Lars and the Real Girl et mon problème d'intimité.

J’attendais tellement avec impatience de voir ce film. Je me voyais déjà me rouler par terre dans l’allée. Lars and the Real Girl.
lars.jpg

Généralement, le synopsis, on peut facilement le trouver sur le web, mais là, il faut que je le raconte. D’une bizarre façon, ça me touche encore plus aujourd’hui.

Lars (Ryan Gosling), un homme désillusionel se trouve à embrasser une relation avec une poupée silicone achetée sur internet. Fameux. Ryan Gosling est juste excellent. Normalement, c’est un beau garçon, mais là, il frôle la folie. Et tout le casting est immensément bien choisi. L’histoire m’a aussi particulièrement touchée. J’ai presque versé une larme, en me cachant dans mon banc.

Mais j’ai vu dans ce film à un sous-niveau une leçon. Quoi qu’il arrive dans un couple, tout est manifesté et créé par l’esprit, tous les tourments, toutes les joies sont mis au monde par nos pensées, nonobstant de la personne à nos côtés. Même si cette conjointe est une inerte poupée.

À voir si on n’a pas peur du ridicule.

Ce qui est venu me chercher bizarrement aujourd’hui, c’est des semblants de réponses à une question que je me pose. Cet homme, Lars, souffre clairement de problème d’intimité, il ne n’aime pas que quelqu’un le touche. Ça le brûle comme lorsque les pieds dégèlent après avoir jouer dehors.

Et c’est la question qui m’a tournée dans la tête toute la journée. Avec tout ce qui se passe ces temps-ci, pernicieusement (je devais utiliser ce mot) je ne laisse personne entrer dans ma vie. Je ne me voie pas me réveiller avec quelqu’une à mes côtés, et je me demande si je ne bâti pas justement une carapace contre l’intimité. Je protège mon espace. Et je m’inquiète jusqu’où ça peut aller.

Peut-être devrais-je commencer par la base, m’acheter une poupée en silicone et la laisser m’accompagner comme ça toute la journée, pour ensuite en arriver avec une vraie fille qui a un vrai poul?

Le pire, c’est que cette idée me l’a été proposée. Et financée en plus.

No comments yet

  1. DouceGen on

    Une cie de latex voulait te financer?

    Plus le temps avance, plsu la peur de l’intimité ‘installe, et ce dû à nos perceptions. Comme tu l’expliques si bien, nos pensées, nos attentes, nos idées préconcues en couple sont souvent source d’insécurités…pareillement lorsque nous n,avons que nous à satisfaire, dans notre célibat.

    L’idée d’un couple, du nous devient plus grande et plus symbolique qu’elle ne l’est réellement, par peur de l’inconnu et de perte de contrôle pour certains.

    Avec le froid qui arrive, malgré mes questionnements, j’idéalise, de mon côté, ma prochaine relation…tout au contraire de toi, mais si je m’y arrête vraiment, j’ai peur de me perdre…

    Tout débute et se termine avec soi, ce n’est pas la relation à deux qui est laproblématique, mais plutôt le « je » qui entre en conflit face à soi-même, en posant l’action de briser le moule, et de se laisser aller, histoire d’être à deux.

    Je crois que ton questionnement est bon signe, celui de voir jusque ou tu es prêt à aller pour garder le contrôle…et ce que tu es prêt à laisser passer.

  2. themean on

    Pour la poupée, c’est mon client qui me niaise et m’a dit qu’il m’aiderait en m’en achetant une… ben drôle le bonhomme.

    J’adore ton commentaire. Sérieux, ça m’éclaire.

    L’idée d’un couple symbolique, ce n’est vraiment pas fou… Parce l’on peut perdre la notion de vivre à deux quand on passe un certain temps seul… humm… intéressant.

    Et je suis d’accord, le contrôle… je suis bon là-dedans, à vouloir avoir le contrôle, je suis le mâle, celui qui a le volant, qui décide, et parfois j’ai peur de laisser-aller… je veux que tout soit parfait. Je me mets de la pression.

    Le « je » qui entre en conflit avec soi-même. Wow, tu m’étonnes. Fameux.🙂 Wow encore. Pour une fille, c’est pas mal…😉

  3. b3tty on

    La peur de l’engagement, la maladie du siècle!! Il y a pas si longtemps, je trouvais ça bizarre ceux qui en étaient atteints!! Jusqu’à ce que je me rends compte que j’avais besoin moi aussi que mon espace ne soit pas trop envahi…

    J’imagine qu’un jour tu vas trouver « la bonne » et que ça ne te dérangeras plus😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :