Borderline.

Intense, troublant et magnifique. Borderline.
borderline1.jpg

Définiton de « borderline »: Le trouble de la personnalité borderline (ou trouble de la personnalité limite) est un trouble de la personnalité qui s’exprime par des humeurs changeantes, par des relations humaines délicates, par un manque de confiance en soi-même et aussi par des comportements auto-agressifs. (wikipédia)

J’ai vraiment beaucoup aimé ce film. C’est clair je crois.

Tiré des romans Borderline et Sissi, de Marie-Sissi Labrèche, qui raconte son enfance nébuleuse, son adolescence tourmentée et sa trentaine plus douce. Un peu plus douce.

Isabelle Blais est incontestablement ma meilleure actrice et comédienne québécoise. Elle torche toutes les autres. Dehors Croze, dehors Bussières. Elle passe vraiment par toutes les gammes d’émotions, et toutes à la perfection. Et elle est d’une beauté majestueuse. Et je vais m’arrêter là, sinon.

Et tous les autres acteurs, chapeau. J’ai bien aimé Pierre-Luc Brillant, en un rôle beaucoup doux que ce qu’il nous avait habitué ces dernières années.

Une amie est en train de lire le livre, et je peux comprendre pourquoi. J’ai le goût aussi.

J’ai vu ce film au cinéma Beaubien, et normalement, je vais dans les gros cinémas, alors j’ai cru remarquer une clientèle légèrement différente à cet endroit.

À voir absolument. Le film de l’année 2008. Jusqu’ici.

2 comments so far

  1. Douce Gen on

    J’ai apprécié ce film grandement…plusieurs citations m’ont amené à de grandes réflexions….la scène finale du clown est une des seules m’ayant réellement atteinte…j’ai ressenti une pellicule de froideur enrobant la majorité des scènes éprouvantes démontrant les liens familiaux, qui m’empêchait d’être connectée. Malgré tout celà, Je me suis vue en elle….ce mal de vivre fut une des énergies m’ayant poussé auapravant. Son alcoolisme qui crie sa souffrance d’être…sa haine de soi, son amour frappant et déchirant…son regard hagard, perdu, son mécanisme de zombie…ouf…belle démonstration d’une réalité féminine, de celle qui ne s,affirme pas et se laisse trainer par la vie, n,ayant jamais connu autre…ce film démontre bien l’envers de la médaille…elle a fait du mieux qu’elle le pouvait.

  2. themean on

    DG: Merci pour ce partage, c’est bon de voir que ce film a pu toucher plusieurs, à certains niveaux. J’avoue aussi que la scène de clown, l’homme complètement désarmé, pris sous l’aile de la femme, j’ai bien aimé aussi.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :