Snow à Avila.

Le iPod dans les oreilles, seul sur les pentes (bah, pas tant que ça, y’avait des ados mongoles en autobus jaunes), un moment de solitude avec la nature.

Mais je suis moins enthousiaste que dans mon jeune temps par exemple. J’aime faire de la planche à neige, mais mon excitation ne monte plus aussi haut. Quelques fois par année me satisfaient amplement.

Je ne sais pas, peut-être les passions se tournent ailleurs, ou mon corps devient moins agile (pas moins fort quand même). C’est la roue qui tourne, j’en fais moins, mon corps est moins habitué, et ça ne m’aide pas à en faire plus. Faut dire que je suis compétitif avec moi-même. Dès ma meilleure descente, il ne me sert plus à rien de rester sur les pentes, j’ai atteint mon max, je le sais. La fatigue embarque, je contrôle moins ma planche, je suis moins attentif, pourquoi rester plus longtemps? C’est intense, mais court.

Faut dire que seul, ça roule pas mal plus. Faut pas toujours attendre après les filles.

Avec toute cette bordée de neige de mi-février, il y en avait de la neige sur les pentes. Sur les bords de piste, de la poudreuse. Au centre, des bosses, mais molles. Il fallait avoir une bonne vision de sa ligne de piste pour pouvoir se faufiler entre toutes ces bosses, sinon, pouf on s’écrase dedans, ou fiou on revole dans les airs, les carres en suspens et bang les fesses dans la poudreuse.

Mais quand même, il n’en reste que c’est un de mes plaisirs favoris. La montagne, la neige, ma planche et moi.

Publicités

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :