5 questions pour les filles à propos de leurs mecs

Ça a commencé hier mon coaching de coeurs brisés de filles.

Pas que c’était une session de planifiée, non, c’était tout bonnement une discussion sur le dessus du comptoir.

Je suis tanné de voir les filles attendre après les mecs. Surtout quand dans la plupart des cas, elle pourrait faire tellement mieux.

Je trouve que trop de filles se prennent la défaite de seulement « avoir » un gars dans leur vie, et non de vraiment vouloir passer du temps avec LE gars pour elle.

Alors voilà quelques questions à se poser (ça peut être bon aussi pour les gars, mais ça ne se pose pas de questions, un gars hein? Non, surtout pas.) avant ou pendant une nouvelle fréquentation avec un mec.

  • 1) Est-ce le gars te fait tripper?
  • C’est ce que le gars te fait ressentir en-dedans.
  • À exclure le « groupiesme », dans le genre s’il est musicien, acteur, chauffeur de formule un, super musclé, etc.
  • Plutôt miser pour un ensemble générale de choses que le gars est qui te fais tripper.
  • 2) Est-ce que c’est ce que tu veux?
  • Est-ce qu’avoir un gars dans ta vie est vraiment ce que tu veux? Ou c’est juste une béquille pour passer le temps et ne pas être ennuyée?
  • 3) Est-ce que tu sais ce que tu veux?
  • Une relation stable? À long terme? Une flirt? Juste un passe-temps? Passer du temps relax avec un gars? Créer des projets de couples?
  • 4) Est-ce que tu as le goût de passer du temps avec lui?
  • C’est une autre façon de formuler la question si tu veux juste un gars au hasard, ou tu veux lui.
  • 5) Est-ce qu’il amène du positif dans ta vie?
  • Celle-là est une de mes plus importantes.
  • La personne que tu côtoies devrait t’amener du positif, du bonheur, de la joie, et non te créer du drame et du négatif.
  • À noter qu’il faut vérifier si le drame ne vient pas de toi avant tout.
  • En bonus: Est-ce qu’il te fait sourire?
  • Calcule le nombre de fois que tu souris depuis qu’il est dans ta vie. Si tu souris plus souvent, c’est bon signe. Si tu souris moins souvent, sacre-moi ça au poubelle.
  • À noter encore que le sourire  n’est pas créé par lui, mais c’est plutôt une résultante dans tes impressions et sentiments dans l’ensemble de la relation.

Alors voilà quelques questions simples qu’il est bon de se poser.

Remarque que je n’ai pas posé les questions en lien sur lui. On s’en fout de lui, de ce qu’il pense, de ce qu’il veut. C’est toi qui décide de ce que tu veux. Si ça fait ton affaire, excellent. Si ça ne fait pas ton affaire, tu agis autrement.

C’est ça la prise de pouvoir sur sa relation.

Je vais me permettre (c’est mon blogue non? merci) de glisser un mot sur ma dernière rencontre avec cette jolie agente de bord. Elle est présentement ailleurs en voyage en ce moment. La chanceuse ouais.

Nous nous sommes revus lundi passé. Ce fut fort agréable. Vraiment agréable même. Une douce chimie électrique.

Mais ensuite, dans la semaine, plus rien, si ce n’est que quelques mots par email, et un téléphone. Le timing n’y était pas.

Mais dans ma tête je me demande aussi si je n’ai pas fourré le chien par derrière. Je n’espère pas.

J’ai une façon d’agir peut-être différente. J’espère gentleman, mais qui peut parfois être pris froid. Je démontre un intérêt, mais je ne suis pas « all in » comme je l’ai déjà été. Peut-être par peur de me blesser, de me tromper, ou simplement parce que je sais ce que je veux, mais que je ne veux pas trop pousser la personne.

Je n’aime pas quand les mecs forcent les choses. J’ai trop vu de filles qui ont de la misère à dire non. Et ce n’est pas ces filles qui m’intéressent.

Mais en même temps pas « forcer les choses » peut résulter à que la fille croit que je ne suis pas intéressé.

J’aime les filles qui font avancer les choses, qui prennent leur destiné entre leurs mains. Elle l’a fait, et j’ai aimé.

C’est plus parce que ça été mort le restant de la semaine que je me pose la question si j’ai fait faux pas. Elle m’intéresse, mais je suis aussi occupé, et disons, très indépendant.

J’aime prendre mon temps. J’aime faire monter les tensions. J’aime succomber, et laisser succomber quand tout est à une apogée. Pourquoi tout faire tout de suite, et consumer (consommer) tout de suite? Non. J’aime prendre mon temps. J’ai mon rythme.

J’aime aussi m’adapter à l’autre. L’observer, apprendre à voir ce qu’elle aime, ce qu’elle fait, comment elle agit. Chaque personne est différente, et c’est la beauté là.

Alors voilà. Elle revient je crois ce dimanche.

Une partie de moi attendra son appel. Une autre partie (si pas d’appel d’elle) sera patiente et fera une action quelques jours plus tard.

Je suis patient, mais je ne niaise pas avec la rondelle non plus. Et surtout pas avec elle, son temps est important.

On verra, seul l’avenir le sait. C’est là qu’il faut faire confiance.

No comments yet

  1. Sourcil Jaune on

    Je vais définitivement copier ce questionnaire pour une future relation! Tu as mis le doigt sur les bons points. Pourquoi on les oublie toujours? Ou du moins…pourquoi on fait l’autruche quand on ne rejoint pas un des points??? Je me suis jurée de ne plus retomber là-dedans et ton questionnaire va m’aider. Mais pour ça, il faudrait au moins que je rencontre quelqu’un et que je sorte de mon calme plat côté relationnel!!!

    • Dean on

      Ben oui, il faut sortir! Ça tombe pas dans le salon tout seul! Hahah.

      Mets-ça sur ton frigidaire alors, ça fait plaisir, et passe le mot donc.

      Je suis content que t’apprécies, je tombe sur un bon point alors. :-))

      Let’s go girl, go get him!

  2. La Factrice on

    Ton top 5 des questions à se poser est intéressant!! La partie plate, c’est quand tu réponds par l’affirmative à ces questions pendant que l’autre n’ose pas trop se questionner à son tour. Le timing parfait quoi! …sarcasme… ;o)

    Quant à ton histoire avec la jolie agente de bord… cibole que c’est difficile de savoir comment doser dans ce genre de situation. Téléphoner ou pas? Écrire ou attendre? Quoi dire, quand le dire, arg!! Je suis du genre à analyser et à me prendre la tête à deux mains dans ces cas là. On a toujours peur de se tromper, d’en mettre trop ou pas assez. De pousser au mauvais moment ou d’avoir trop attendu et avoir manqué le bateau.
    Enfin bref, tout ce blabla pour dire que j’comprends bien certains points que tu soulèves et je te souhaite un coup de fil si tel est ton désir!! Niaise pas avec la puck mais arrange toi pour pas la perdre en territoire adverse !😉

    (J’ai un billet en tête sur ce sujet depuis quelques semaines mais je ne suis pas assez objective pour pouvoir bien exprimer les choses! J’y travaille..)

    • Dean on

      Thanks pour le comments. Et oui, c’est toujours quelque chose quand les deux ne sont pas timés.. en effet. Mais est-ce que les chances que ça arrive sont minces? Une autre raison alors de seulement penser à ce que l’on veut, et non ce que l’autre répond.

      Tu es bien avec lui? Tant mieux, c’est tout ce qu’il y a se poser comme question. Pour lui, ben, c’est son affaire..

      Merci pour l’encouragement.. et de voir que l’on a tous ce genre de questionnement chiant.

      J’imagine que si elle est intéressée aussi.. elle doit avoir le même questionnement.. Peut-être une des raisons que ça coule moins bien entre deux personnes dans les moments après un bon moment ensemble, on ne sait pas sur quel pied danser..

      Bien sûr, je vais m’organiser pour montrer mon intérêt cette semaine.. sinon, ça peut faire aussi la même chose de mon côté, et tomber sous la poussière si ça prend trop de temps..

      Travaille sur ton billet, je veux lire ça! :-))

  3. PF on

    Mais bon, si elle lit ici, elle n’a pas trop de questions à se poser sur ton intérêt à son égard. hehe
    Je pense que les choses se passent telles qu’elles ont à se passer. Oui, c’est vrai que si je suis trop intense, je vais faire fuir l’autre, etc… mais je préfère être moi-même dès le départ afin que la personne aime ce que je suis… mais être dans des extrêmes, peut-être que je penserais autrement. Disons que j’opte le plus possible pour être spontanée et moi afin que l’autre détermine si cela lui convient et le rejoint. Mais bon, ma réflexion n’est pas finale à ce sujet…

    • Dean on

      Ouais, si elle lit ici, elle saura en effet ce que je pense.. mais quelque chose me dit que non, elle ne lit pas ça, et ne passe pas full de temps sur le web.

      C’est bien d’être vrai au départ, mais quelque chose me dit que oui vrai, mais laissons quand même le temps à l’autre de nous découvrir, de ne pas trop régurgiter tout de suite.

      Mais il y a une différence entre être vrai, et trop intense. Diminuer son intensité, c’est un trait à travailler, même si l’on reste vrai.

      À mon avis, et mon expérience, slaquer sur la pression, et l’intensité apporte du bon..

      Une réflexion continue sur le sujet est une bonne idée.

  4. […] lisais un article de Dean dernièrement, ce qui me poussait encore plus loin dans mes réflexion. Ça m’a aussi donné […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :