Quand tout arrive toujours en même temps

C’est trois évènements majeurs qui arrivent en même temps dans mes trucs. Autant professionnel que personnel.

Je croyais que mon weekend à Whistler m’aurait aidé à faire partir le stress. Non. Je me suis fourvoyé. Les seuls moments où je pensais à rien, c’est pendant mes descentes. Comme au Qc, ce weekend. -20 degrés Celsius au sommet, sur une base vraiment damée et dure. J’ai « ridé » avec un jeune de 11 ans meilleur que moi. Il m’a tiré dans les « snowparks », et oui oui, j’ai fait des « box », et quelques sauts, les plus faciles. Et même la demi-lune.

Et quand je regarde ces fous-là s’élancer haut dans les airs, et faire des trucs sur des rampes, la seule question qui me vient en tête: « Pourquoi? »

Je veux rester en vie moi. Je veux garder mes côtes intactes. J’aime avoir mes os bien droits et solides. Pas tous tortillés. Faut croire que c’est ça vieillir. Je veux rester intact.

Par-contre, personne n’a dit que je ne prenais pas des risques. Sinon, ça serait plate.

Alors, c’est vraiment tout qui arrive tout en même temps.

Mais aussi, je crois que je suis dur avec moi-même. Mais bon, c’est ainsi.

Le plus étonnant, et j’en reparle dans un prochain billet, c’est tous des trucs que j’ai pensés, voulus et demandés. Même que y’en a un qui n’est même pas tout de suite, mais dans 2-3-4 mois, peut-être même jamais. Mais j’y pense pareil. C’est fou hein, je sais. Je stresse pour quelque chose qui n’existera peut-être jamais.

Je stresse pour des trucs peut-être même simples. Mais c’est comme ça quand c’est les premières fois, on a la chienne. Solide.

Mais dans les trois cas, ça me demande de la proactivité, et de la créativité, et d’aller au devant des choses.

C’est un des mes gros problèmes, je pense beaucoup à l’avance. Je suis heureux dans le présent, optimiste dans l’ensemble de mon futur, mais pessimiste dans les évènements qui s’en viennent.

J’ai déjà lu, récité par des magnas dans bien des domaines qui a du succès, qu’il faut toujours vouloir le meilleur, mais se préparer au pire. C’est ce que je fais. Et surtout, ne pas avoir d’attente.

Mince tâche super facile hein? C’est ce que je me dis aussi. C’est de la petite bière. Presque.

Mais je ne sais pas d’où viennent ces visions que j’aies de mon futur, et même parfois celui des autres. Ça peut être déduit des différents évènements, présents, passés ou futurs, ou de simples intuitions. Et parfois même des rêves.

Et c’est chiant d’avoir ça en soi. Je crois même que c’est un fardeau, une charge que je ne peux enlever. Elle est là.

Ce n’est pas une affirmation lancée en l’air que je fais là. Certains disent que je suis « in tune », ou à l’affût, sensible à tout ce qui se passe. Mais parfois, j’aimerais être un heureux ignorant. Juste heureux, et ne rien savoir.

Beaucoup de gens, tout le long de ma vie, se sont esclaffés quand je parle ainsi. Et, à ce que je crois, ne me comprennent pas. Enfin, maintenant, je crois que je l’accepte. Ce qui est drôle, c’est qu’ils ne rient plus quand ces trucs curieux arrivent.

Y’a quelqu’un tout à l’heure qui m’a dit que j’étais très humble, surtout, avec ça. C’était du solide sarcasme, j’ai rit, et j’en suis conscient. C’est même prétentieux de dire que je peux prédire et voir l’avenir. Solide à part de cela. Mais je dois l’accepter, c’est ainsi fait.

Alors, ma tête me dit des choses, mon intuition m’en dit d’autres, et je dois mettre tout le puzzle ensemble. Ça tombe bien, normalement, c’est ma spécialité.

Y’a une partie de moi qui stresse, et qui voit noir. Une autre partie de moi qui continue de voir la vie comme elle est, pleine de couleurs, et que tout va bien aller.

Et je marchais, tout à l’heure, dans la rue, et j’ai senti en moi une chaleur, un instant de paix, délicieusement bref. Tout va bien aller.

Et les choses bougent, et c’est surtout ça qui est bon.

No comments yet

  1. Jonathan on

    Ça me fait penser à un truc que j’ai écrit à une amie qui angoissais à=propos de plein de trucs qui s’en venait dans sa vie :

    « Tsé, dans la vie, chaque nouvelle chose qu’on commence, c’est comme une piscine dans laquelle on plonge pour la première fois. Au début on appréhende la température de l’eau pis on a peur de plonger, de peur de geler bein raide. Mais une fois dedans, ça prend juste quelques instants avant de s’habituer à la température, puis l’eau est bonne et on oublie complètement le fait qu’on avait peur de sauter dedans juste avant. »

    Je n’ai rien à rajouter…

    Jonathans last blog post..Punaises

    • Dean on

      Haha. Nice, comme ma grand-mère quand elle voulait se saucer. Ça prenait une éternité, mais elle y allait.

      Dans mon cas, je ne touche pas une shot à l’eau pis je saute. Sauf que je pense à tout avant de le faire, mais c’est jamais ben ben long.. pis je me dis « fuck off », je saute.

      Nice, thx, j’aime bien cette analogie de la piscine itou. Cool.

  2. Isatruc on

    Bon ok alors, tu me feras une séance de prédictions, j’ai bien envie de savoir ce qui s,en vient, moi!🙂

    Isatrucs last blog post..Va te faire voir : la conférence de Sylvain Boudreau

    • Dean on

      Haha. Faudrait s’asseoir avec ma boule de crystal.. hehe T’inquiète, je suis sûr que le futur se porte bien pour toi! Jamais facile, et mais très bien! Et ta santé, ne l’oublie pas.. hehe

  3. mademoisellebis on

    Quand j’ai tout perdu d’un seul coup dans ma vie, le premier exercice que ma psy m’a fait faire ressemblait à de la méditation. Elle l’appelait «stay in the moment».

    Ça consistait à se concentrer sur tout ce que ses 5 sens perçoivent dans l’immédiat.

    Mettons que tu serait en remonte-pente, tu focuserais sur le vent qui fouette ta peau, le picotement que ça te fait. Sur le son du remonte-pente, et du vent dans les arbres, contre ton casque ou ta tuque. Tu observerais toutes les teintes qu’il peut y avoir dans la neige, as-tu déjà remarqué ? Tu te laisse habiter par tout ça et le temps que ça dure, il n’y a plus de place pour rien d’autre.

    Au début, tu peux le faire 2 minutes, et quand tu le pratiques souvent, tu peux en faire de vraies séances.

    Avoir de la misère à compartimenter, c’est un beau témoignage à ton intégrité personnelle, mais il y a un moment où ça t’apporte rien et il y a une limite.

    mademoisellebiss last blog post..La gentillesse, la vraie

    • Dean on

      Le moment présent, c’est ce que je trouve le plus efficace aussi.. C’est pour ça que j’ai mes sports. Ouais, essayer le plus possible de ressentir ce qui se passe autour de moi, avec tous mes sens, sont des exercices que je fais depuis longtemps, et je te remercie de me le rappeller, ça fait du bien. :-))

      Je ne suis pas sûr de comprendre ta dernière phrase avec « compartimenter », tu peux m’en dire un peu plus, pleaze? ;-))

  4. pops on

    bizarre ce que je vais te dire mais j’y croi!!!!!

    la vie que tu fait sur terre est déjà jouer d’avance….

    tu la programmer d’avance avant de venir au monde…
    comme on programme un cd…….
    tu la fait dans l’astral….pour réaliser ton idéal…
    bien sure tu peux biffurquer de temps en temps….
    mais tu vas revenir sur quoi tu as progammer
    je parle en terme d’ordi mais je sais que tu sais
    que c’est plus que cela ……..

    c’est pourquoi de temps en temps tu as des visions du futur…
    tu voyages sur ton cd …..des fois en avant des fois en
    arrière et tu as des visions de ce que tu as programmer
    avant de venir ici….
    pour t’aider à te rappeler c’est quoi vraiment tu viens
    faire ici!!!!!!

    oublie pas que c’est moi ou plutot ma conscience qui
    a demander de belles âmes……..
    et tu ma entendue de l’astral…

    et maintenant nous sommes lier ensemble….pour
    l’éternité…….et le meilleur est à venir…….
    certaine personne trouverons cela farfelu……
    mais que ceux qui ont un vrai coeur sans égo….sans intellecte,sans le mental qui nous fait vivre des choses difficiles….en cette vie..
    écoute attentivement comment il bat!!!!!

    • Dean on

      Ouais, j’essaie de bien écouter comment mon coeur bat! hehe. Ouais, ça peut avoir du bon sens que le CD soit déjà écrit d’avance, ça peut aider à s’enlever la pression que nous avons le contrôle sur tout.. peut-être ne nous l’avons pas… Je crois que nous avons aussi une mission, mais dnas mon cas j’aimerais savoir qu’elle vient aussi de moi.. et non des astres.. mais si tout est relié, et tout est un.. alors, je suis aussi les astres.. qui me disent quoi faire.. hum.. Intéressant.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :