Bientôt, elle sera mienne cette peinture

Ce n’est qu’une question de temps, elle sera mienne. Elle sera dans mon salon.

Je l’ai vue depuis le début, elle y sera très bientôt.

J’en ai parlé sur ces trois billets:

Je rencontrais ce soir Karine Guyon. Une artiste peintre.

Non seulement une artiste peintre dont je suis tombé en amour avec ses oeuvres, mais c’est aussi toute une demoiselle. Une femme forte, et sexy.

Je devais lui faire une offre ce soir sur sa peinture. Nous nous sommes entendus pour nous rejoindre au Boneta, un grand resto de Vancouver. Le staff et les proprios sont les meilleurs gens.

Un verre de vin en entrant sur la maison. Karine connaissait un de proprio, moi l’autre. Une belle ambiance et une belle place.

Et un repas tout à fait épicurien. Je ne pourrais même pas décrire le repas. Chacun nous avons pris de la viande rouge qui fondait dans la bouche.

Mais avant le repas, je ne pouvais pas manger sans avoir discuté affaire. Mon ventre était coincé.

Le verre de vin blanc aidant en entrée, nous nous sommes attaqués aux chiffres.

Et j’ai perdu. Mais j’ai gagné.

En fait, les chiffres pour moi ne sont pas importants. L’important est la finalité. Que tout le monde soit heureux et que tout le monde soit content.

Je croyais que nous avions discuté pendant 1h30. Normalement, je suis bon pour évaluer le temps.

J’ai perdu la notion du temps.

Nous avons discuté pendant plus de trois heures.

Et trois heures devant cette charmante dame, ça vaut tout l’or du monde.

Toute vivante, elle me plongea à l’intérieur de son âme pour me partager ses aventures et ce qui la poussa à créer l’oeuvre qui m’a tant touchée.

Étrangement, ce que j’ai ressenti de l’oeuvre concorde tout à fait avec ce qu’elle a vécu. Avec la même intensité.

Nous avons discuté du monde et des incompréhensions de ce monde. J’ai aimé. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas plongé dans ce bain.

Ça faisait longtemps aussi que je n’ai pas eu devant moi une femme qui a vécu. J’ai aimé.

Comme avec mon tattoueur, je crois qu’il y eut un lien qui s’est créé. C’est ainsi que je veux que ça soit.

Sans vraiment déjà la connaître, je sais qu’elle sera spéciale dans ma vie.

Elle m’a livré de ses secrets, je lui ai livré des miens. C’est ainsi que l’échange s’est produit.

Ce n’est pas une peinture que je me procure, c’est une histoire. Et c’est une partie d’elle qu’elle me livre.

Mon prix n’était pas le sien. Mais son prix est devenu le mien.

L’argent pour moi n’est qu’un moyen. Il va et vient. Il sera toujours là.

Et depuis quelques temps, je ressens un énorme plaisir à le distribuer. Plus que tout au monde. Vraiment.

Le plaisir ressenti est plus grand que le dollar dépensé. Même sur le long terme. Même surtout sur le long terme.

La peinture se nomme Disposable Woman 1.

La 2 existe, mais je ne l’aimais pas. Elle était trop noire, trop intense et froide. Et avec raison j’ai su plus ce soir.

La mienne, elle est intense, mais fraîche. Fraîche d’émotions et de sentiments vécus. Elle transmet la noirceur, tout en projetant un futur plus clair et prometteur.

J’aime les dualités, les oppositions. Nous en sommes remplis.

L’humain est totalement fascinant, et l’art est une fenêtre vers la compréhension de celui-ci. Une fentêtre vers moi-même.

Et j’ai décidé d’y entrer dans ce monde à pieds joints.

Et pour le prix, j’ai même l’artiste même qui viendra chez moi pour l’installer. Ça me rend heureux. Curieusement, j’avais même vu cette scène.

Depuis le début, dès que j’ai vu cette pièce, je l’ai vu chez moi. Je l’ai vu sur mon mur. Dès que je me tournais et que je le regardais, le vide blanc du mur me projettait cette toile. Elle était là avant, elle sera là bientôt.

Je devrai être patient. L’exposition dure encore jusqu’à mi-décembre.

Ensuite, il faudra vernir la toile.

Au plus tard mi-janvier, à mon retour de Montréal, elle sera mienne, et dans mon salon.

Patience, patience.

N’est-ce pas plus excitant quand l’attente se prolonge? Que l’on a le temps de savourer le précieux moment et d’anticiper le plaisir ressenti?

N’est-il pas plus grand même que le moment tant attendu?

Nous ne faisons tout cela que pour ce plaisir. Et ce plaisir est dans l’attente. Certains diront dans la quête même. Non dans sa finalité.

La peinture dans le coin gauche est une de Karine, mais pas celle dont j’ai fait l’acquisition, et y ressemble encore moins. Elle peint aussi ces robots. Une femme qui peint des robots, n’est-ce pas intriguant?

No comments yet

  1. Pierre-Luc on

    « En fait, les chiffres pour moi ne sont pas importants. » BLASPHÈME!

    « Mon prix n’était pas le sien. Mais son prix est devenu le mien. » Ben oui c’est le principe de la négociation, j’espère que t’es pas arrivé avec ton vrai prix en premier..!

    • Dean on

      Blasphème! Ouais, mais je le racontais dans un autre sens.. Dans le sens, que l’argent, à certain moment, n’est pas la finalité..

      Exact, mon prix présenté était en effet pas celui que j’avais en tête.. Même chose pour elle..

      J’ai eu un très bon deal. Très bon.

  2. Gen on

    Aussi, personnellement, je crois que la dame se fait lentement « corrompre » par le système. Si elle-même disait qu’elle pouvait pas mettre de chiffre sur ses toiles (de là le pourquoi qu’elle te disait de lui arriver avec un chiffre) et que suite à sa rencontre avec Radio-Canada elle te dit que ton prix n’est plus le sien, eh bien, ça sent la corrompution d’artiste. Plate, mais c’est ça.

    Elle te lance son beau discours de l’artiste tourmentée qui l’a eu dur dans la vie, qui a plein de vécu et paf tu es charmé. Tellement charmé que maintenant fuck ton prix et bienvenu au sien.

    J’ai probablement 10x plus de vécu qu’elle mais quand je faisais des peintures, je disais pas aux gens de penser à un prix pour ensuite leur lancer un refus.

    Si elle avait été honnête au moins, en disant quelque chose comme « Écoute, maintenant j’ai plus de visibilité, je sais que je peux vendre mes trucs plus cher parce qu’ils valent plus cher et que oui, je veux vivre de mon art », déjà là, j’aurais trouvé ça plus honnête.

    Gens last blog post..Et hop, on y va!

    • Dean on

      Dans ton dernier paragraphe, c’est en effet ce qu’elle m’a dit, elle a été honnête, c’est pour ça que je l’encourage aussi. Je ne l’ai pas dit dnas le texte.. je ne veux pas les faire trop long..

      Ce n’est pas son discours d,artiste tourmenté qui me charme.. je ne prends plus à ces trucs, je n’ai pas de pitié pour cela, c’est ce que j’ai fait et fait encore depuis plus de 7 ans. Je sacre plus des claques derrière la tête. Haha.

      Elle passe maintenant à une prochaine étape de sa vie, et ça me fait plaisir de l’épauler à le faire.

      MON prix n’était pas mon prix au départ, et je le savais.. Il faut quand même pas prendre les chose au mots, c’est de la business (qui veut dire monétiser ce que l’on fait) quand même. C’est de la négociation.. Je n’en ai pas fait souvent, mais ça viendra avec les années. J’apprend aussi en le faisant.

      T’inquiète, j’ai la tête claire, et c’est le principal. :-))

  3. PF on

    Hum, je pense que si elle a la bosse des affaires, why not? Ce n’est pas parce que c’est une artiste qu’elle ne peut pas augmenter ses prix. Ok, elle savait très bien que Dean voulait cette toile, presqu’à tout prix… mais en même temps, quand un vendeur d’assurances, un vendeur de n’importe quoi nous vend sa salade, ce n’est pas ça aussi? Je pense qu’elle est avisée de gérer ses affaires, ça ne lui enlève pas de talent, mais peut-être un avenir moins sombre que celui de nombreux artistes morts dans l’ombre et dont le talent a profité à d’autres qu’eux-mêmes en laissant les autres choisir à leur place…
    Mais oui, moi non plus je n’aimerais pas qu’on me dise oui et ensuite, non… mais elle apprend peut-être et sera plus professionnelle les prochaines fois.

    • Dean on

      C’est exactement ce à quoi je m’attendais ce qui s’est passé.

      C’est de la business, et c’est comme ça que j’aime que ça se passe.

      Mon texte a été vague, et j’en suis conscient.

      Au contraire, elle a été très professionnelle. Elle st business, et en apprend. Et c’est une autre raison pourquoi je me suis associé à elle et ce qu’elle fait.

      Elle n’est pas l,artiste pauvre qui se fera prendre par les autres, et ne restera pas dans l’ombre.

  4. Gen on

    Si elle t’a dit pour RC et qu’elle a été honnête là-dessus, c’est good alors, rien à redire =)

    Gens last blog post..Et hop, on y va!

    • Dean on

      Elle a même été bcp plus qu’honnête, je peux t’en assurer.. :))

      Avec du vin en masse… ;))

  5. pops on

    félicitation pour cette acquisition….
    content pour toi……
    cette toile auras toujours plus de valeur dans ta vie
    que les simples morceaux de papiers que tu lui a donner
    en échange….je le sais,te connais depuis toujours…

    en plus comme tu dit tu connais l’histoire de cette toile…

    encore mieux

    et je vais te dire……

    c’est un investissement très intelligent…..
    car si elle a passer à rc……

    son avenir est prometteur….et un jour…..

    quand elle atteindra le sommet de sa carrière….

    tu pourrais vendre cette toile 50 à 100 fois le prix
    que tu as payer…
    je serais curieux de l’avis de ton mentor….

    le temps c’est de l’argent comme on dit….
    mais comme je dit toujours……

    l’argent n’a pas d’importance ,c’est une énergie tout
    simplement…..
    c’est comment on l’utilise qui a vraiment de l’importance..

    hâte de te voir à noel mon gars!!!!!!!!!

    • Dean on

      On se voit bientôt certain!

      Je lui en ai parlé, mais il ne peut juger parce que je n’ai pas d’image de la toile.

      Je serais curieux aussi de ce qu’il en pense, et de comment il me conseillerais pour le futur.. Mais je crois qu’il me ferait confiance, j’ai déjà magasiner avec lui..

      Je ne le fais pas pour l,argent, je le fais parce que j’aime ça.. Et bcp en plus! Haha.

  6. PF on

    Je trouve ça bien que tu connaisses l’histoire de la toile… et avoir pu partager un repas avec l’artiste et en plus, que c’est elle qui l’accroche. Disons que si l’artiste peintre du dernier film de Woody Allen se proposait à venir poser ma toile, je dirais pas non. haha

    • Dean on

      Haha, ouais, tu ne dirais pas non à Javier hein! Hahahaha

      Ouais, j’adore le fait que je suis connecté avec elle (elle est aussi dans mon facebook).. Elle aime rester en contact et proche de ses clients.

      Au moins, elle sait ce qu’il se passe avec ses bébés..

  7. BeachBoy on

    photo svp!!!!

    • Dean on

      Yes capitaine! Mais ça va aller au mois de janvier, je n’ai rien pour l’instant.. Y’a pas de photo de la toile proprement dite encore..

      J’ai bien hâte de la présenter en fait, je ferai un cocktail chez moi, ahah! Si tu repasses à BC, tu viendras la voir de tes yeux vus. Hehe.

  8. V on

    J’aime bien ton histoire. Oeuvrant dans le milieu de l’art contemporain depuis assez longtemps maintenant, je suis toujours heureuse quand je vois ces exemples de « nouveaux convertis » à l’art. On a pas besoin de connaissances particulières pour vivre un coup de foudre avec une oeuvre, juste une attitude ouverte et le tour est joué. Félicitation pour ton acquisition🙂

    Vs last blog post..Une année sans colère [Eager]

    • Dean on

      Nice, thanks. J’aime aussi entendre tes mots, c’est cool.

      Ben oui, c’est vrai, tu est dans le domaine… Je prends note. :-))


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :