Cinéma Beaubien, une nouvelle beauté.

Pour le printemps 2008, le Cinéma Beaubien va investir pour 1,8M$ en restorations. Un cadeau pour ses 70 ans.

Du communiqué:

« Pour que les cinéphiles puissent profiter du lustre d’antan dans plus de confort, le Cinéma Beaubien procédera principalement aux travaux suivants :
– installation de nouveaux bancs dans les trois salles,
– ajout de deux salles à l’étage (90 et 50 places),
– perfectionnement de la projection vidéo HD dans toutes les salles,
– rénovation du système de climatisation/chauffage,
– meilleure adaptation de toutes les salles aux personnes ayant des déficiences (auditives, physiques, etc.),
– aménagement des abords du cinéma : supports à vélos, bancs, fleurs et plantes, etc. – amélioration du système d’affichage extérieur.

« Grâce à ces travaux, les cinéphiles pourront voir davantage de bons films dans des conditions encore meilleures », a souligné aujourd’hui Mario Fortin, directeur général et programmateur du cinéma. « On pourra les gâter en leur présentant davantage ce qu’ils aiment : plus de primeurs, plus de cinéma québécois et de cinéma francophone, plus de cinéma de la relève, plus de courts métrages… »

Pour réaliser les travaux projetés, le Cinéma Beaubien pourra compter sur une série de prêts, à divers termes, consentis par les partenaires financiers suivants :
– Centre financier aux entreprises Desjardins de Montréal-centre, garanti par Investissement Québec : 800 000 $,
– Fiducie du Chantier de l’économie sociale : 506 000 $,
– Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) : 250 000 $,
– Fonds local d’investissement / Société locale d’investissement dans le développement de l’emploi (FLI-SOLIDE) : 10 000 $.

Il bénéficiera aussi de subventions totalisant moins de 3% de la valeur du projet, soit :
– Fonds d’investissement en économie sociale (FIES – CDEC Rosemont–La Petite-Patrie) : 50 000 $,
– Nicolas Girard, député de Gouin : 3 000 $.

Le Cinéma attend aussi des réponses à des demandes faites aux partenaires qui avaient soutenu le projet initial en 2001 et qui pourraient porter l’aide gouvernementale à un maximum de 10% du projet, réduisant ainsi la participation par les fonds propres du Cinéma. En accord avec un des principes de fonctionnement des entreprises d’Économie Sociale, le Cinéma Beaubien fonctionne de manière quasi autonome. Le Cinéma Beaubien n’a reçu que 82 000 $ de subventions depuis 2001, soit à peine 1% du revenu des activités d’opération.

Entreprise d’économie sociale, le Cinéma Beaubien est géré par un organisme sans but lucratif. Sa mission est de promouvoir et favoriser le développement culturel, économique et social au cinéma Beaubien en offrant une programmation en salle comprenant principalement des films tirés du répertoire d’auteurs et de primeurs, sans exclure le cinéma commercial québécois. »

Voilà.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :