Bons films, bonne bière et bonnes rencontres au RIMC.

Bons films, bonne bière et bonnes rencontres au RIMC.

C’est le résumé de ma soirée à la Rencontres Internationales de Microcinéma.

Dans l’ordre ou dans le désordre, ça n’a pas d’importance.

Kim a juste été d’une énorme générosité. Une fille fantastique, en plus d’être une créatrice de films magiques. Grâce à elle, j’ai été introduit aux bonnes personnes.

Ce sont tous des gens fascinants, et c’est beau de voir ce qu’ils peuvent créer.

J’ai aussi fait la rencontre de Lawrence, de LC2Productions (on peut voir tous ses films sur son site), une fille vraiment intéressante, et pleine d’énergie. Elle a gagné quelques prix l’an passé, et dans les deux prochaines années elle ira créer un documentaire à Hoëdic, une île de la Bretagne, isolée dans l’Atlantique, avec seulement 99 habitants. Fascinant sérieux.

Et quelques autres aussi, mais sans assez d’esprit de se vendre, donc pas de carte d’affaire, ni de site web. Donc, je ne peux en parler ici. Bien bon pour eux. Hehe.

Alors hier était L’Avant-Première des Ateliers K.

(Pris sur le site web)

L’Atelier K est le dernier né du mouvement Kino. Ce projet de production encadrée de microcinéma a donné l’opportunité à 6 kinoïtes expérimentés de produire chacun un film dans un contexte le plus professionnel possible, de la scénarisation à la diffusion.

Ces 6 films fraîchement produits et tant attendus seront présentés en avant-première lors de la soirée de lancement des RIMC.

Les 6 films Atelier K étaient présentés ce Mercredi 17 septembre à 20h30
à la Cinémathèque québécoise, 335 boulevard de Maisonneuve Est

#1. À la verticale du moment présent de Jéricho Jeudy

#2. L’entrevue de Jean-François Robichaud

#3. Le long week-end de Kim St-Pierre

#4. La queue du train de François Jacob

#5. Montréal, le lendemain de Jules Saulnier

#6. L’éblouissement d’Olivier Gilbert

Il m’est très difficile de vraiment mettre le doigt sur mon préféré. Kim m’a dit de prendre le temps de laisser couler les films en moi pour me faire une idée, je ne suis pas certain d’avoir très bien compris ce que ça voulait dire, mais bon. J’ai fait de mon mieux, j’ai dormi dessus.

Et le dernier a même été présenté quelques minutes en retard parce que le créateur avait oublié le film chez lui. Ça c’est vraiment un moment cocasse. Quelques personnes ont quitté avant par exemple. Pas drôle pour l’artiste.

Chacun avait tous une idée différente, et fascinante en même temps. Difficile à départager.

Mon critère numéro un, ai-je eu du plaisir à voir le film? Je vais y aller avec ça.

Je crois que ça été du film À la verticale du moment présent. Ça m’a rejoint le plus de tous ces films. C’est l’histoire de genre de coach de vie (joué brillament as usual par Martin Laroche) qui n’a plus de temps pour sa vie ni de prendre le temps avec sa blonde. Voilà, c’était mon préféré.

Sur ce, aller y faire votre tour , pour la compétition de courts métrages, les projections de longs métrages et la soirée commentaires du réalisateur avec Denys Arcand.

No comments yet

  1. Kim St-P on

    C’est gentil ce mot! 🙂
    Laisser du temps pour l’appréciation c’est pour justement en resortir avec le fond, et non la première impression qui est souvent biaisée par l’ordre de présentation des films, l’état de fatigue ou la présence d’un élément fort perturbant dans un film du programme. J’en vois souvent des programmes de courts métrages alors, je me laisse pus guider par ma première impression, à chaud. J’attend un peu et finalement, celui qui t’a le plus marqué s’impose.

    J’ai beaucoup aimé celui de Jéricho aussi. Mais mon préféré est La Queue du train.

    Pour les Montréalais qui lisent ton blog, il y aura une grande première de ces films le 16 octobre prochain, à l’Impérial, dans le Festival du Nouveau Cinéma. Tout le monde est invité!

    • Dean on

      Plaisir! Thanks pour les infos! Et merci de me guider dnas ma digestion de courts métrages! C’est vrai que ce n’est pas facile de départager avec toutes ces bonnes oeuvres, chacune a leur style et ton, idée et tout. Très différentes.
      J’hésitait aussi avec La queue du train, qui m’a laissé avec des belles émotions..

      Au mois d’octobre, on prends des notes!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :