Les Lavigueur, la vraie histoire.

(Pour ma critique du dernier épisode, ici.)

Au risque de me répéter, quelle magnifique série. Elle fait monter l’émotion en moi, et je suis sûr que c’est la même chose pour toute la province.

Je me demande bien combien de téléspectateurs suivent ce chef d’oeuvre de télésérie.

Une mention au petit Michel (Dhanaé Audet-Beaulieu), qui je croyais au départ allait seulement avoir un rôle de muet. Bien non, au contraire, il a fait preuve de justesse dans son jeu. Sans trop en faire, c’était efficace.

Et la scène où Jean-Guy, quand il n’est pas certain de parler seul, dans la ruelle, mais sait que Louise est dans les parages, la caméra en gros plan sur Louise, pleurant dans le coin. Touchant. Très touchant.

Ma réflexion cette semaine, les « quand dira-t-on », ce que les « autres » pensent de nous. Pourquoi pas mettre ça de côté, et sourire? Si la peur du jugement n’existait pas, si nous la mettions de côté? Sans trop paraître spirituel, l’amour inconditionnel, il est où? Chacun fait ses erreurs, mais bon, on s’en fout. La vie est si sérieuse?

L’égo, qui ne veut pas perdre. Pourquoi ne pas le mettre à la porte?

Bon, c’était ma psychologie à 5 sous.

1 comment so far

  1. […] Les Lavigueur, la vraie histoire. Posted 29 janvier 2008 (Pour lire mes critiques des autres épisodes, ici.) […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :