Être anonyme, c'est être plus soi-même?

Un flash ce matin, et je l’avait écrit sur Twitter.

Le  voici:

Je ne veux parler de la deuxième, mais je vais le faire pareil. Ceux (les mecs) qui ne connaissent pas Keeley Hazell doivent absolument faire une recherche sur elle. Cette fille a le pouvoir d’amener la paix sur la terre. Et cela, juste avec ses seins.

Ne cliquez pas sur l’image, ça peut causer un anévrisme au cerveau. Ou tout autre engorgement de sang ailleurs dans le corps. Elle fait du 32E naturel, et c’est vraiment une beauté en plus.

Bon, une pensée profonde en amène une autre:

Pourquoi est-ce qu’être anonyme, que ce soit derrière un courriel, téléphone, ou son blogue, c’est révéler une partie de soi-même plus vraie que lorsque l’on agit sous son vrai nom?

On me suit?

Tous ces blogueurs qui préfèrent rester anonymes sur leur blogue, pour en fait être plus vrais avec ce qu’ils ont à dire, je trouve que ça fait du non sens.

Être anonyme pour être plus vrai, pour vraiment dire ce que l’on veut dire, est-ce que dans le fond c’est mentir aux autres et à soi-même?

Alors quand on agit, ou que l’on écrit ou que l’on parle en notre nom, alors nous jouons un rôle? C’est une apparence?

Si anonymement, nous sommes vrais, alors logiquement, si nous agissons en notre nom nous sommes faux?

J’essaie de comprendre. Je suis de plus en plus ouvert dans tout ce que je montre aux autres. Tout. Une ouverture et une transparance totale, ou le plus possible. Plus de cache-cache.

Dans le fond donner son opinion, ou faire valoir ses idées, de façons anonymes, quel pouvoir et quel impact ça peut avoir alors? C’est anonyme.

Je comprends que la protection de chacun des individus peut être importante dans plusieurs cas, surtout quand c’est relié au boulot. Il ne faut surtout pas se montrer sur un mauvais jour (sarcasme), de peur de perdre ce que l’on a si bien gagné.

C’est la même histoire sur Facebook par exemple, et les histoires des gens qui ont perdu leurs boulots à cause d’une photo inapropriées d’eux dans une fête ou quelque chose d’autre.

Un auteur anonyme a dit: « L’anonymat stoppe beaucoup plus de balles qu’une armure peut le faire. » Je comprends, pas moyen de tirer sur la personne alors. C’est facile dans ce temps-là.

Mais est-ce vraiment humain que de nous montrer alors parfaitement sous notre vrai jour? Non. Nous sommes humains.

Un blogue parfait, une page Facebook parfaite, la personne toute droite, jamais un mot déplacé, ou bien cravatée, c’est faux. Bon. Un blogue avec un visage, c’est lors vraiment plus amusant.

C’est là que Facebook a changé l’univers virtuel à grande échelle. En supprimant, ou presque, l’anonymat.

J’aime voir le visage des gens qui écrivent. Je ne dis pas nécessairement le nom, parce qu’un avatar (le nom que vous donnez à votre identité virtuelle) a son poids aussi. L’avatar existe, et est bien présent, un peu comme le nom de plume d’un auteur.

De plus en plus, je vois ces blogues plus ouverts, et j’aime ça. J’aime ça de vous voir en vrai. Et j’imagine que c’est la même chose pour vous de me voir la face de pet. Les photos, c’est puissant.

La génération devant (ou derrière?) nous, les plus jeunes, ils sont nés avec le web dans leur poche. Il y a des classes de troisième année où les élèves ont parti un contre-blogue à celui du professeur, parce qu’il avait trop le contrôle. Ce futur sera différent.

Ça s’ouvre tranquillement, mais c’est trop lent à mon goût.

Il y a des gens au bout du clavier, et c’est ça qui est magique. Et je trouve que ce l’est encore plus quand on s’affiche davantage.

Je comprends que y’a de belles filles qui vont peut-être se faire harceler encore plus. Mais n’est-ce pas là le fun?

Ou des gars qui prendront une débarque s’ils se montrent au grand jour. Mais n’est-ce pas le fun aussi?

Remarquez que j’ai bien choisi le sexe dans ces exemples. Ça pourrait être l’inverse. Et encore plus drôle.

Alors là, à se montrer au vrai jour, plus de flafla, on parlera alors de vraies affaires.

*Les mecs, vous pouvez retourner voir la photo de Keeley maintenant, et essayez de ne pas manquer de souffle.

Publicités

No comments yet

  1. Gen on

    Pour Keeley, heureusement que c’pas tous les gars qui trippent sur les gros seins! Je serais bien malheureuse si c’était le cas! 32E… E calvère! Hahaha!

    Pour l’anonymat, je sais pas. Je partage pas entièrement ton avis. Un blog comme « papa me fourre » ne serait pas pareil si « Simon Poulin » devait dire sa vraie identité. Il parle des abus qu’il a eu avec son père, il « blast » son monde, il est très cru et le concept de le faire en format BD + l’anonymat donne tout le charme à ce blog. Mais si c’est juste pour dire que « J’ai passé du temps avec mon chien au parc X avec UnTel » là, j’avoue que ça sert pas à grand chose. Bref, c’est du cas par cas, je pense.

    • Dean on

      Ouais, c’est tout un rack ça!

      Dans le cas de Papa Me Fourre, tout à fait d’accord.

      Mais quand c’est juste pour parler de son nombril, ou donner son opinion sur des trucs, alors j’aimerais que ça s’affiche plus.

      Pis c’est tellement de voir qui sont tous ces beaux gens!

  2. La Postière on

    haha j’avoue que c’est drôle la coïncidence qu’on affiche un billet sur le même sujet la même journée, un écrit par un gars s’affichant ouvertement, et un autre par une fille qui garde l’anonymat, même si elle livre 100 choses sur elle-même dans un autre billet tout de suite après 🙂

    La Postières last blog post..100 choses sur moi que vous ne savez pas

    • Dean on

      Ironie tu nous tiens par les parties intimes! Haha.

      Faut que je lise ça tes 100pts. Avec le temps que ça a pris, c’est la moindre des choses, et aussi bon la curiosité.. hehe.

  3. Pierre-Luc on

    Ben, c’est parce que notre vrai nous, il nous permet de s’exprimer de différentes façons à différentes personnes. Par exemple, admettons qu’au travail, t’as rien foutu de la journée parce que ton patron ne te donne pas assez de travail. Que tu le dises à tes amis dans une soirée arosée, sur un blogue ou directement à ton patron, c’est vrai, tu es vrai dans ces trois cas là mais tu ne le diras pas de la même manière. tu vas dire à tes amis que « C’était fuckin’ cool de gosser sur le net toute la journée mais qu’une chance que c’est pas demême tous le temps », tu vas aller écrire un long post sur ton blogue pendant ce temps là et à ton boss, tu vas lui demander si il n’aura pas d’autres tâches à te faire faire.

    Et de toute façon, on ne peut jamais vraiment savoir si la personne est vrai ou pas même si elle met sa photo sur sa page. On a eu le phénomène lonelygirl15 pour le prouver.

    Pierre-Lucs last blog post..La publicité

    • Dean on

      Elle était cute cette fille. Mais oui, c’était du fake, mais du vrai bon fake pour avoir eu cet impact.

      Pour les photos, c’est que je suis juste un voyeur! Hehe.

      En effet, nous sommes en fait vrais. Comment peut-on être faux anyway? Ce n’est pas comme si nous étions des hologrammes de nous-mêmes. Et même en hologrammes, c’est nous derrière.

      Le concept serait probablement de dire que, par tout ce que nous faisons, nous sommes des fragments de nous-mêmes, mais tous vrais.

      Ah, ça j,aime ça quand des employés demandent plus de boulot! Bonne initiative!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :