Quand t'as pas le sourire facile

Je dois me confesser un peu.

Peut-être que c’est que j’ai commencé Californication que ça met dans cet état. Ou j’aimerais en mettre la faute-là. Mais non.

Je ne suis pas le même. Je ne suis plus le même.

Y’a vraiment deux moi. Un qui est celui qui est là. L’autre qui n’est pas.

Et là, c’est l’autre qui n’est pas qui est revenu.

Je ne peux me mentir, parce que j’ai deux jeunes miroirs devant moi quand j’arrive chez moi. Et ces miroirs parlent.

Quand on croit que c’est la faute des autres. Ce ne l’est pas. C’est notre faute. C’est jamais la faute de l’autre. C’est toujours notre faute. L’autre n’est juste que le miroir de notre faute. C’est pour ça qu’il fesse à la bonne place.

J’aime croire que je pense au futur, que je pense à long terme. J’aime croire que les plaisirs à courts termes ne sont qu’un ralentissement pour atteindre ses propres objectifs. Ça fait paraître important.

J’aime croire qu’en pensant au futur de  ce que je veux, que je sais ce qui est bien pour moi. C’est faux. Je ne le sais pas. Je ne le sais foutrement pas.

Je mets de côté de choses en pensant que ce sera mieux pour moi. Mais dans le fond, je ne le sais vraiment pas si c’est ça qu’il faut. Je le sens, mais peut-être que ce que je sens est faux aussi. Caché derrière ce que l’égo veut. Je ne sais pas.

Je sais que je ne suis plus le même depuis que je suis revenu. On pourrait dire que j’ai besoin d’une semaine d’adaptation pour revenir à un mode de vie normal. Peut-être.

Mais ça peut aussi être juste des raisons. Des raisons pour croire que ce qui se passe a son sens.

Je souris moins depuis mon retour. Je parle moins. Je fais semblant que c’est parce que j’en ai fait pas mal dans mes fêtes à Montréal. Je me dis que le stress est revenu.

C’est encore juste des raisons pour me refermer dans ma coquille. La coquille est revenue.

C’est difficile de penser à soi, mais aux autres en même temps. C’est difficile de savoir vraiment ce qui est bon et bien pour soi.

Parfois c’est la joie, mais elle peut être une fausse joie. Un moment éphémère. Tout est éphémère. Et ça c’est dur aussi. Parce que tout s’envole, et que l’on ne peut le garder.

Je sais que je ne suis pas le même quand je suis ici, à Vancouver. Mais ce Vancouver pourrait être Paris, Londres, ou Perth que ce serait la même chose. Parce que c’est moi qui est  là, y’a que les alentours qui changent.

Y’a beau avoir le vin, la bonne bouffe, les filles, la planche à neige, le gym ou tout autre truc qui rend la vie plus agréable. Mais au bout, au vrai bout, y’a quoi?

Y’a quoi pour remplir ce vide? Ce vide qui ne demande qu’être remplit d’amour, de bonheur, et d’abondance?

Est-ce que ce vide existe pour que l’on se force à le remplir? Sinon, on ne ferait rien?

Y’a ce quelque chose qui me dit que c’est les gens la réponse. Les gens alentour de soi.

Qu’ils soient proche ou loin, ils sont là. Et partout y’aura ces gens pour nous entourer.

Des nouveaux, certains qui ne font que passer, d’autres qui colleront.

Y’a ce quelque chose aussi qui me dit que pour le remplir ce vide, il faut aussi passer un petit scalpel dedans, et ouvrir la plaie un peu, et la mettre au-devant et la montrer. Même si c’est juste un peu.

Craquer la coquille. Entailler la carapace un peu. Juste un peu.

Juste assez pour y laisser y entrer un autre coeur qui n’attend que ce moment.

Publicités

No comments yet

  1. Lily on

    Ton billet résume bien ma semaine….qui s’est terminée par une mauvaise nouvelle hier :S…

    On s’épaule là dedans? Qu’est-ce que t’en dis?

    Lilys last blog post..Respiiiiiire….

    • Dean on

      Hum.. ouin, pas cool alors.. C’est chiant les mauvaises nouvelles. Mais quelque chose en dedans de moi me dit toujours que tout est pour le mieux. ;-))

      On s’épaule oui, et je t’envoies de bonnes vibes. :-))

  2. Gen on

    Awww… ;( *gros calin*

    Gens last blog post..OPT semaine 1, jour 6

    • Dean on

      Hhehe. Thanks, et bien reçu. ;-))

  3. Mademoiselle Bis on

    Je pense que tu viens de pogner l’essence de la vie par les couilles…

    Mademoiselle Biss last blog post..Souvent, longtemps, énormément

    • Dean on

      Hein..? Ouais, ou merci.. cette phrase peut avoir plusieurs sens, haha!!

  4. La bête on

    C’est une mauvaise passe, ça vient, ça va… Je suis un peu dans ce mood ces temps-ci; des fois tout va super bien et quelques heures plus tard, j’ai l’impression que mon existence est vide de sens. Puis ça passe, puis ça revient…

    Lâche pas mec. Remarque, à lire ton billet sur ta journée de ski à Cypress Mountain, j’ai l’impression que ton sourire est revenu, au moins le temps de cette journée!

    La bêtes last blog post..En vrac: "welcome back to the meat market!"

    • Dean on

      Ouais mec, je crois que l’on se rejoint là-dessus. Plus souvent je ne veux pas le montrer, ni écrire là-dessus. Mais c’est là quand même, et ça fait partie de nous..

      Ouep, y’a toujours les petites joies.

      Mais je crois aussi que l’on trouve avec le temps ce que l’on aime faire et être, ça aide pas mal..

  5. La Factrice on

    Je t’envoie un petit clin d’oeil de sympathie. Je suis dans ce mood-là moi aussi. Retour des fêtes intense en émotions, prises de conscience, réflexion…
    On lâche pas! Ça prend des nuages pour que le soleil sorte et nous éclaire de nouveau.

    La Factrices last blog post..J’ai mal à la vie

    • La Postière on

      Coudonc! C’est la même vibe de Vancouver à Montréal aujourd’hui!

    • Dean on

      J’aime bien cette analogie des nuages et du soleil. J’aime les gros trous dans les nuages, ça laisser passer le soleil, et ça fait chaud qu’à quelques endroits seulement..

      Alors, tout le monde est ainsi on dirait. Comme tu dis, l’instant des fêtes intenses.. peut-être bien.

      De Vancouver à Montréal à Amsterdam, on dirait oui! Hehe. J’envois de bonnes vibes partout alors!

  6. Marc on

    Peut-être que tu trouve que ta famille et gang de Montréal te manque plus que tu pense ? Quand je suis parti 3 ans, je me sentais ben, mais certaine personne m’ont amené ce down en repartant. entk c pas clair haha

    • Dean on

      Ouais, ça pourrait aussi.. J’y ai pensé. Ce n’est pas la première fois que je décolle de montréal. Dnas les 4 dernières années, je me suis promené pas mal.. Oui, j’aime être proche d’eux, mais je pense aussi être assez indépendant pour cela.. Je crois. Hehe

      Tu es allé où pendant 3 ans? Et pourquoi? Je suis curieux de tout, you know. hehe

      • Marc on

        Je croi pas qu’être proche de quelqu’un veut dire être dépendant. Ça ferait l’objet d’une tèse ça aha

        J’ai voyagé pas mal en Europe(Londre, Paris Marseille) et en Asie(bangkok, Pékin, Tokyo) pendant 3 ans. J’ai eu un oportunité d’emploi. J’avais besoin de me retrouver aussi. Pis j’ai découvert mes bibites, pis j’ai travaillé dessus. Après 3 ans, j’étais pas full guéri, mais j’ai revu ma gang, pis ça m’a fait réfléchir. Y avait cette fille que je connaissai pa full, mais y avait de quoi que je voulais pas laisser partir.

        On pourrai s’en parler longtemps buddy, mais pas sur un comment hen. Je savais qu’en écrivant une fois, j’allais pas arreté haha

      • Dean on

        Hehe. T’es accro. haha

        Ouais, les voyages, tant intérieur qu’extérieur, ça ne se raconte jamais en deux lignes.

        C’est une des raisons pourquoi j’écris ici, au moins ça me donne l’occasion de sortir ce que j’ai à sortir.. C’est exutoire.

        Cool tous tes voyages mec! L’asie, c’est sur ma liste pour bientôt.

      • Marc on

        L’Asie c’est vraiment cool, mais tu dois y aller préparé. C’est un dépaysement total, mais tellemen hawt. J’adore la culture là-bas. Tout le monde travaille fort mais en meme temps ils prennent leur temp.

        Mais hey, cette semaine ça va mieux ou t toujours dans le meme feeling ?

      • Dean on

        Ouep, l’asie, c’est bien ce que je pense aussi. Anyway, j’aime bien me préparer aux différentes cultures avant quoi que ce soit.. surtout quand c pas mal différent de nord américains.

        Oh non, ça va bcp mieux! Quand j,écris mes textes, c,est sur le moment, y’a jamais rien de négatif qui reste bien longtemps, c’est une question d’heure. Hehe. Je change de cap assez vite et tout roule ensuite! Voilà! Thanks de me demander, c’est gentil. :-))


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :