Se grouiller les fesses.

Sérieux, avoir rien à faire une journée, c’est pire qu’une journée chargée.

Ma seule tâche de la journée, aller au gym. Et à chaque heure je la repousse.

Et je me sens tellement lâche. Mon dieu. C’est fou. Un vrai mollusque.

Et on dirait que mon cerveau transmet cette émotion de nullité  de merde à tout mon être, et que je me sens complètement perdu et sans but de vie.

Ou peut-être suis-je en introspection totale. Un genre de « je suis dans mon cocon, je suis en phase je-me-refait-une-nouvelle-peau et je vais éclore bientôt ». Je l’espère bien, parce que je commence à trouver le temps long en maudit.

Peut-être que je manque de projet personnel, encore une fois.

Merde, c’est dur de se grouiller les fesses quand on a la tête ainsi.

Allez- vous en les bébittes fatiguantes.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :