Est-ce qu'une personne peut tant changer?

Sérieusement, est-ce qu’une personne peut changer tant que ça?

Une personne évolue. Mais peut-elle soudainement, hors de tout doute, ne plus avoir ses défauts qui lui amenaient toutes sortes de merdes dans sa vie?

Que ce soit la peur de manquer d’argent? Ne pas être à l’aise avec son corps? Mentir? Se laisser dépasser facilement par les évènements? Pogner les nerfs rapidement? Manquer de tact? Avoir un jugement d’un enfant de trois ans? Prendre tout sur ses épaules? Stresser pour des miettes? Tout voir noir? Ne pas laisser sortir ce qu’elle a en dedans? Dire trop de niaiseries? Ne pas être bien dans sa peau? Manquer de confiance en soi?

Sérieusement, à quel point une personne peut-elle évoluer?

Y’en a des rares qui font des volte-faces soudain. J’en ai vu.

Je souhaite que j’évolue. J’ai des gros défauts sur lesquels je travaille tous les jours. Mais après 5 ans, est-ce qu’ils s’estompent au point que je ne suis plus la même personne? Je reste toujours moi.

Mes défauts sont toujours en train de me guetter. Mes monstres se montrent le poil dès que l’occasion se présente.

Une personne reste donc la même.

À moins d’un changement chirurgicale ou accident neurologique. Les connexions dans la cerveau, la personnalité, et les schémas de pensées resteront-ils les mêmes après 5, 10 ou 15 ans?

Ma mère m’a déjà dit ce commentaire sage qu’un homme ça ne se change pas. J’inclus ainsi donc aussi les femmes. Aussi parfaites que je voudrais les voir.

J’ai la Mère Teresa en moi qui a toujours espoir que mes gens deviennent plus beaux, plus heureux et meilleurs dans ce qu’ils font.

Les dépendances se déplacent peut-être, mais ne disparaissent pas.

Peut-être que l’on réussit à mieux nous contrôler.

On prend un grand respire, on essaie d’être conscient de soi-même au bon moment, et on fait avec. On réalise.

Peut-être que c’est ça, la clé. Réaliser.

Mais changer?

Tu restes qui tu es. Tu fais seulement le réaliser en vieillissant.

Aussi bien l’accepter tout de suite. La gelule de poisson traversera au moins l’oesophage dans le bon sens.

No comments yet

  1. BeachBoy on

    Je pense qu’on peut changer pas mal beaucoup, et en profondeur, pas juste mettre un écran.. si tu demandais a mes amis comment j’ai changé radicalement ma facon de voir les choses vla des années, ils te diraient que c’est difficile à croire. J’étais pessimiste à fond et maintenant ya pas bien bien plus optimiste que moi… Et ca a changé ma vie!

    Par contre, ca arrive rarement comme ca. Les filles qui pensent qu’elles peuvent changer un gars se foutent le doigt dans l’oeil!!!

    BeachBoys last blog post..Arizona here I come

    • Dean on

      Good mec! Je l’ai vu en partie aussi depuis que je te lis! Keep up the good work. J’ai tendance à penser que le bad en nous peut facilement refaire surface. Faut être à l’affût.
      Certain, je ne crois pas non plus qu,une fille peut changer un homme.. Il peut changer dans les temps après un moment fort.. mais ça ne restera pas bien longtemps.

  2. Hugues Brunelle on

    Fondamentalement je ne crois pas que les gens changent.
    Si changement il y a, c’est en surface. Profondément nous sommes ce que nous sommes.
    Peut-être sauf en cas de force majeure – Accident grave, perte d’un être cher, handicap ou annonce d’une maladie incurable. Parce qu’à ces moments, on est confronté à soi-même et on peut en profiter pour se retourner sur soi.
    Les thérapies peuvent aider mais souvent c’est pour «contrôler» nos réactions sociales, pas leur déclanchement interne.

    • Dean on

      I aggree aussi. Ça prend un évènement majeur..

  3. Âme Tourmentée on

    Ton texte vient particulièrement me chercher ce matin, car, depuis quelque jour, je me pose cette même question envers un membre de ma famille fraîchement retrouvée.

    Onze ans ont passé, et ma crainte en même temps que mon espoir, c’est qu’elle ai changée. Et, je constate que non. Je dirais même pire; Elle a régressée.

    Et ensuite, je m’analyses moi-même, et constate combien j’ai changé en onze ans. Je suis devenue moins timide, plus fonceuse, plus sereine, plus décidée, mes goûts ont changés, etc… Mais, malgré tout cela, je reste la même, j’ai la même âme, le même coeur, malgré son côté plus refermé.

    Quel constat en faire, je ne sais trop… Mais je relirai ton texte pour sûr, question de contribuer à ma réflexion.

    Merci bien!
    -xxx-

    Âme Tourmentées last blog post..Ébène

    • Dean on

      Merci pour le mot.
      11 ans, c’est quand même quelque chose.. Mais encore là, c’est la même personne, et comme tu dis, elle peut avoir régréssée, surtout dépendamment avec ce qu’elle a vécu, et comment elle a géré ses situations, avec les schémas de pensées qu’elle avait.. Ça peut aussi faire bien des dégats.
      Nous sommes ce nous sommes, et c’est bien de te voir évoluer aussi, c’est fun de voir que les choses avancent, que les idées changent. Mais ça reste que les caractéristiques principales de chacun en reste ce qu’elles sont.

  4. PF on

    C’est possible de changer, mais plus difficile que de rester dans ses vieilles pantouffles trop usées… il y a un courant « maintenant » qui allie aussi le cerveau dans ces tâches… pour refaire d’autres connexions… je pense que fondamentalement, notre couleur demeure la même, l’intensité peut changer et la beauté de cette couleur aussi.😉

    • Dean on

      Je pensais à cela aussi, je suis content que tu amènes le point. D,un point de vue neuro, pour les muscles, il a des tracés qui changent en programmant notre corps à une activité. En fait, tu le sais, c’est l,apprentissage d’un mouvement. Je me disais aussi que ça devait l’être pour la pensée, ça reste que c’est de l’électricité qui est en mouvement, elle a son chemin. Avec des efforts et de la volonté, je suis curieux de savoir si l’on peut modifier ces tracés. Je crois bien que l’on découvrira que oui.
      Mais bon, c’est isoler UN tracé.. quand on sait que l’humain est une panoplie d’éléments en synchro..

  5. V on

    Belle réflexion. S’il y a une chose que je sais, c’est que la seule personne qu’on peut changer, c’est soi-même (Oui, j’ai renié ma Mère Theresa intérieure il y a 3 ans!). C’est sûr qu’il y a des traits de personnalité qui restent, dans le sens où on peut s’améliorer, beaucoup, mais on ne devient pas totalement quelqu’un d’autre. On part avec une base qui a sans doute ses propres limites, mais avec de l’effort et de la volonté, on peut arriver à beaucoup.

    Pour ce qui est des personnes sujettes à la dépendance (ma mère Teresa a quand même eu le temps d’en apprendre un rayon), je crois effectivement qu’elle sont toutes interchangeables. Dans l’esprit « malade » la dépendance est un moyen, pas une fin. Alors ils voguent de l’une à l’autre.

    Vs last blog post..Dix-sept heure quarante huit

    • Dean on

      Et voilà, c’est sur soi-même que l’on a le pouvoir!
      J’ai lu que le besoin de changer est relatif à la souffrance que l’on évite en changeant. Si le changement amène moins de souffrance que de rester dans la situation, c’est là que l’on change.
      Alors, ta Mère Teresa a accroché son habit il y a 3 ans? C’est bien de le voir.. Je travaille fort là-dessus aussi. Mais cet instinct de vouloir plus pour son entourage, il est profond.
      Pour les dépendances, de là à aller à la source même de celle-ci, d’où vient-elle.. Mais bon, on a les psychologues pour cela. J’entrerai pas ce sujet.

  6. olimax on

    Comme un de mes amis me disait, et je suis plutôt d’accord avec lui, on change pas vraiment, on apprend à vivre avec soi-même, un peu comme on apprend à conduire un char mal aligné…

    • Dean on

      Au jouer au golf avec un mauvais swing! Haha.
      Belle métaphore que de conduire un char désaligné.
      Pas fou, on est né avec ce char.. certain avec des gros moteurs performants, d’autres avec une picouille. On peut juste la tuner pour qu’elle aille mieux, pas la changer complètement.
      J’adore l’analogie du char! Thanks.

  7. bettys on

    Je pense qu’il est possible de diminuer l’intensité du défaut! Sauf qu’il faut travailler constamment dessus au risque qu’il revienne au galot!

    • Dean on

      Et voilà, si bien dit. Ça frappe souvent quand on s’en attend pas.. alors, aussi bien s’en attendre, haha.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :