique, je lui ai envoyé le lien dès la fin de mon écriture. Je croyais qu’elle disparaitrait après l’avoir lu. Mais je me suis trompé. Elle l’a lu, relu et relu. Elle n’en croyait pas ses yeux, c’est ce qu’une personne a écrit de plus beau sur elle de toute sa vie. (Et que j’ai le don de marquer les filles moi… je devrais tellement écrire un livre là-dessus, pour les nuls.)

Sérieusement, elle a flippé. Et je l’ai remarqué par ses yeux brillants à notre seconde rencontre. Pour toutes les filles et les gars, je crois que l’avenir est là, la séduction par le blogue. Il n’y a pas de question à se poser, les réponses sont là, mots à mots. Pourquoi pas mettre cartes sur table tout de suite? Et dire franchement ce que l’on pense de l’autre? Pour moi, j’ai un taux de succès de 100% avec le blogue (et aussi Facebook). J’étale mes sentiments, mais sans trop tomber dans l’évidence et la platitude, tout en restant séducteur, par les gestes, les mots et les regards…

Nous nous sommes revus que pour un trop court deux heures. Et ce fut tout. Mais quel deux heures. J’avais averti d’avance que j’étais à bout de nerfs à cause de mon tattoo, elle était tout à fait attentive. Nous nous sommes dirigés vers l’eau, sur le gazon, en dessous d’un arbre coloré par l’automne. C’était magique.

Couché dans le gazon, épaule à épaule, elle m’a réchauffée. Peut-être que mon système était à terre, encore une fois à cause du trois heures de zigonnage dans l’épaule. Et elle était définitivement en chaleur. On comprend pourquoi, on ne peut faire autrement à mes côtés…

Nous avons discuté, le temps à déboulé. Je l’ai reconduis à son train, et nous nous sommes séparés, trop hâtivement.

Et encore une fois, elle m’a étonné. J’ai hâte de la revoir. Elle a ce quelque chose de spécial que je recherche. Et par le message texte que j’ai reçu le lendemain matin, sur la route vers L.A., je crois qu’il y a réciprocité.

Dès mon retour en terre Vancouverienne, je veux la revoir. Peut-être à la fin du mois, pour la journée de tattouage. Ou bien en janvier prochain.

Mais je ne sais pas, mais depuis quelques temps, je suis zen. Et ça se réflète dans mes relations et ma façon des les voir. J’ai confiance. La vie m’amène toujours de belles choses.

5 comments so far

  1. MissPrincesse on

    Wahou, t’es courageux pour ton tattoo, ça n’a pas dû faire du bien!! Je m’en prépare un vraiment plus gros pour avant de partir en voyage et ouf ça me fait peur là! En tout cas le tiens va vraiment être beau🙂

    Jte souhaite vraiment fort que ça marche avec ta belle. Ahhh les blogs, c’est surprenant comme ça peut donner des trucs vraiment bien!😉

  2. Jean-Jacques on

    Te lisant régulièrement, je suis toujours intéressé à voir ton cheminement….tu as quitter Montréal depuis quelques semaines et déjà je vois que tranquillement s’effectue: tu deviens de plus en plus en harmonie avec toi-même et les autres.Continues à nous livrer tes états d’âme et tout ce qui te fait vibrer….J’ai 66 ans et tu m.as fait découvrir Damien Rice…Merci

  3. Jean-Jacques on

    correction…je vois que tranquillement un changement s’effectue

  4. themean on

    Jean-Jacques: Merci, ça me touche. Surtout venant d’une âme sage…😉 (Ça me fait penser que j’avais une idée en tête sur ce cheminement justement… bientôt.)

    MissPrincesse: Ouais, j’ai hâte de le voir terminé! Et toi aussi, woah, ça m’intrigue…🙂

    Ouais, les blogues et la cruise… On connait…😉

  5. […] tattoo, troisième phase. Posted 11 janvier 2008 (Pour les deux premières, 1 et 2. À la fin de tout, je mettrai toutes les photos une après […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :