Ce qui fait que l'on accroche à cette personne

Je ne sais pas exactement où va aller ce billet, je n’ai pas de direction précise, mais j’ai l’idée en tête. Et aussi un peu de vin. Mais je me rends compte plus tellement finalement.

Ou peut-être que oui étant donné que j’écris ces lignes en me parlant à moi-même. Le vin rouge, ça me fait tout le temps ça. Ça m’endort et je divague dans mes pensées.

Alors, qu’est-ce qui fait que l’on accroche à cette personne précise? Celle qui est là, celle à qui l’on attend son coup de téléphone, celle à qui l’on pense?

Que ce soit du premier soir, ou après quelques mois.

Je veux dire, nous sommes des milliers dans une ville. Des milliers d’hommes et de femmes en rutes, prêts à s’ouvrir le coeur (où ce que l’on croit être le coeur, l’égo peut-être?) au prochain ou à la prochaine venue.

Nous sommes de millers, voir même des millions, si l’on se souvient que nous sommes dans un pays. Des millions.

Pourquoi lui? Pourquoi elle?

Est-ce que ça se réfléchit finalement? Est-ce que ça se quantifie? Ça se mesure?

Est-ce que ça serait poche de se rendre là? De dire que cette personne rentre dans ces critères-là?

  • Elle ne fume pas, ne boit
  • Elle fait du sport
  • Elle est belle
  • Elle est intelligente
  • Blablablab

Mais que c’est littéralement immonde de penser cela.

Alors, ça doit être autre chose? On ne peut l’analyser, le calculer.

Ça doit être ressenti alors.

Mais l’on ressent quoi?

Une pression au ventre, dans le bas ventre, dans la tête, dans les cuisses? Où?

Comment? Ça fait une boule dans l’estomac? Ça le contracte? Ça le dilate?

Où c’est le coeur? Mais merde le coeur est un organe. Non pas un sentiment. C’est quoi cette histoire alors de parler du coeur alors?

On se fout le doigt dans le nez jusqu’au coude, en passant par le coeur. Ha-ha. On le transperce, le coupe en deux.

Alors, c’est quoi? C’est comment?

Mais on le ressent non? On le sait. Mais pourquoi? Et comment?

Et pourquoi est-ce que l’on court après?

Et pourquoi cette personne à ce moment précis?

  • Elle est disponible?
  • Elle me démontre un intérêt?
  • Elle a les yeux qui brillent? (Je brille dans le fond de ses yeux, c’est MA réflexion, je suis donc égoïste, je ME regarde?)
  • Je me suis dit « allez, je veux quelqu’un », et pouf, c’est la première sur mon chemin? Non, je ne veux pas, je veux croire que je l’ai choisie.

Mais l’ai-je choisie vraiment?

Ou est-ce une force plus grande (les astres, Dieu, l’univers, Allah, le nom que l’on veut donner à une force immense) qui nous lance cette personne devant nous parce que nous avons quelque chose à vivre et à comprendre?

Ou est-ce tout simplement le destin? Certains croient encore au destin aujourd’hui.

C’est beau, c’est magique, c’est imcompréhensible, c’est mystérieux, c’est fascinant, c’est inné, c’est au fond de nous, ou c’est pour survivre. Ajoutez vos réponses.

Ou c’est toutes ces réponses? Une à la fois. Parfois c’est une, parfois c’est l’autre.

Mais ça finit toujours par ne pas avoir de réponse.

Et ça finit toujours par se dire « Pourquoi se casser la tête? ».

Alors, on se dit « Fuck it, je débarque, j’arrête tout, j’abandonne, je laisse-aller. »

Et, comme par magie, c’est drette-là que tout commence.

No comments yet

  1. Jonathan on

    Je ne crois pas qu’il y ait de réponse absolue à ton questionnement. En même temps, j’ai l’impression que tu y réponds toi-même quand tu dis qu’une personne répond à certains « critères » que nous imposons. Je veux dire, pour qu’une personne nous intéresse, il faut nécessairement qu’elle réponde à quelques critères de base, que nous seuls pouvons déterminer, non? Si je rencontre une fille, que je la trouve hyper cute et tout mais que je me rends compte qu’elle ne rie jamais ou ne me fais jamais rire, c’est certain que ça ne cliquera pas.

    Et c’est aussi vrai ce que tu dis par rapport au coeur. Ce n’est pas une émotion ce n’est qu’un organe. Pourtant, c’est probablement le meilleur baromètre qu’on ne pourra jamais trouver pour calculer notre intérêt envers une autre personne. Aussitôt qu’on y pense, le coeur se met à battre plus intensément, même si on reste assis et qu’on ne bouge pas. Les mains deviennent moites et l’estomac semble faire 7 tours dans le ventre pour aucune crisse de raison. Mais pourtant, jamais on ne voudrait que ça cesse. On voudrait sourire à propos de tout et de rien. Juste de marcher dans la rue avec un gros smile pour que tout le monde sache qu’on est bien dans le moment présent.

    Il n’y a pas de raisons. C’est comme ça et c’est tout. Même que ça ne sert à rien de chercher des raisons. Mieux vaut se concentrer sur ce qui se passe dans ta vie en ce moment, aujourd’hui, et ne pas penser à demain que d’essayer comprendre pourquoi ça arrive.

    Dans le fond, même si tu savais pourquoi ça arrive, qu’est-ce que ça changerait?

    Jonathans last blog post..Je m’ennuie de La Fin Du Monde

    • Dean on

      Ça ne changerait sûrement pas, exactement. haha

      La quête est souvent plus intéressante que les réponses même.

      J’adore ton image de marcher avec un gros smile dans la face, ça rentrerait bien dans ce texte, ainsi que lorsque l’on ne comprends pas, mais notre coeur fait trois tours quand on voit la personne.

      De beaux exemples, thanks.

      Et non, je ne crois pas non plus qu’il y a de réponses, et encore c’est ce qui rend le tout plus fun. :-))

  2. bettys on

    Woah😉 Nice dean! Profite-en!

    Cette connection que tu décris n’est pas facile à trouver!Ce n’est pas pour rien qu’on est tous à la recherche de ce sentiment!

    bettyss last blog post..Une fausse date, des bières et un coloc!

    • Dean on

      En effet, elle n’est pas facile à trouver, mais elle existe, et elle se sent, mais ça ne s’analyse pas, et c’est impossible alors de la comprendre..

      Alors, une autre raison de se fermer le cerveau, et de la vivre à la place. :-))

  3. jeff on

    wow tu es sur le trip aujourd’hui :p es-ce que je t’ai influencé dans tes questionnements?😀

    je crois qu’il ne faut pas trop se posé de question, quand on se questionne trop on passe à coté de belles occasion qui nous sont offerte! aussi est-ce que la fille se pose ces questions? généralement non car elle est impulsive ! donc tu dois faire demême !

    c’est quoi qui fait que tu vas la rappeler? simple ta queue! ci c’est un bonne baise et que tu la trouve cool ta va la rappeler :p c’est la queue qui dicte tout au début plus elle te fait bander et plus tu la rappelleras!

    jeffs last blog post..Premier broutage de minou pour Lisa

    • Dean on

      Ouais, gros trip! haha. Oui, non , peut-être.. j’écris ce qui me sort de la tête sans vraiment réfléchir des fois.. Ironique de dire ça avec ce texte. haha

      Pour la fille qui ne se pose pas de question, haha, c’est vrai quand c,est impulsive, c’est impulisve.. mais quand elle s’arrête deux secondes.. leur cerveau se mette en marche. hehe

      Pour agir impulsivement, je le fais aussi… sauf pareil, quand mon cerveau embarque, il embarque, et c,est gossant. haha

      Hahahahaha. Hilarant ton dernier paragraphe sur la queue.. haha. Mais totalement vrai.. heheh

  4. jeff on

    donc moral de cette histoire: présente lui ta queue avant qu’elle se mettent a trop réfléchir (la fille) :p

    un coup pénétré (la fille par ta queue) il est trop tard pour qu’elle y repense (la fille) :p donc 1-0 pour toi lol

    jeffs last blog post..Premier broutage de minou pour Lisa

    • Dean on

      hahahahah

      Good one. Je fais mes road tests, et je te reviens là-dessus. :-))

  5. PF on

    C’est un tout. Je pense aussi qu’on apprend tellement dans nos relations amoureuses… il y a ces relations pour nous apprendre quelque chose et il y a ces relations où il n’y a plus ce besoin de franchir ces étapes, c’est juste LA relation, bon, avec les hauts et les bas, mais comme si on retrouvait une vieille amitié oubliée… il y a quelque chose qui se fait tout seul et naturellement. En même temps, il y a pas de mauvais débuts, il n’y a que des débuts. Peut-être que j’idéalise aussi… mais quand ça clique, c’est merveilleux.

    • Dean on

      Sage parole, ma chère, sage parole. J’aime bien.

      « Il n’y a pas de mauvais débuts, il n’y a que des débuts. » très beau ça.. :-))

  6. BeachBoy on

    t’accroches parce que ca « clique ». J’ai essayé pendant un an d’accrocher avec mon ex et ca ne « venait » juste pas. Et maintenant, hop dès le début je suis accroc. Il n’y a pas exactement de raison que tu peux mettre sur une liste d’épicerie. Tu penses trop mon ami, la passion ca se vit, ca ne se décrit pas!

    • Dean on

      Haha. Exact, cool.

      Ça se vit en effet, et ça ne se décrit pas.

      Je vis, mais my mind est toujours là à voler sur plein de questions, comme un cheval sauvage.

      Je creuse, je creuse toujours les mystères. :-))

  7. PF on

    Beach accro, c’est tout dire.😀 En passant, je soupçonne l’augmentation de ton nombre de visiteurs à certains mots employés sur cette page…😉

    • Dean on

      Ben oui.. Beach accro. Haha.

      Hein? Quels mots tu parles.. Gotta be more precise quand on parle de chiffres et mots.. ;-))

      Moi, je crois que c’est dû à une couple de trucs que j,ai fait pour promouvoir mon blogue dnas la dernière semaine.. Twitter, surtout.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :