Laissez tomber vos réactions

Vos relations changeront profondémment en abandonnant. Si vous ne pouvez accepter, alors vous ne pourrez jamais accepter une personne comme elle est. Vous allez juger, critiquer, étiquetter, rejeter ou essayer de changer cette personne. Avec le temps, si vous continuellement créez le Maintenant comme un but en soi futur, alors vous allez faire de cette personne que vous rencontrez ou connectez une fin en soi aussi.

La relation – l’être humain – est de seconde importance pour vous, ou pire d’aucune importance. Ce que vous récupérez de cette relation est de niveau primaire, que ce soit gain matériel, pouvoir, plaisir physique ou quelques gratifications quelconques de l’égo.

Laissez-moi vous illustrer ce que l’abandon peut faire dans les relations. Quand vous vous chicanez ou que vous êtes prit dans un conflit, commencez à observer comment vous vous mettez sur la défensive quand vous vous sentez attaqué. Ou sentez la force de votre propre opposition quand vous attaquez l’autre personne. Observez votre attachement à votre point de vue et opinion. Ressentez l’énergie mentale derrière ce besoin d’avoir raison et de mettre l’autre personne sur le tort. C’est l’énergie de l’esprit égoïste. Vous le rendez conscient en le voyant, en le ressentant au maximum possible. Et alors, une journée en plein milieu d’un argument, vous allez soudainement vous rendre compte que vous avez un choix et vous allez peut-être décider de laisser tomber vos réactions. Voyez ce qui arrive. Vous abandonnez.

Je ne veux pas dire laisser tomber vos réactions, et faire une face niaise enfantine au-dessus de tout en disant: « Ok, tu as gagné. » C’est seulement déplacer le problème à un autre niveau de l’égo, en clamant une supériorité. Je parle de laisser aller complètement la charge émotionnelle et le champ mental énergétique en vous qui combattaient pour ce pouvoir.

L’égo est sournois, alors vous devez être alerte, présent et totalement honnête avec vous pour vraiment voir si vous êtes complètement détaché de cette position mentale. Si soudainement, vous vous sentez léger, que tout est clair et profondémment en paix, c’est un signe immanquable que vous avez complètement abandonné. Alors observez ce qui se passe sur la position mentale de l’autre personne, alors que vous ne résistez plus à cette énergie.

La non-résistance ne veut pas nécessairement dire ne rien faire. Tout ce que ça veut dire, c’est que chaque geste devient non-réactif. Souvenez-vous de la profonde sagesse dans les arts martiaux de l’Est: Ne résistez pas la force de votre adversaire, allez dans le même sens que cette force.

En disant cela, « ne rien faire » lorsque vous êtes dans un état d’intense présence, c’est un puissant transformateur et guérisseur de situations ou de personnes. En Taoisme, le terme wu wei se traduit par « activité sans mouvement » ou « assis en silence sans rien faire ». Dans l’ancienne Chine, c’était vu comme un des plus grands accomplissements. C’est radicalement différent de l’inactivité dans un état ordinaire de conscience, ou plutôt inconscience, qui émane de la peur, l’inertie ou l’indécision. Le vrai « rien faire » implique une non-résistance intérieure et un intense éveil.

D’un autre côté, si l’action est requise, vous allez donc répondre à cette situation totalement consciemment.

L’égo croit que dans la résistance se tient votre force, alors qu’en fait, la résistance vous empêche d’Être, le seul endroit de pouvoir. Ce que l’égo voit comme une faiblesse est en fait votre Être pur, l’innocence et la puissance; l’égo existe dans un constant mode de résistance et joue un frauduleux rôle pour cacher votre « faiblesse », qui en fait, est votre puissance.

Avant qu’il y ait abandon, des jeux de rôles inconscients sont joués dans une grosse partie de vos interactions humaines. Dans l’abandon, vous n’avez plus besoin de la défense de l’égo et de ses nombreux faux masques.  Vous devenez alors vraiment simple, vraiment vrai. « C’est dangereux », se dit l’égo. « Tu vas te blesser. Tu vas devenir vulnérable. » Ce que l’égo ne sait pas, bien sûr, c’est qu’en laissant aller la résistance, en devenant « vulnérable », c’est lors donc que vous découvrez votre essentielle et vraie invulnérabilité.

Traduit et adapté de The Power of Now, copyright 1999 de Eckhart Tolle (www.eckharttolle.com)

No comments yet

  1. Franfran on

    J’adoooooooore Eckhart Tolle!

    D’ailleurs, toute ma visite à Mtl pendant le temps des fêtes a été régi par un seul principe: Laisser tomber la réaction et rester dans l’action.
    🙂

    • Dean on

      Et voilà! Tu ne peux si bien dire! Et je crois que j’ai fait pareil aussi et c’était merveilleux!

      Pourquoi ne pas continuer tout le temps ainsi..? Un travail de tous les jours..

      • Franfran on

        Exactement! C’est ça le défi, c’est de garder le momentum!!

        Pas facile, mais d’en etre conscient, c’est déjà un énorme pas dans la bonne direction… du moins, c’est mon opinion.

  2. pops on

    moi aussi j’adore Tolle!

    mais si vous avez la chance d’écouter le livre audio….

    quatre accords toltèque.c’est sublime……

    très bon billet Dean!!!!!

    Freud serais fier de toi!!!!!

    mais pas autant que moi hihihihihi!!!

    un jour quand tu était petit
    mais que tu savais écrire……

    je t’ai écrit une lettre que tu n’a jamais…….vue….

    je te résume…..

    maintenant que tu sais écrire…..
    nous avons ensemble un autre moyens de communiquer…..
    c’était peut-être une vision de ce que l’on vie maintenant!!

    • Dean on

      Hum.. j’aimerais bien la voir cette lettre un jour! Mais pour l’instant, on a ça ici, et ça restera écrit pour longtemps. Yé!

    • Franfran on

      Hé papa de Dino (On peut vous appeler « Pops »?)

      Vous connaissez Tolle aussi?!? Vous etes pas mal cool pour un papa… Ca me rappelle que je dois parler de Tolle à mon paternel…

      Salutations de Berlin!

      • Dean on

        En effet, mon papa est cool! Hahaha


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :