Le paradoxe de l'engagement

Je me suis vraiment ouvert avec ma phobie de l’engagement. C’est certain que partout où je passe, un vent va passer et les oreilles des gens autour vont siffler. C’est de même.

Je le fais même juste par expérience, juste pour voir ce que les gens pensent et diront – les ceux qui prennent la vie au sérieux, tsé parce que ce l’ai non? – sarcasme. J’ai cette aisance à me mettre complètement nu, et ça me fascine après de voir ce que les gens peuvent sortir comme commentaires quand je suis tout ouïe et qu’ils sentent qu’ils peuvent se confier.

Ça m’a complètement choqué l’observation et les analyses que j’ai faites les derniers jours autour d’hommes « engagés ».

J’ai trouvé un paradoxe solide.

Les filles, n’allez pas le dire à personne que vous avez lu ça ici et que vous êtes entrées dans la tête des gars de même, ok?

Voici les différents témoignages/observations:

  • « Ce n’est pas parce que ton assiette est pleine que tu dois t’empêcher de regarder le menu » (ce n’est pas tant la phrase qui me choque mais plus la facilité à laquelle elle sort de leurs bouches)
  • « Ce n’est pas parce que tu as une blonde que tu peux t’empêcher de cruiser »
  • « Après un bout, ma blonde je ne l’entends plus »
  • « À la maison, c’est moi qui mène »
  • Oublie de la date de fête de sa blonde
  • Attends à la dernière minute pour trouver quelque chose pour la St-Valentin (ce n’est à peine pensé, même souvent copié sur ce que son pote fait ou achète)
  • « Ma blonde fait partie de mon quotidien, alors elle ne me stresse même plus » (dit comme si elle était un meuble)
  • « Comme vieux couple, si on fait l’amour une fois par mois, c’est beau »

Alors, ce que j’ai surtout remarqué, c’est l’espèce de désinvolture que l’homme engagé peut avoir avec sa femme/blonde. Quasiment un genre de je-m’en-câlisse.

Si je retourne en arrière, même avec les filles que j’ai « fréquentées », encore moins celle avec qui j’ai vécue 3 ans, je n’ai jamais eu ces attitudes de totale on-s’en-fout-comme-l’an-quarante.

Est-ce qu’ils voulaient juste me prouver que c’est eux qui ont le gros boutte du bâton? Peut-être. Curieux suis-je.

Dans les faits, je n’ai jamais vu un homme qui dit mener, vraiment « mener ». Dès qu’ils le disent, dans mon oreille ça sonne faux.

Est-ce que c’est seulement moi qui est encore moindrement romantique, amoureux et attentif à la fille que je fréquente?

À ce que je me rappelle, je n’ai jamais manqué de fêtes, je n’ai de yeux que pour elle (ok, quand même j’exagère un tantinet sur celle-là), j’ai toujours eu le cadeau approprié, voir même suprenant, je me suis toujours organisé pour que le quotidien de celle avec qui je partage mon temps soit le plus merveilleux pour elle, j’écoute quand elle me parle parce que je suis intéressé, je fais des compromis parce que je le veux, je prends des notes mentales de ce qu’elle me dit, je lui laisse choisir ce qu’elle veut bien manger, ou faire, si elle le veut, j’ouvre les portes, je laisse entrer ou sortir la femme devant moi, etc, etc.

On voit le principe, la femme a les devants, elle est mise en priorité, je passe derrière. C’est elle le spectacle.

Sauf une fois de temps en temps, juste pour lui rappeller que je ne fais pas seulement ses quatres volontés, par obligation, mais que je le fais bien parce qu’elle est importante pour moi.

Le gentlemanisme, ça existe toujours? J’essaie de le faire survivre, c’est mon objectif.

Il est là le paradoxe de l’engagement (selon mes dernières analyses et observations):

  • Le gars engagé se fout de sa blonde
  • Le gars avec la phobie de l’engagement met la femme de l’avant

On a l’image claire dans sa tête? Tsé, le gars qui joue à la balle-molle avec ses chums de gars, mais qu’ensuite il doit rentrer à 9pm parce que sa blonde le veut, lui il passe sa blonde devant parce qu’il n’a pas le choix, puis il va montrer aux autres qu’il se fout d’elle avant de partir, la tête basse. Le genre de Sébastien Langevin dans Horloge Biologique.

L’autre homme, gentleman, passe la femme devant lui parce qu’il le veut, parce qu’il croit qu’elle est le diamant noir. Le genre de James Bond, finalement.

Je caricature, c’est certain. C’est pour montrer l’image.

Je trouve juste ça étrange comme observation.  Me semble que ça devrait être l’inverse, hein?

No comments yet

  1. Gen on

    Pas nécessairement d’accord avec toi. Le gars engagé qui se fout de sa blonde est simplement un dépendant affectif qui est pas capable de rester seul et d’assumer qu’il a besoin d’une 2e maman. Alors, il va prendre la première sur le bord et « tougher avec ».

    Y’en a des gars qui ont pas peur de l’engagement et qui font tout ce que tu dis et ce, de manière totalement amoureuse, sincère et engagée. Je le sais. Mon Amoureux est comme ça.

    Le gars qui a peur de l’engagement mais qui agit comme ça, tant qu’à lui veut simplement être certain de plaire, se faire aimer mais sans attache… Le problème est que justement, en agissant comme ça, il fait tout le contraire de ce qu’il veut vraiment.

    • Dean on

      Haha, je m’attendais bien à ce que tu répondes ça. Hehe.

      C’est bien parce que tu as trouvé le bon et l’amoureux et l’attentif, et c’est très nice. PL is the best lover. Hehe ;P

      Et tu mets le point exactement où je voulais en venir sur les relations tout croches des gens autour de nous, le gars qui se fout de sa blonde est profondément dépendant affectif, et solide en plus s’il cherche sa deuxième maman.

      Même chose pour le gentleman, c’est un solide besoin de plaire, juste pour gagner son prix, parce que pour lui, c,est ce qui est important.

      Les deux, en fait font le contraire de ce qu’ils veulent vraiment. Bien misé. :-))

      PS: Si je peux te faire une confidence, dans le milieu anglo, où je suis maintenant, les relations amoureuses ne sont tellement pas pareilles, c’est fou. Ces gens sont complètements rationnels et fermés, froids etc.. Rien comme les québécois, ou les espagnols au sang chaud.

      Je suis toujours en train de me battre contre leurs idées fermées, c juste fou. Ils sont tous pognés par en-dedans. En tout cas..

      Deans last blog post..Le paradoxe de l’engagement

  2. Pierre-Luc on

    Je ne pense pas que Québec-Montréal et Horloge Bio soient des références à part de femmes frustrées.

    Ceci étant dit, le prenage pour acquis et le romantisme sont deux concepts inertiels. Comme une roue. Pour que tu es romantiques, plus ça fait plaisir à l’autre, plus l’autre te fait plaisir, plus t’es heureux et plus que t’as envie d’être romantique.

    Même concept avec le prenage pour acquis. Plus que l’autre te donne l’impression qu’elle se fou de toi, moins t’as envie d’être avec, moins t’as envie d’être avec plus tu t’arranges pour l’éviter, moins elle aussi a envie d’être avec toi et tout le monde fini par se crisser de tout le monde.

    • Dean on

      Shit, tu viens de me démasquer, tous les vendredis soirs c’est mes soirées bitch drag queen, je n’ai pas été capable de le cacher avec mon exemple d’Horloge Bio.😛

      Oh, c’est pas mal de point au Scrabble ça « inertiel » Hehe. Thx pour le nouveau mot, connaissais pas: « Relatif à l’inertie, à la résistance, aux variations de mouvement  »

      Tu vois, les exemples que tu donnes sont tout le contraire dnas le monde des gens qui paniquent à s’engager, le romantisme fait fuir, et le je-me-fous-de-toi attire.

      C’est à n’y rien comprendre.

      Mais ce que tu dis pour les couples, c’est exactement ce que je vois aussi chez les VRAIS amoureux, ceux qui sont pleinement en amour l’un et l’autre. La romance amène une belle dynamique santé, et même chose si l’autre se fout de l’autre, ça va créer un beau gâchis.

  3. Marc on

    Bon ben s’est la dernière foi que je sor une tranche de vie.
    Je pense un peu comme Gen, pi je te comprend. Quand je chokait avec les fille que je fréquentait, c’est parce que j’avais l’impression d’être obligé de faire plaisir, pis je ressentais que je leur devait ben ça. Je trouvait que ma blonde était inaccessible justement parce qu’elle ne me regardait pas pareil, elle ne me demandait pas sa. Je sais pas comment dire sa, mais elle avais cet maturité ou indépendance qui fait que maintenant on veut mutuellement se faire plaisir. Moi j’aime ouvrir les porte et la traiter comme une princesse quand je sens le besoin, pi elle ben elle me le démontre à ca facon. Pas sur que c clair ce que je dit. Entk en passant ça fait 5 ans avec ma blonde, pis le sexe est aucunement plate. Lol

    • Dean on

      Et voilà. On donne ce que l’on pense que l’autre veut, et non ce que l’on veut vraiment.

      Nice, j’aime ça quand les vrais couples amoureux me donnent leurs points du vue.

      Thanks pour ta tranche de vie mon Marc, et un autre 5 ans de bon sexe! Hahaha

  4. mademoiselle bis on

    Je pense que le gars allergique à l’engagement, super charmeur, ce n’est pas la fille qu’il met en premier en l’inondant d’attention.

    C’est le regard que la fille porte sur lui. La fille agit comme un miroir dont la fonction est de calmer les angoisses du gars.

    *

    Au sujet du gars engagé qui bitche sa blonde, j’ai trouvé le commentaire de Gen particulièrement à propos. La preuve de ce qu’elle avance c’est que les ados bitchent contre leurs parents…

    Les gars comme ça sont effectivement de petits garçons fatalistes et affectivement paresseux. Et les filles qui les acceptent ainsi se font croire qu’elles peuvent les changer. Elles acceptent le rôle de maman, ça les valorise.

    C’est le pattern qui est caricaturé dans les Invincibles.

    • Dean on

      Le retour du miroir pour le charmeur, ça a bien du bon sang ça. Ouep. Je me retrouve là-dedans certain. Le besoin de plaire est énorme.

      Alors, d’un coup que le miroir ou l’image renvoyée n’est plus aussi lumineuse et belle, c,est la fille qui est renvoyée elle aussi? Ça expliquerait bien des choses…

      Hehe, les ados qui bitchent, haha et qui ont encore besoin de maman.. ça ressemnble pas mal à Pierre-Luc dans les Invincibles ça.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :