Thème: Le Temps

J’aurais pu faire que mon dernier billet de mon frère et moi en photos soit mon thème du temps. Mais je ne l’ai pas fait. Ça aurait marché pourtant.

Ce billet est en réponse ou continuité, ou associé à celui de La Factrice ici.

Son texte m’a cassé les couilles. Et j’aime ça. Je suis dur (dans le sens avec moi-même, pas euh, bien peut-être aussi).

Je suis le pro du temps. Je suis timé à la minute près. Je ne suis jamais en retard, ni en avance. Je suis toujours pile. C’est une seconde nature.

Si je suis invité à un rendez-vous, si l’on me dit 6h45pm, je serai là à attendre, ou sonner à la porte à 6h45pm, peu importe où est le rendez-vous, peu importe combien de lumières rouges, ou de piétons j’ai à contourner. Je le fais, c’est tout.

Je peux aussi deviner le temps à la minute près. Sans regarder ma montre. J’ai fait le test des milliers de fois dans ma vie. Même la nuit. Je ne regarde rien, il me vient en tête, c’est tout. Même en me réveillant, en plein coeur d’un rêve, je me demande il est quelle heure, l’heure me vient en tête, et je regarde et c’est la bonne heure.

Je sais aussi combien vaut une minute sans regarder un chronomètre. Déformation professionnelle avec tous ces milliers de clients en entraînement que j’ai eus. Même chose pour une heure. J’avais tous mes clients aux heures, sans repos entre chaque. Je sais combien vaut une heure.

Je sais aussi que l’on a toujours le temps. On ne manque pas de temps, on peut le créer. On peut aussi le perdre par exemple. Solidement à part de ça. Avec des niaiseries solides. Toute notre vie, on accumule les niaiseries, et l’on perdra des heures et des heures, seulement pour des niaiseries.

Des niaiseries, c’est des choses que l’on croit importantes, mais qui ne le sont pas vraiment. Et l’importance est différente pour chacun, c’est pour ça que je ne juge pas.

Moi, je respecte le temps. Je le mets de mon côté.

Ce qui me blesse le plus avec le temps, c’est quand je ne peux le donner à ceux qui j’aime. Parce que ce moment, autant que je l’aurais voulu, y’a eu ce quelque chose de plus important à faire. Parfois, il faut aussi penser à soi, et mettre le temps à notre disposition pour soi. J’ai appris ça avec les années. Ça fait mal de ne pas pouvoir être là pour l’autre, mais ça aurait fait plus mal de ne pas être là pour soi-même. J’ai appris ça aussi avec les années.

Y’a tout le monde autour de moi qui me dise que j’ai trop de temps pour moi. C’est comme ça quand on se simplifie la vie, je dis.

On peut mettre le temps où l’on veut quand on régle ses trucs tout de suite. Y’a seulement 24 heures dans une journée, 7 jours dans une semaine, entre 28 et 31 jours dans un mois, et 364 jours et 3/4 dans une année. Ça, on ne peut rien changer ça. À moins de croire que le temps est relatif. J’y crois aussi, par moment. Je crois que des fois le temps devient courbe, et que l’on peut rejoindre deux bouts à une distance linéaire fixe, alors avec un peu de magie, d’intuition, de chance et être à la bonne place au bon moment, on peut rejoindre deux bouts éloignés et courber le temps.

Mais pour ça, il faut régler ces trucs tout de suite. Pas demain, pas après-demain, ou la semaine prochaine. Non, tout de suite. Quand tu régles quelque chose tout de suite, il ne traîne pas sur le coin de la table, et tu n’y penses plus. Juste y penser prend du temps, le faire prend du temps. Alors, aussi bien le faire tout de suite. Après, y’a tout le temps que tu as de besoin pour toi. Et c’est à ce moment que tout s’ouvre, que les occasions sautent devant toi. Parce que tu as le temps, et tu vois, et tu peux dire oui.

Pis quand tu as le temps après, tu l’apprécies. Pour la première fois depuis plus de 3 mois, je m’assois, dans le silence dans mon salon, et j’apprécie le temps. Je l’aime le temps. J’aime quand j’ai l’impression d’avoir beaucoup de temps.

C’est un peu comme la même impression d’avoir plein d’argent. Quand on dit que le temps, c’est de l’argent, ce n’est pas nécessairement parce que chaque minute on peut faire une piasse. Non, c’est qu’avoir du temps, ça n’a pas de prix, ça vaut plus que tous les millions que tu pourrais avoir en banque. Parce qu’avec ce temps-là, tu es libre.

Tu es libre de faire ce que tu veux, tu es libre de décider et de choisir ce que tu veux faire.

Ça, ça n’a pas de prix.

Texte suite au thème de La Postière à chaque dimanche (nouveau thème: Fluide. WTF?). C’est ironique que je parle du temps et que je suis en retard. Faut savoir aussi où mettre son temps au bon moment au bon endroit. J’ai appris ça aussi avec les années. Vive le temps.

No comments yet

  1. Manumarilolo on

    J’ai déjà demandé à mes élèves ce qu’ils feraient s’ils avaient 86 400$ par jour qui entrerait automatique dans leur compte de banque à chaque jour.

    Les deux seules règles:
    1- Dépenser obligatoirement ces $$$ car ils ne sont pas accumulables. On ne peut pas les épargner.
    2- Cette banque peut d’un jour à l’autre s’arrêter, sans avertissement.

    La morale de cette histoire, ces 86 400$ sont en fait des secondes. 86 400 secondes qu’on dispose par jour. On doit les dépenser, elles ne sont pas épargnables et cette banque peut s’arrêter sans avertir.

    Alors vaut mieux faire comme toi, et les vivre!

    Beau billet. Belle philosophie.

    J’aurais pu mettre cette histoire à la place de mon billet sur le temps… Enfin, les « j’aurais pu » c’est du conditionnel passé… encore une manifestation du temps relative. Vaut mieux regarder devant!

    Manumarilolos last blog post..Histoire salée

    • Dean on

      Haha. Toujours regarder en avant, comme Gerry Boulet! haha

      J’adore cette histoire, merci de me la rappeller. Une belle leçon à donner à tes élèves, j’aurais aimé l’entendre par la voix d’un prof me semble. :-))

  2. pops on

    J’aime bien ton billet!!!!

    le temps!!!!

    en réalité il n’existe pas……
    il est relatif comme einstien à dit!!!!
    il est entre nos deux oreilles pas ailleur……..

    certain jours ça passe vite….d’autres non……

    tout dépend de ma perception du temps quand j’en ai le temps hihihihi!!!!!

    l’humanité c’est basé sur le soleil pour réglé nos vie…

    depuis la nuit des temps…..
    ce qui fait qu’il faut que tu te lève à tel heure pour travailler et tu fini à tel heure….routine comme on dit…

    mais moi,il me reste combien de temps sur cette planette…
    et toi combien……pose toi la question?????

    tu répond comme moi….on s’en fou!!!!!!

    le seul temps qui existe est celui qui fait que je t’écrit en ce moment!!!!
    le moment présent que tout le monde connait…..

    et si ton présent est merveilleux

    ton futur le seras aussi…..
    mais comme je dit toujours ,tout n’est qu’une illusion qui parait réél pour nous….tous est conscience…..
    alors si tu veux changer de vie ,change ta conscience……

    et surtout va vers ta conscience supérieur……
    reste pas dans ton mental…….il n’est pas grand chose…
    comme le mien d’ailleur……..et ceux de tout le monde…..

    il y plus que cela!!!!!!
    à nous de le sentir….et de vouloir le vivre!!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :