« Je me sens seul(e). »

« Je me sens seul(e). Je m’ennuie. » Des paroles que j’entends, que je lis, que je vois trop souvent. Bien trop souvent. Et je n’y crois pas.

Ça me pue au nez cette histoire. Cette histoire de se sentir seul(e).

Avec les mobiles, les Blackberrys, les textos, les Facebook, les soupers avec les amis, les soupers de filles, les soirées de gars, les 5 à 7 le jeudi, le vendredi karaoké, les samedis BBQ, les emails, les MySpace. Je n’y crois juste pas.

Ce sentiment est une pure invention. Une invention du cerveau, de l’esprit. Je parle du sentiment, parce que le sentiment l’est. 

Mais le besoin est inné. Le besoin de ne pas être seul(e) est inné. Pour la survie de l’espèce. Sinon, chacun resterait dans son coin, et ça ne ferait certainement pas des enfants forts.

Les gens en couple le disent moins par exemple, ça ne concorde pas. Une personne en couple qui se plaint de se sentir seule? Non, c’est tabou. Mais le sentiment est là. Ce vide, si présent.

Mais une personne qui n’est pas en couple, « célibataire » (je crois de plus en plus que je n’aime pas ce mot, je le remplacerais par « disponible »), là oui, comme si ça devait se dire mieux. Eh que j’en donnerais des claques en arrière de la tête.

Ce n’est pas tant ce sentiment qui m’agace, mais comment il est pris en charge. Plus souvent q’autrement en faisant des conneries. Des conneries qui ne mènent nulle part. Si ce n’est que d’être plus malheureux.

Décider de se mettre en couple avec le premier (ou la première) venu(e) juste pour entasser ce sentiment de vide, de solitude, est une grave erreur. Évidemment, tout ce fait dans l’inconscience totale, le pire.

Et je mentionne si haut « disponible » parce que ce l’est. Une personne disponible, à l’écoute, s’ouvre sur un monde, sur son monde. C’est à ce moment, si elle s’ouvre les yeux, qu’elle connaîtra une partie de son bonheur, de sa vie qui s’épanouit devant elle. Et c’est à ce moment que ce sentiment de solitude sera baumé quelque peu. Pour un temps. Comme tout. 

 

12 comments so far

  1. CindyLou on

    Belle conclusion. J’aime 🙂

  2. themean on

    CindyLou: Merci.🙂

  3. beck on

    C’est de la réalité pure, tout ça! Je suis tellement d’accord, tu sais. Le vide… et tout ce que ça implique. Le vide partout, en couple ou pas, le vide malgré toute la technologie disponible pour « créer des liens » – c’est encore plus vide selon moi.
    Vide de sens et trop souvent, de profondeur.

    Des baumes… parfois trop de baumes, mais ça reste ce que c’est quand même.

    Merci. Pour le post.

  4. Stephane on

    La question que je soulève ici c’est … pourquoi le vide serait négatif?

    J’ai théorisé quelques fois sur le sujet pendant mes études et j’ai toujours considéré le ‘vide’, le ‘rien’ comme étant un tout ouvert sur le monde.

    Une toile blanche si on veut, sans encadrement, sans artifices.

    Ce n’est pas tant ‘l’absence de…’ qu’il faut observer mais plutôt la démultiplication des possibles.

    All in all, tu as tout de même raisons Dean, il y a de ces réflexes profondément idiots qui cherche à chasser le vide au dépends de tout et de tout le monde.

    Reste alors la bière et les terrasses, ça ne fait pas des enfants forts (comme tu dis) mais ça met du baume à la bonne place.

  5. b3tty on

    J’aime bien cette réflexion. En étant « disponible » souvent nos soirées et nos fins de semaine sont plus où moins planifiés, de là la peur d’être seul.

    Je reconnais avoir souvent eu cette peur qui me pesait. Présentement, c’est tout le contraire, j’apprécie n’avoir rien de prévu parfois ce qui permet d’improviser et d’avoir parfois de belle surprise. J’aime bien le commentaire de Stéphane, il a bien raison sur l’ouverture des possibilités qu’amène le vide!

  6. Dean on

    beck: Fais plaisir.🙂

    Steph: J’adore ton commentaire! Enfin! Voilà! Le vide est justement la possibilité de tout! Nice! Le vide, que l’on crée ne peut que nous permettre de le remplir de ce que l’on veut, et ce que l’on veut vraiment. Cool.

    betty: Good job girl! J’aime ça voir ça!🙂

  7. Yano on

    Wow. Voilà pourquoi t’es dans mon blogroll depuis tout ce temps mec.

  8. Dean on

    Yano: Ma tête ne passe plus dans le cadre de porte. Ça me touche ce que tu dis, thanks.🙂

  9. Isatruc on

    Tu dis vrai.

    MAIS.

    Quand les gens se sentent seuls, des fois, c’est parce qu’ils n’ont pas assez de «moments de connexion». Malgré les tas de sorties, ils ne parlent pas de qui ils sont profondément ou ne sont pas reçus, écoutés, acceptés tels qu’ils sont vraiment. Et ça, ça fait mal.

    Tsé, on est dans une société où de moins en moins de gens nous connaissent «pour vrai». Où de moins en moins de gens «ont le temps» de s’intéresser à notre complexité… résultat: tu te sens moins aimé, moins encadré, moins entouré… bref: SEUL.

    La morale de cette histoire: entoure-toi de gens qui vont vraiment combler ton coeur et sois présent aux autres. C’est ça l’amour. Et ça n’a rien avec avec le couple.

    :=)

  10. themean on

    Isatruc: Tu as toujours le « mais ».😉 Je suis extrêmenent d’accord avec toi, un bon point d’ajouter là. Dès que nous sommes vrais, avec les autres et avec soi-même, et vice-versa chez les autres, ce sentiment apparait beaucoup moins, et je peux en témoigner. Et j’imagine que toi aussi, sinon tu ne le mentionnerais pas.🙂

  11. Isatruc on

    si tu n’aimes pas mes MAIS, je peux arrêter de commenter😛

    (Ben oui c’est sûr que je l’expérimente. J’ai des amis extra et j’entretiens des relations sincères. Ce qui fait que je me sens complète en étant célibataire. D’ailleurs, cette situation me convient à merveille! :))

  12. Dean on

    isatruc: J’adore les « mais » surtout les tiens.😉 Les zones grises, c’est toujour intéressant.. Good job girl.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :