Un vol de bouette. Une retour bien accueilli.

Je crois que c’était le départ le plus difficile.

Je vois les couples se déchirer dans les aéroports. Je les plains. Pauvres petits. C’est si dur les départs. Snif.

Dans mon cas, c’est juste de ne plus pouvoir partager de bières avec les gars, ni de pouvoir écouter le hockey qui commencera bientôt.

Avec les filles, c’est les discussions sur tout qui me manquera.

Mais bon, je dois faire ce que je dois faire.

Je crois que ça a été le pire vol de mes derniers souvenirs.

Je suis arrivé trop juste à l’aéroport, et c’était le bordel, la grosse foule. Trop de monde gossait pour déposer leurs bagages. Moi, ça m’a pris 1 minute, ce n’est pas compliqué me semble?

« Bonjour, merci au revoir. » Et la valise qui décolle. Non?

Je cours pour passer les détecteurs. Je mets mon laptop avec mon iPhone à part. Ma ceinture, mon sac en bandoulière et ma veste dans un autre bac.

Je passe et je bip. Normalement, ça n’arrive jamais.

Normalement, je ne voyage pas non plus avec mes foutus jeans gris. Je bip parce qu’il y a trop de métal après ces foutus jeans.

Le gars me soupçonne. Il me fait asseoir sur une chaise et me passe le détecteur manuel une quarantaine de fois. Et je suis toujours pressé pour mon vol. Viarge.

J’arrive tout juste pour l’embarquement. Tout juste.

L’avion décolle en retard. Je suis affamé. Ça a pris une éternité avant de servir la bouffe. J’ai tellement faim.

Tout le long, un ti-boutchou asiatique me frappe dans le dos de mon siège. Mon dieu, pas moyen d’être tranquille.

Je me suis mis dans la musique, Zero 7, et Feist, et j’ai somnolé donc tout le long. C’est plutôt rare. Normalement, je lis beaucoup. Je crois que ma nuit passée à accumuler un manque de sommeil m’a rattrapée.

Mais arriver à Vancouver le soir, c’est vraiment de toute beauté. Passer le Granville Bridge, et tomber face avec tous ces condos illuminés, c’est quelque chose.

Par-contre, j’ai tellement apprécié mon entrée chez moi. Ça sent bon. C’est grand, c’est propre. C’est parfait pour moi maintenant. Un beau condo plein centre-ville, bien espacé et décoré sobrement.

Dès l’arrivée, ça me prend de la bouffe pour demain et ma semaine. Je me dépèche d’aller à l’épicerie.Je déteste faire l’épicerie.

En tournant un coin, j’entrevois une demoiselle sur le bout des orteils, de côté à moi en train de fouiller dans les steaks. Je ralentis mes pas. Et je me dis « oh ».

Je traverse l’allée, et m’arrête de côté pour regarder le Canadiens à Sportsnet à la TV. Mais tout était calculé au même moment où cette fille s’en revenait vers moi.

Sans la regarder, je me mets dans son champ de vision, pour au bon moment, la croiser des yeux, et la voir plus.

Je descends donc mon regard, et me vois-tu pas cette dame me dire « Aille, comment ça va? Ça fait longtemps que je ne t’ai pas vu. » Et moi, tout souriant de me rendre compte qui c’était. Haha.

Une amie d’ici. Une amie du genre que je la croise de temps à autre, mais que je n’ai pas son numéro de téléphone. Mais que j’aimerais bien avoir.

Ni une ni deux, entre deux phrases, je lui propose donc de le lui prendre. Bien volontier accepté. Et texter du même moment le mien. Voilà.

En sortant donc de l’épicerie, je l’ai reconduis au coin de la rue. Une mignonne demoiselle elle est. Mais dans une tranche d’âge dont je n’envisage qu’une promiscuité.

Mais bon, c’est toujours bon pour les yeux, et la sociabilité.

Tout cela pour dire qu’il me fait bon d’être revenu donc. Je m’y sens bien dans cette ville. Je l’aime bien.

Le train-train qui recommence demain.

Maintenant, il faut que je récupère de ma nuit trop courte de samedi. Une jolie rencontre c’était.

Zzz.

Publicités

No comments yet

  1. […] Un vol de bouette. Une retour bien accueilli. | Blogue: The Mean. […]

  2. pops on

    content que tu soi heureux de rentrer chez toi….
    je connais cela….
    mais en meme temps il est difficile de quiter ceux que l’on
    aime ect….
    mais il faut que tu te recentre sur toi et continuer de suivre ton coeur…..

  3. Dean on

    Ouep, mais je suis content. Ça m’a fait du bien ce retour en ville. Thanks pops!

  4. PF on

    Une jolie rencontre à Mtl… du passé? 😉

    • Dean on

      Jolie oui, du passé, non. Du futur? Qui sait. ;-))

  5. UneFillePuAuSoleil on

    Bon retour!

    UneFillePuAuSoleils last blog post..N’importe quoi


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :