Ces mots qui libèrent

J’aurais pu écrire aussi le titre « Libérés par les mots ». Je n’arrivais pas à choisir.

Je n’ai jamais rencontré de psychologue, et je me dis que j’aimerais bien un jour. Juste pour le plaisir. Le plaisir de discuter avec un/e inconnu/e de ma vie qui me donnerait une vision extérieure à ce que je vis.

J’ai par-contre lu des tonnes de livres de psycho-pop. Ça m’a toujours amusé. Ou écouter des émissions de développements personnels en masse aussi.

Pis dans tous ces trucs, ils disent de parler. De communiquer. De dire ce que l’on ressent.

Parce qu’apparemment que les mots libèrent. Je me demande bien comment, mais c’est vrai.

Mais ce n’est pas les mots qui libèrent, mais les mots « choisis » qui libèrent.

Dieu m’a donné une intelligence, mais je crois parfois que c’est plus un sort du diable des fois.

Y’a des gens qui ne savent même pas s’exprimer. Qui ne trouvent même pas les mots. Jamais.

C’est tout le contraire chez moi. C’est cruel même parfois savoir utiliser les mots. Je peux en dire des milliers sans jamais avoir de sens.

Parce que j’ai beau vouloir dire ce que je veux dire, eh bien je peux tourner autour d’un pot pendant 20 minutes, sans jamais dire ce que je veux vraiment dire.

Des fois, je le sais ce que je veux dire. D’autres je n’en ai aucune espèce d’idée.

Dans les deux cas, ça fait pareil. Je radote. Et je peux radoter longtemps.

Par des exemples, des réthoriques, des analogies, et tous les frères et soeurs de ces trois mots-là.

Ça fait que je ne dis absolument rien finalement. Je ne suis pas plus avancé.

C’est la même chose pour ce texte. C’est une situation précise qui m’inspire ce texte. Ça pourrait s’expliquer en 4 lignes. Non. Je ne le fait pas. Je la garde pour moi. Je n’écris jamais rien qui ne me touche pas directement, c’est la loi. Ça m’est impossible d’écrire sur ce que je ne connais pas. Impossible.

Tout cela pour dire que ces mots qui libèrent, ce sont les mots que l’on aura judicieusement choisis pour dire vraiment ce que l’on a dire.

Quelque chose en moi me dit qu’ils sont, ou seront réservés pour ces gens proches, voir même très proches, ou que l’on veut plus proches, ou contraire que l’on veut moins proches.

Des mots souvent simples comme:

  • Je t’aime
  • Je pense à toi
  • Tu me fais quelque chose/de l’effet
  • Tu es important/e pour moi
  • Je te veux proche de moi
  • Je suis bien avec toi
  • Tu es mon ami/e
  • Tu comptes pour moi

Ou le contraire:

  • Je ne t’aime pas
  • Je ne suis pas intéressé/e par toi
  • Tu ne me fais pas d’effet
  • Tu n’es pas assez important pour moi
  • Je ne te veux pas proche de moi
  • Je ne suis pas bien avec toi
  • Tu n’es pas mon ami/e
  • Tu ne comptes pas pour moi

La deuxième liste, j’imagine que ça doit déchirer un coeur sur le moment. Mais est-ce mieux de tourner autour du pot pendant des semaines, à se revirer ces mots de gauche à droite dans notre tête? Parce qu’au fond, ce sont ceux-là les plus importants.

Y’a jamais de bonnes raisons. Y’a que du ressenti.

À l’inverse, la première liste, n’est-ce pas elle qui est la plus risquée? Au début, on pourrait dire. Après 15 ans d’amitié, je sors ces mots beaucoup plus facilement. Plus risquée parce qu’elle demande de s’ouvrir, pis de se montrer et de le dire au vrai jour ce que l’on sent.

Le risque est là de ne pas recevoir en retour la réponse espérée. Ça fait d’autant plus mal.

Par-contre, quelque chose en moi me dit que plus on risque gros, plus on gagne gros.

No comments yet

  1. Mel on

    Y’a jamais de bonnes raisons. Y’a que du ressenti…Tu sais quoi, ça fait ma journée!!🙂
    Merci!
    xx

    • Dean on

      Cool! Pleasure is mine. :-))

  2. mademoiselle bis on

    Ouiiii !

    C’est comme pour tes placements : il faut découvrir son seuil de tolérance au risque, puis assumer ce risque pour espérer avoir du rendement. L’argent sous le matelas, tu ne peux pas le perdre, mais tu le feras jamais fructifier.

    C’est fou comment des mots si simples demandent tant de courage à dire, n’est-ce pas ?

    Je suis toujours étonnée de cette discipline que pratiquent les psys : guérir avec les mots. Wow.
    mademoiselle biss last blog post..L’ennéagramme

  3. pops on

    très beau sujet!!!!
    good!!!
    je sais très bien depuis longtemps que les mots peu importe la langue parler,l’anglais,l’espagnole ect…

    tout les mots ne sont que des contenants vide…

    mais que c’est l’émotion que tu met dans ce mot qui le fait vivre et vibrer….

    un seule mot bien placer avec émotion peu détruire une personne…dans le sens inverse elle peu élever la personne à un très haut niveau…..
    d’où l’expression tourner sa langue 7 fois avant de parler….

    j’ai vue un psys pendant 4 ans….moi…..pour plusieurs raisons…..j’ai adorer l’expérience car tout n’est qu’expérience,tout n’est que conscience……
    mais ce psys était aveugle……
    tu peux t’imaginer comment il est venue me chercher en moi……ouffff!!!!!!

    on avais une belle relation….
    des fois je le niaisais et lui disait avant de partir de son bureau..
    vous saver messieur le psys quand vous me parlier…..

    moi je changait tout vos choses de places….à vous de les retrouver maintenant….hihihihihi!!!!!!

    tu aurais du voir sa face hihihihih!!!!
    je n’oublierai jamais cette homme…

    juste pour te dire que les anges ne sont pas tous dans le ciel…….soit attentif…..

  4. Marc on

    Toi pi tes sous-texte man. Je pensais avoir découvert un secret, pi la je comprend pas.lol Faut croire que la dame de Vancouver sait faire sortir les mots, c’est bien sa !
    Sortir les mots, on a l’impression qu’ensuite la personne nous comprend, sans avoir à dire quoique ce soit. Ça prend du temps avant d’arriver la, mais sa arrive.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :