Réflexion.

Enfant, nos rêves étaient démesurés.

Adulte, les rêves s’effondrent.

Que s’est-t-il passé entre ces années?

5 comments so far

  1. Douce Gen on

    De mon côté, mes perceptions ont changées. Mon baggage émotionnel s’est alourdi, autant positivement que négativement, et les obligations ont pris le dessus.
    Je crois que notre capacité d’émerveillement s’amenuise, de ou a grandeur ou la mauvaise appropriation de ceux-ci…Mon cadre est trop restreint…je ne prends plus asssez de temps de rêver…Peut-être aussi l’auto-implantantion du phénomène de performance, et du J’veux deux chars, une grosse maison nous fai tmettre des oeillères, à nos désirs les plus profond..ceux de notre enfance

  2. pops on

    J’aime quand tu fait des réflections……
    tu nous pousses a avoir des prises de conscience..
    comme douce Gen!!!!!
    Merci!
    mais je crois que ce n’est pas ton cas en cette
    réflection….

  3. MissPrincesse on

    Mon côté je-passe-trop-de-temps-à-lire-des-livres-complémentaires-pour-mon-cours-de-psycho me pousserait à écrire un commentaire décrivant selon moi une petite petite partie de la réponse liée aux stades de développement cognitif des enfants.
    Sauf que je suis un peu paresseuse et j’aime bien que les gens cherchent les réponses par eux-même. Alors si vous voulez faire un peu de lecture, lisez sur les stades de développement de Piaget🙂

  4. Petite Fraise on

    Coudonc, je vais réellement croire que je suis ton pendant féminin… entk, je parlais de ça hier avec un ami. Je lui ai posé cette même question… En fait, je lui ai demandé si petit, il avait hâte d’être adulte. Je lui demandais cela car je me rappelle que petite, je me demandais parfois pourquoi les adultes s’en faisaient tant avec ce que je trouvais être des détails… Je pense qu’une partie de la réponse est là… Cette liberté que j’attribuais au fait d’être adulte va aussi de pair avec un plus grand bagage, bon comme mauvais, qui se fait avec les années… des apprentissages qui nous pèsent parfois, des plis que nous avons de la difficulté à nous défaire. On réalise alors qu’on a beau se seuver à l’autre bout du monde, on ne pourra jamais se sauver de soi et de ce qui nous nuit à l’intérieur de nous… Aussi, enfant, on est encore très malléable, on se défend, mais on est pas encore rigide dans notre manière de réagir aux événements… On croit encore que beaucoup est possible… mais en vieillissant, on réalise parfois qu’on a embarqué dans une routine et qu’on est bien loin de la super woman qu’on pensait être… quoique.😉

  5. Dean on

    À tous, merci de vos réponses…

    DouceGen: Laisse de côté les perfos, et reprends tes rêves..😉

    Pops: Fais plaisir.🙂

    MissP: Je sais que tu peux faire mieux..😉 Merci pour le hint de Piaget.🙂

    PF: Ce n’est pas d’hier que l’on a ces idées communes…😉 Moi, je crois que tout est possible. Mais avec les années, notre esprit se limite…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :