Un premier party de noël manqué, cause retards de vols

C’était vraiment la folie à Vancouver. Toute cette neige, ils n’ont jamais vu ça en 15 ans. Ils sont zéro équipés pour affronter la neige.

J’ai vraiment eu, d’un certain côté, un des pires vols de ma vie. Tout est allé de travers.

Mais je crois que j’ai quand même été chanceux de voler. Plusieurs ont eu leurs vols annulés, et même certains se cherchaient des vols depuis 4 jours.

Moi, j’avais seulement un vol à prendre. D’autres avaient des escales, ou c’était leur vol escale. Pauvres eux.

Mais l’ambiance était bonne. Peut-être l’esprit des fêtes.

Les québécois sont toujours prêts à fêter. C’est ce que j’ai vu. La bonne humeur régnait.

Mon vol a été retardé de 10 heures au total.

Mais j’étais préparé. J’ai bien mangé dans la journée, et j’étais bien équipé avec mon laptop (le pire, c’est que je ne l’ai presque pas utilisé).

Vive mon iPhone. Je crois que c’est ça qui a fait toute la différence. Le 3G sur le iPhone était plus rapide que le wifi de l’aéroport de toute façon. J’ai lu des blogues, laissé des commentaires, passer du temps sur facebook (1 personne sur 2 était sur facebook quand je les espionnais sur leur laptop).

Et oui, il y a avait quelques jolies filles. Et je dois dire que celle qui avait le plus de classe était avec moi.

Le pire vol, je vous le dis.

Il manquait des agentes de bord, de là le premier retard. Elles étaient quelque part perdues dans d’autres vols retardés.

Après, dans l’avion, il a fallu attendre pour le déglaçage de l’avion. Et les avions internationales avaient priorité. Nous nous sommes fait avoir 3-4 fois. Plus le déglaçage de notre avion.

Nous avons même été chanceux de voler, les conditions étaient mauvaises, vraiment mauvaises.

7 heures de retard dans l’aéroport. Plus 3 heures d’attentes dans l’avion, on décolle.

J’étais le rangée 36. Rendu à moi, plus de sandwich, rien. Même plus de salades.

Alors, je n’ai mangé que des snacks.

Au moins, le vin était sur la maison. Je me suis presque saoûlé avec mon amie.

Parlant d’amies, j’en ai rencontrées deux avant de décoller. Deux québécoises. De la même place, des vieilles amies de plus de 5 ans.

Les deux de chez Nautilus Plus quand j’y travaillais.

Une avec qui j’ai travaillée en 2003-4. Elle partait pour Ottawa. Une athlète olympique en aviron.

La deuxième, elle était dans mon vol. Et je l’avais remarqué bien avant d’embarquer.

Mais plus je la regardais, plus elle me disait quelque chose. En l’entendant parler de son histoire, j’ai su que c’était elle.

Elle est maintenant « home stager » à Vancouver. Flow Home Staging.ca

Je suis allé la voir, et je lui ai demandé si c’était son nom. Elle avait un gros point d’interrogation dans le front à me regarder. Elle se souvenait à peine de moi.

J’ai travaillé avec elle que quelques mois, au début 2001.

Et c’est quoi les chances? Elle était dans le banc derrière moi. Derrière moi. Le hasard n’existe pas.

Ça a vraiment rendu mon vol tellement plus agréable. Même chose pour elle.

Et je suis content d’avoir renoué avec cette femme. Elle est vraiment une bonne personne. En plus, elle est entrepreneure. Nous avons discuté business aussi. De nos idées et tout. C’était bien.

En atterrissant, il ventait comme le cr**s  à Montréal. C’était presqu’un manège dans l’avion. Mes pieds levaient du sol tellement.

Même l’autre fille mignonne un plus en avant de moi, elle a dégobiller dans son sac fait pour ça. Elle était devenue moins mignonne tout d’un coup. (Et elle m’a finalement parlé, mais tout juste avant que je ramasse ma valise. Trop tard ma jolie.)

Je suis arrivé à 3am chez moi. Merci tellement à ma meilleure amie qui a été vraiment forte de m’attendre et d’être là toute super bien organisée. Pas surprenant d’elle. J’aime ça de même avec elle.

J’ai manqué alors mon party de famille. Pas grave, j’y retourne du même côté de ma mère ce soir. Je vais tous les voir.

Ça été fou comme vol. Mais au moins, je suis ici à Laval, chez mon frèrôt.

Je suis content de voir de la télé québécoise. J’avais oublié comment Izabelle Desjardins est belle. Et son tattoo sur son bras s’en vient pas mal.

izabelle-120467

Je sens que ce temps à Montréal va être bien relax. Je suis content. Peut-être déjà de la planche demain.

Publicités

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :