Le dentiste, je hais ça. (prise 2)

Comme je suis vraiment chanceux, j’avais finalement mon rendez-vous pour mes deux caries ce matin, à 8h15. Youppi, une place s’est libérée juste pour moi.

Je me lève comme un grand, tout amoché, mais confiant de mon opération matinale. Je me dis que si je suis capable d’accumuler 14 heures de tattouage sur mon bras, deux piqûres et du zigonnage dans les dents pendant 45 minutes, ça ne fera rien.

Bien non, dès que l’assistante me fout le gel avec un bâton dans le fond de la bouche, je manque de régurgiter. Et pas deux piqûres, pour chaque pré-molaires, non, trois de chaque côté. Ça fait six. Mais comme un dur, je n’ai rien senti.

À la première dent, il a fallu prendre une pause, au moment où j’allais tout renvoyer mon déjeuner, l’aspirateur a touché ma luette, et ce n’est vraiment pas une bonne affaire. Mais que je suis une mauviette de la pure espèce.

Tout le reste s’est bien déroulé par-contre. Mais je me demande si les dentistes ont développé un sixième pour comprendre le client toute la bouche gelée quand il parle?

Nous sommes presque 3 heures plus tard, et j’ai toujours la bouche et la langue gelées. Tout le bas de la bouche, et toute la langue. Je ne sens absolument rien. Et j’ai de la misère à avaler. Par chance que personne ne m’appele ce matin, ça ne fonctionnerait pas bien.

Pour boire, c’est pas si mal, parce que je suis gelé égal des deux côtés, ça ne fait pas de slurrrppp. Mais là, je commence sérieusement à avoir faim, mais il est encore impossible que je puisse mettre un grain dans ma bouche (encore moins une graine, blague facile).

*Édit: Au moment de l’écriture de ces lignes, quelqu’un a essayé de m’appeler, mais a raccroché tout de suite. Peut-être qu’il croyait avoir appelé chez un trisomique pas de dent.
trisomique.jpg

C’est presque moi ça. J’avais envie de mettre ma photo sur mon blogue, mais ça aurait été ce monsieur qui aurait carrément pisser dan son froc en me voyant. (Image Google)

*Édit: Manger la bouche semi-gelée, c’est pas amusant. Et sensibilité au froid ma dentiste a dit, oh que oui. Juste du fromage et je le sens.

2 comments so far

  1. Yano on

    « Mais que je suis une mauviette de la pure espèce. » Ahahahah, c’est un lapsus ou c’était voulu?

  2. themean on

    Oups! Lapsus.

    Je l’ai reviré ta question… C’est « pire » que j’aurais dû mettre. J’ai la fâcheuse habitude modifier les expressions… Imbus de moi-même je suis.😉

    Pure, c’est bien mieux.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :