"Quel âge as-tu?" – À ne jamais demander

C’est tellement la pire question à poser. C’est une question de débutants.

En aucun cas dans un flirt cette question devrait survenir. Aucun.

L’âge amène un jugement, et généralement pas très favorable.

Aujourd’hui surtout, on ne sait plus, nous les mecs, comment différencier les âges.

Des jeunes de 17 ans en ont l’air de 25. Des femmes des 33 ans ont un corps et une peau de 25 ans. Toutes les femmes ont donc  25 ans.

Pour une fille de 18 ans, pour être drôle, il faut lui dire qu’elle a l’air de 22. Une femme de plus de trente ans, pour être poli, il faut lui dire qu’elle fait 27.

Une gars de 20 ans, c’est un jeunôt qui habite encore chez ses parents. S’il a une grosse voiture, c’est celle de son père. Et tout ce qu’il veut, c’est s’amuser, se pogner un max de filles et ne jamais penser à se caser.

Une fille de 19 ans, elle veut faire la fête, danser autour de sa sacoche, goûter à plein de nouveaux alcools plein de couleurs.

Un gars de 30 ans, encore célibataire, habillé tendance, tout ce qu’il veut c’est s’amuser, se pogner un max de filles et ne jamais penser à se caser. S’il a une grosse voiture, c’est probablement la sienne, mais il est endetté jusqu’aux amygdales.

Une fille de 30 ans, ça n’existe pas, elle a 26. Mais si ça existait, son horloge biologique commence à faire tic-tac, elle veut des enfants, un toit solide, un homme, une carrière, et surtout, trouver l’équilibre émotionnel dans tout cela.

Mon oeil que l’âge ne fait pas une différence. Ça en fait une énorme.

8 ans de différence, aussi attrayante, douce, naïve, prête à tout faire, déjà gravement sexuellement épanouïe que les filles de 19 ans sont aujourd’hui, ce n’est pas touche. Elles sont pour les plus jeunes ti-culs à calotte et Civic montée.

Les filles sur le ravin de la trentaine, encore célibataires, elles sont belles, mais ont aussi les yeux ronds. Elles sont sur le radar 24 heures sur 24, aux aguets, le filet en main et prête à se lancer corps et âme pour le prince charmant qui se présentera.

Sauf qu’elles en ont vu des pauvres salauds, elles le reconnaissent rapidement (bah, rapidement, mais 2 jours après être tombée dans le piège d’un lit chaud et rempli de (fausse) sensualité) d’un homme tendre et charmant, attentif et plein de bonne volonté (lire requin, mais bon comédien).

Mais quand le VRAI se présente, elles voudront se l’arracher.

Mais donc, cet homme de 27-28 ans est dans un trou noir totalement engourdi de ce tourbillon.

Parce qu’il ne peut plus toucher à ces jeunes peaux tendres, il l’a déjà fait vécu et vaincu. Mais il ne veut non plus se caser là, sur le champ, et faire des poupons à n’en plus finir.

Parce qu’il commence tranquillement à construire son grand château, qui espère humblement ne sera pas de cartes.

Et ainsi alors, avant 35 ans, si Dieu le veut, subvenir à SA tendre déesse, celle qu’il voit en haut de sa tour, celle qu’il doit conquérir, mais souhaitant encore qu’elle soit non seulement vierge, mais aussi capable de gravir les montagnes et explorer les cavernes de ce monde.

Alors, demander l’âge, c’est de la vraie bouette.

Je ne veux pas savoir quel âge qu’elle a, parce que dans ma tête j’aurai déjà tout vu, tout vécu, et ce sera la fin avant même que ça aura commencer.

No comments yet

  1. Âme Tourmentée on

    Ce texte est remplis de vérité. Je ne peux qu’être d’accord avec toi, et oui, rendu à un certain âge, plus rien ne nous impressionne…malheureusement.

    Âme Tourmentées last blog post..Douille housse pic n’glisse?

    • Dean on

      C’est dommage que plus rien ne nous impressionne, et c’est vrai, je le sens aussi.. Peut-être un mécanisme pour se faire du mieux. Mais je crois que le phénomène de la passoire devient plus fort, mais la personne qui passera, elle sera impressionnante.

  2. PF on

    Il y a l’horloge biologique qui parle… mais aussi les conventions sociales. Difficile de ne pas sentir la vague qui nous pousse dans le dos. Mais en même temps, nous sommes à une époque où nous pouvons avoir nos enfants plus tard, ce qui est pas si mal… oui, cela comporte certains risques parfois… et tu ne penses pas que le gars de 28-30, s’il rencontrait aussi celle qu’il attendait, ne serait pas prêt à rapidement emboîter le pas? Au fond, rien n’est impossible. Si le timing, des deux côtés, est bon, les choses peuvent débouler vite.

    • Dean on

      Toujours ce timing qui revient.. Certain, il doit en avoir aussi plusieurs mecs de cet âge qui veulent se caser. Si sa prétendante magique lui tombe dans les bras, j’espère pour eux qu’ils sauront attraper l’occasion.

  3. V on

    hahaha je me suis déjà fait demandé ça par un gars dans un bar, ça m’a un peu décontenancée je dois dire!

    C’est un sujet intéressant. Je pense que l’âge, ça influence souvent davantage notre propre perception de l’autre, nos propres idées préconçues. C’est évident que lorsque je rencontre un gars de 24 ans, je n’ai pas les mêmes attentes que lorsque je rencontre un gars de 36 ans. Pourtant j’ai croisé des gars beaucoup plus jeunes que moi qui avaient envie d’être sérieux et des hommes qui même en frôlant la quarantaine, avaient juste envie de s’amuser. Et nous aussi, nos envies sont variables en fonction de chaque rencontre. L’horloge peut se permettre quelques « snooze » de plus qu’avant.

    À priori, ça semble plus facile de trouver une personne avec qui ça clique facilement dans le même groupe d’âge, mais ce n’est pas une garantie de succès, loin de là. L’âge, ce n’est qu’un facteur parmi tant d’autres, quand on l’isole du reste, il ne veut plus rien dire. (oups désolée, j’en avait long à dire faut croire😉 )

    Vs last blog post..De l’imperméabilité, de Freud et de l’inconscient

    • Dean on

      Nah, c’est bien, j’aime tes idées. Laisse toi aller comme tu veux. J’aime ça quand tu dis que l’horloge peut se mettre sur le snooze aussi de temps en temps. Nice. Ouep, très intéressant comme sujet.

  4. Isatruc on

    Belle réflexion sur les préjugés! [et sur TES préjugés.. ;))

    Je me trompe ou c’est aussi un cri du coeur, ce billet?😀

    Isatrucs last blog post..Les consommateurs veulent du grandiose

    • Dean on

      Je voulais mettre en valeur les préjugés que l’on entend souvent. Cris du coeur..? Une demi-vérité…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :