En pleine nuit, je veux de toi.

4:03am. Je me réveille au son de ta voix, je me réveille à la vue de tes mots. Dans mon rêve, je me forçais tellement pour me souvenir de tout. Sans succès. Tout a disparu, comme un souffle de poussière dans le creux d’une main. 

En sursaut, je me suis réveillé. Mes couvertures trop lourdes me faisaient mal à mon corps, inerte de toi. Mon oreiller ne pouvait plus contenir cette tête pesante qui bouillait de pensées profondes, presque folles de toi et moi. Toi qui n’existe pas, toi qui n’est pas là. 

Tout ce que j’aurais voulu, c’est te prendre, te toucher, te caresser. J’aurais voulu que tu sois là. Mon excitation était tellement, mes pieds gigotaient, et ils me faisaient mal. Une excitation même d’un enfant la veille de Noël, énervé de dénuder ses cadeaux emballés, qui n’attendent qu’une main douce et forte en même temps, pour apprécier. 

Quelque chose me dit que ta première dose de cette drogue, cette caféine du matin, est ce qui m’a sortie de mon roupillage, comme si elle m’avait traversée au même moment. Étrange sensation. 

Sachant que tu es bien, je suis retourné dans mes songes. Continuant ainsi notre aventure. Des rêves de toi, mais cette fois-ci plus intenses. Nos corps entrelacés, pour la première fois. Toi, douce, et souriante, offrante de ton corps. Moi, immense, m’abreuvant de toi, et humant ta délicatesse. 

Dur deuxième réveil, parce que tu n’étais pas. Je t’aurais tant voulu. 

Plus tard, en matinée, par inconscience, inadvertance ou insouciance, dans l’ascenseur, en me dirigeant vers ma bécane, mon doigt a maladroitement appuyé sur le bouton « À l’aide ». Petite panique, probablement présente depuis la nuit. Un cri d’aide lancé aux astres cachés par ces nuages de pluie ce matin. 

Rapidement, une voix m’a répondue. La tête baissée, déçu j’étais. Ce n’était pas ta voix, ce n’était pas toi. 

Publicités

5 comments so far

  1. Claudine on

    AH! Elle était en pause. T’en fais pas, réessaie le piton à l’aide, la sécurité va surement te dire où elle est 😉

  2. Dean on

    Clau: Si ça pouvait être vrai. 😉

  3. Franz Nasner on

    J’aime bien 🙂

  4. Dean on

    Franz: Cool! 🙂

  5. PF on

    Je veux de ça aussi… Mais actuellement, la vie me met sur une autre voie… Travail, here I come!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :