Plus de 3 ans déjà

J’ai commencé à mettre mes mots sur le web le 25 décembre 2005.

Avant, je le faisais déjà dans des cahiers. Un du Petit Prince même, dans la poussière quelque part.

Mais c’est tellement mieux de le partager au monde entier. Pour des millions de raisons.

J’étais sur Maui en cette date. Mon seul Noël seul. J’ai été seul sur cette île. Pendant longtemps. Pour me remplir. Pour des millions de raisons. J’ai parlé à l’océan. L’océan m’a répondu.

C’est exactement mon 1200ième billet celui-là. C’est drôle un chiffre rond.

Presque 4600 commentaires. Merci à vous.

J’aime bien écrire, et j’aime bien que l’on me lise. Merci encore.

Le look du blogue a changé 4 fois avant celui que l’on voit maintenant. J’aime de loin, vraiment de loin celui-là maintenant. J’ai par-contre beaucoup aimé le 1er aussi. Peut-être parce qu’il est symbolique de la première fois.

En parcourant mes statistiques tout à l’heure, y’a ce billet qui est ressorti et que certains ont dû lire j’imagine. Un d’il y a bien longtemps. Un qui relatait où j’étais dans le moment. Et c’était presque dans les débuts.

J’ai l’impression que j’écrivais mieux et plus profond avant. Où est passé ce Dean à la plume magique? Suis-je devenu plus con et plus superficiel? Me semble que ce texte m’a touché bien plus que ce que j’écris maintenant. Je vais essayer de remédier à cela dès maintenant.

Bon, déjà après 3 ans, ça commence la nostalgie du passé. Qu’est-ce que ça va être dans 10 ans?

Écrit le 3 mars 2006:

Le sable qui s’écoule

Cher journal, ça commence bien de cette façon, en fait c’est ça un blogue, un journal, mais disons que nous sommes plus dans une aire moderne, où tout est informatisée, de plus en plus virtuel. On l’a déjà entendu celle-là par-contre. Je suis vraiment curieux de voir grandir nos jeunes ados des années 2000. Les modes de communications augmentent et sont beaucoup plus à portés de main, mais en même temps les contacts humains sont plus distants et les gens s’individualisent de plus en plus. Un sourire, ça fait toujours paisir, même à quelqu’un que l’on ne connait point. Un sourire peut changer une vie, éclairer une âme. Mon regard pétillant qui croise celui d’un pur étranger, lui permettre de voir que ça brille au fond de moi, et lui transmette d’une certaine façon cette énergie, voilà la mission de ma journée. En autant que cette personne se donne l’occasion de me croiser du regard, et non comme bien des gens de s’empresser de d’observer la craque du trottoir. Dans mon cas, c’est plutôt une toute autre craque où mon regard est attiré! De quoi je voulais parler, je ne sais plus, je ne fais que laisser aller mes doigts sur la clavier, totalement improvisé. Se vider l’esprit, point.

Où en suis-je depuis quelques jours? Quelques clients de plus en entraînement, super content. Des gens incroyables qui sont prêts à mettre le paquet pour se diriger vers leurs objectifs. Les jours défilent, le heures s’écoulent, tout ce sable qui glisse entre mes doigts. Les instants de bonheur sont ainsi, comme du sable, insaississables. Ils se faufilent et je ne peux les garder en moi bien longtemps, que quelques fractions de secondes et hop, plus là. J’en reviens toujours aux amis. À mes yeux, c’est ce qu’il y a de plus cher. Je suis prêt à faire bien des sacrifices pour des amis. L’extase et le plaisir de ces moments de bonheur sont décuplés en présence de ces chers amitiés. Merci d’être là.

Et 25 ans, d’une certaine façon, ça se ressent. Je ne sais pas si c’est une réflexion conditionnée ou c’est réellement un passage que chacun doit vivre, mais traverser une tranche d’âge amène des petites réflexions. Mais pas trop longtemps et intenses, non merci. Faut passer à l’action. À certains moments je me vois à un certain âge à un certain endroit, c’est vague, mais c’est ça. Et bien je ne sais pas si j’y suis arrivé, faudrait savoir en premier où dois-je aller. Je me dis j’aurai ceci ou cela, je serai là-bas ou ici. Mais non, rien de cela. À la place, je suis là, c’est tout. Avec ce que j’ai, et ce que je n’ai pas, et ce que je ne connais pas encore, et ceux que je ne connais pas encore. Tout est flou, mais je suis ce que je suis, moi simplement, ça ne peux faire autrement. Tout au bout, je suis bien, et ceux alentour de moi le sont aussi, enfin je le crois. Et c’est tout ce qui compte, point.

Et les filles… Toujours les filles… Mes mains ne demandent que de parcourir vos courbes si invitantes… Et mes yeux de se délecter de cette aura sensuelle qui vous entoure. Je suis de ce monde que dans le but de vous partager cette bombe d’énergie qui me traverse, je ne peux faire autrement, c’est ainsi.

Bonne nuit, faites de beaux rêves.

No comments yet

  1. Yano on

    Presqu’un avant-gardiste! Bonne continuité.

    Yanos last blog post..Non, non et renom

    • Dean on

      Ouf, presque, ouin, y’en a qui sont depuis les années 90… Eux étaient avant-gardistes.

      Thanks buddy! Une bonne contuité à toi aussi mec!

  2. Lily on

    J’t’ai découvert récemment mais je suis enchantée de ma découverte.
    Longue vie de blogue à toi!

    Et j’me rends compte que j’ai envie d’aller sur une plage de Maui…

    Lilys last blog post..Silence

    • Dean on

      Cool, et je suis content que tu aies découvert aussi, et c’est réciproque pour ton (tes) blogue!

      Plein de billets pour toi aussi dnas l’avenir!

      Et pour Maui, je te le conseille c’est un paradis. Y’a des moments où je me demande si mes pieds touchaient vraiment le sol pendant mon temps là-bas..

      D’ailleurs, faudrait que je remette des photos dans mon facebook (qui sont linkées ici aussi)..

  3. Pierre-Luc on

    Joyeux anniversaire !

    Pierre-Lucs last blog post..Qui est-ce ?

    • Dean on

      J’ai soufflé mes bougies et fais mes voeux. Thanks bra!

  4. La Factrice on

    Bien contente d’avoir l’occasion de te lire pratiquement chaque jour! Je te lis que depuis quelques temps, mais je présume que tu as du provoquer bien des réactions et des réflexions. Que ça continue!

    La Factrices last blog post..Untitled ou résumé d’un retour au boulot mouvementé!

    • Dean on

      Merci alors de passer par ici, j’en suis honoré. Et tu es toujours la bienvenue ma chère!

      Réflexions.. ouf, pas trop souvent. Hehe


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :