Les deux policières, dans l'ascenseur.

Deux policières se présentent dans mon building, ce soir. Je reviens de l’épicerie. 

Elles demandent mon aide, elles ne peuvent pas monter par l’ascenseur parce qu’il faut un aimant qui active le système. Sécurité oblige, duh. 

Elles doivent capturer cet homme, un immigrant. Au 16ième étage. 

Je suis au 5ième.

Donc, on prend l’ascenseur jusqu’à mon étage, et je les convaincs alors de monter jusqu’au 17ième à pieds. Elles n’ont pas aimé. Mais il faut ce qu’il faut. Et j’avais toujours mes bananes et mon lait de soya au chocolat dans les mains. Et le sourire aux lèvres.

Du 17ième, l’on cogne à une porte pour avoir la clé qui ouvre la porte du 16ième. 

Bingo. Ça marche. 

Le pire, c’est que ça me tentait tellement de rester avec elles et de sauter dans l’action aussi. Ça m’aurait fait un beau mercredi soir. 

Deux blondes, avec des fusils. Et je n’ai même pas pris leurs numéros de téléphones. Tant pis. 

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :