Le grand bilan.

La bouche pleine de Bami Goren (au Tampopo, mon meilleur resto à vie, ambiance, bouffe, prix) et d’un immense gâteau au fromage-fudge (au Java U), le temps s’est écoulé, même que le café était fermé depuis 45 minutes, et j’étais encore assis à la table, croyant qu’il était 20h30. C’était l’heure du bilan. Du grand bilan.

Ce bilan, celui qui te ramène en arrière, qui ressort tous ces souvenirs, et qui te fait réaliser que le temps passe. Mais qu’il était temps qu’il passe, ce temps. Que le retour en arrière est impossible, même que l’on ne veut même pas y retourner en arrière. Pas que ce n’était pas beau, au contraire, mais que maintenant est juste mieux. Pas parfait, mais mieux.

J’ai cet impression d’avoir commencé à vivre il y a exactement 2 ans et 8 mois. Mai 2005. Qui coincide la fin de mon bacc et le jour où j’en ai eu marre et me suis lancer dans la gueule du requin à dents pointues de la vie. À mon compte. Bye bye boss. En fait, bye bye tout ce que je connais.

Mais en fait, tout a commencé un an plus tôt. Avril 2004. Où j’ai décidé de partir en Europe. Mais pas juste cela. Décider aussi de faire à MA tête. Pas que je me suis laissé influencer par mon entourage, mais plutôt la décision consciente que plus rien ne m’arrêtera. Égocentrique à fond. Des choses, et gens, sont tombés. Non sans douleur.

À partir de là, ma vie a commencé. Lire, je me suis ouvert les yeux. Tout a déboulé. Les idées, les risques, rien ne m’était impossible. J’étais à tout épreuve.

Je me suis planté, j’ai saigné, j’ai coulé, mais je me suis toujours relevé. J’ai fait de la peine, j’ai trahi et j’ai blessé, mais j’ai toujours pansé les plaies par la suite.

J’étais intouchable. Invincible. Mais cette satané sensibilité m’a toujours ramené dans le droit chemin, remit les pieds sur terre. Et abruptement plus souvent qu’autrement.

En trois ans maintenant. Magifique Europe, suivie d’une envolé de carrière seul, ensuite un ressourcement à Maui. Une nage à contre-courant dans les eaux professionnelles seul, suivi d’une remise en beauté sur le Plateau (un retour) parsemé de parfum enivrant.

Tout ce pelerinage urbain (ou presque), pour frapper, par accident/coïncidence/chance/n’importe quoi aujourd’hui (ou plutôt juillet 2007) cette personne magique, qui m’a montré, qui me montre, qui m’a fait rêver, qui me fait rêver, qui me pousse, qui me botte dans le bain de la vie maintenant/tout de suite/sans attente/pour hier où est-ce que je veux aller/m’en vais/va.

Depuis trois ans, je rame à contre-courant. Depuis 5 mois, j’ai peine à suivre ce courant qui me tire maintenant.

Ce courant que j’ai créé.

6 comments so far

  1. Francois on

    L’un de tes meilleurs textes, selon moi.
    Se rendre disponible a la vie, un exercice quotidien pas evident, mais qui permet de rencontrer des gens magiques,
    je viens de rentrer a Mtl, je comprends que tu repars, alors belle vie, Francois.

  2. MissPrincesse on

    J’adore.
    Tu devrais imprimer ton texte et le conserver précieusement, c’est beau.

  3. themean on

    François: À chaque jour sa surprise… Merci, et on se croise presque. Une prochaine fois.🙂

    MissPrincess: Merci aussi. Mais il est là, sur le web. Mais je vais le sauver en Word. Thanks!🙂

  4. Petite Fraise on

    Cette personne d’il y a 5 mois… qui est-ce? Toi? (J’ai pas bu mon nestcafé… mais m’en vais dans un café de ce pas!)😉

  5. pops on

    je suis d’accord avec Francois et Miss prin…

    plus que jamais ouffff !! super ce texte….

    ton corps ,ton ame,et ton esprit a fusionner
    ensemble super!!!!(la spiritualité est synonyme de l’amour de toi et de la vie et de tout les autres…)
    tu grandis mon gars!!!!!
    tu imagines quand tu auras mon age hihihihi!!!

  6. themean on

    PF: Hish… madame a besoin de café…😉
    Pops: Merci, je grandis peut-être, mais pas dans de la tête au pied par exemple…😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :