Archive for the ‘Fashion’ Category

Une paire de Oakley vraiment pas chère

Je suis un fan fini de certaines marques.

2 Mazda3 dans les dernières 4 ans, Wilson mes raquettes de tennis toute ma vie, Nike mes souliers toute ma vie et j’en passe.

En vieillissant, on met moins l’accent sur les marques. Comme mon snowboard, je ne cherchais pas une marque mais un rapport qualité prix. Même chose maintenant pour tout ce que j,achète. Sauf ce que je viens d’énumérer ci-haut.

Et mes lunettes fumées.

Je suis littéralement fan groupie accro addict trippe à fond sur Oakley. Ma marque fétiche de lunettes de soleil. Jamais rien eu d’autres.

Elles me durent par-contre très longtemps. À part la première que j’ai achetée à 15 ans (c’était les lunettes que tout le monde disait que l’on avait l’air d’une mouche, mais parfaite pour faire du sport, et dans ce temps-là, j’étais pas mal plus agressif dehors), elles sont tous des modèles classiques le plus possible, tout en restant avec un petit quelque chose de différent.

Ma deuxième paire, je l’ai perdue dans l’eau. Bravo. Ça m’a fait chier, mais mes Eye Jackets, je devais les changer de toute façon, elle commencait à être vieille.

Alors, je me suis acheté un modèle qui a été fait seulement deux ans. Les Straight Jacket. Je crois que c’est le nom, je ne me rappelle même plus tellement elles n’ont pas fait les tablettes longtemps. J’ai une petite tête (avec un petit cerveau rempli d’eau aussi), alors ça me prend des modèles pour enfants presque.

oakley

Mais voilà que je reviens-tu pas chez moi après le boulot, et au niveau trottoir de mon building y’a une boutique de lunettes et de montres.

Tout à 50% de rabais! Je deviens fou comme de la marde!

Des Oakleys à 50% de rabais, je ne crois pas avoir vu ça dans ma vie. Ils veulent liquider tout le magasin parce qu’il y a changement de proprio.

Je suis fou comme un balai, je me dis même que je vais m’en acheter deux paires.

Faute de malheur, il ne reste plus que quelques paires. Mais fiou, la paire que je voulais est toujours là. Apparemment qu’il y a un espèce d’innocent de merde qui a acheté 8 paires pour les revendre en Corée. Il a flairé l’affaire.

J’y pense, je pourrais refaire la même chose avec les modèles restants, et les vendre sur Ebay, mais bon, pour ce trouble de me faire 150$ piasses, bof.

Alors, voilà, je me suis procuré une nouvelle paire de mon nouveau modèle préféré qui fitte parfaite avec ma petite tête de linotte, pour seulement 60$.

Les Gascan, dans le noir, lentilles noires. Mes autres sont lentilles Gold.

Oakley Gascan (Polished Black/Grey)

Et comme d’habitude, j’ai poussé ma chance un peu. En revenant du gym, j’ai eu un flash, et je suis rentré dans le magasin.

J’ai demandé à la dame si je pouvais me procurer des bannières Oakley ou autres que j’aime bien. Devant les clients, elle m’a dit que ça ne se faisait pas.

Mais elle a terminé par dire de revenir la voir cette semaine. Oh oui.

Si certains se demandent comment j’ai fait pour mettre une animation Flash des lunettes Oakley, sans qu’Oakley ne permette de partager cette animation (donc, c’est du vol, oh saterlipopette, donnez-moi la fessée), c’est avec ce magnifique truc qui s’appelle Sni.ps.

Le site web de Oakley

Nouvelle veste à capuchon Energie – Photo et mode masculine

Quand un chandail est en haut de 10$, après un rabais, je ne l’achète pas impulsivement.

Hier, j’ai faillie à ma tâche. En plus la même soirée que je me dis que j’ai vraiment trop dépensé dans le mois de décembre.

Comme mon frère même plus fashionata que moi, j’adore les vêtements et accessoires Diesel, Energie, D-Squared, G-Star, ou autres comme le Don Ed Hardy, Juicy et j’en passe. Le seul hic, c’est le budget. Pour l’instant.

Plus souvent, je me contente de ma marque fétiche Jack and Jones. On peut les retrouver sur facebook sur leur page et même les « adder » comme ami, et même leur parler. Ils répondent, j’ai essayé. (Imaginez, aujourd’hui avec le web et les réseaux sociaux, on peut, en tant que consommateur, parler à une marque, c’est fascinant.)

Çe me me dérange jamais de payer pour ce que j’ai tant que c’est de la qualité. Mais un t-shirt troué, tout mince pour 150$, woah capitaine, j’ai mes limites.

Comme tout achat que je fais, ça ne se fait jamais sans une histoire.

J’ai une boutique Energie à 2 minutes de chez moi, et je passe devant tous les jours. Une fois sur deux j’entre, pour voir les nouveautés.

Hier, tout de suite après mon achat de mon trio chez Subway, j’entre dans la boutique Energie.

Je sillone les deux allées, c’est tout petit. Le catalogue des nouveaux souliers est arrivé. Je feuillette.

La vendeuse se pointe. Je crois sûrement qu’elle est gérante ou assistante, elle a cette allure, cette attitude.

Elle me demande si j’ai besoin d’un coup de main. J’ai les mains pleines avec ma liqueur et je lisais mon Twitter sur mon iPhone en même temps. Un gars vraiment occupé.

Alors, je me retourne, et sans y penser, je lui dit « Ouais, tu peux me tenir ma liqueur et mon cell. Merci. » Elle est parti à rire. C’est dans la poche.

Je trouve dans le catalogue plein de souliers que j’aime, et évidemment, les trois modèles, ils ne les ont jamais reçus en boutique. Ça va avec l’offre et la demande des villes. Sauf qu’à Vancouver, les pauvres gens ici n’ont pas de style. Alors, le stock qui a de l’allure va aller dans les autres villes sûrement, genre comme Montréal, ou Los Angeles.

Alors, je sillonne, et me permet de glisser quelques mots à la vendeuse, chit-chat, me rappelle plus quoi. Et boom, je vois cette veste.

J’arrête brusquement, fait demi-tour et la prends dans mes mains. J’adore la texture de son tissu. Pas trop épais, pas trop léger, juste parfait.

Et sa couleur aussi, dans le sobre, mais en même temps en détail. Et ce que j’aime, y’a le logo Energie, mais pas en gros super voyant, je déteste quand les marques sont super voyantes.

C’est seulement si, et seulement si la personne (lire « fille », voir que je laisserai un gars s’approcher à moins de 25cm de moi) s’approche près de moi que le détail peut être apparent.

Le « fit » est parfait. Ajusté, the usual.

Et cette veste ira parfaitement en dessous de mon manteau de cuir favori. Un genre moto 1978. Vraiment 1978. Il ne se ferme même pas, la fermeture éclaire est trop petite tellement le manteau est serré et petit.

Mais cette vendeuse. Elle avait encore ce je-ne-sais-quoi. Dans le genre yeux bleus et cheveux blonds, un je-ne-sais-quoi je disais. Vraiment anodin. Hein. Non, pour de vrai, elle était simple (dans le plus simple des compliquées qu’une fille peut être, c’est sûr que c’est une hystérique finie.) Et une drôle de complicité nous entourait. Ça paraissait.

Un genre de complicité qui fait sûrement monter ses ventes.

Un genre de complicité qui m’a tout fait mélangé d’un coup.

À la caisse, elle me demande mon prénom, pour voir si je suis dans le système. Et ensuite mon nom famille. Oui, j’y suis, ce n’est pas mon 1er achat. En blague, j’ajoute tout bonnement, les yeux charmeurs, et la voix rauque et doucement « Et mon numéro de téléphone c’est le… » Mais ça a passé dans le beurre cette blague, elle était concentrée sur sa caisse à pitonner. Blonde hein. Faut pas trop en demander.

Ai-je acheté la veste parce que j’ai trippé sur la veste, ou ai-je trippé sur la fille? Je ne sais plus.

Nah, j’aime la veste. En fait, je suis mieux parce que, elle était à 50% de rabais, mais c’était vente finale.

Je l’aime cette veste, elle est confortable, je trouve qu’elle est simple, mais complexe en même temps. Ce n’est pas unanime comme choix autour de moi. Mais je m’en fous, j’ai mon style et c’est ce qui compte.

photo-159

Deux nouveaux coussins de salon – Photos

Je ne croyais pas que ça allait arriver.

Mais je crois que je suis en train de me faire un nid ici, à Vancouver.

Je crois que j’avais de la misère à accepter, comme le fait que je ne veux pas m’engager sentimentalement. Je crois que ça vient du même endroit en moi.

J’aime la décoraton, j’aime le design, j’aime l’art. C’est un des côtés femme en moi. Un de plusieurs.

La peinture, j’aime de plus en plus. J’en ai encore vu d’autres hier qui m’intéressaient. Un peu plus osées aussi. Peut-être pour dans ma chambre.

Et la déco, et les accessoires, c’est important. Ça remplit une pièce. Ça amène de la chaleur, et ça fait les gens se sentir bien.

C’est ce que je veux chez moi, de la chaleur. Que les gens soient bien. Malgré que j’aime le minimalisme. Il ne faut pas que ça soit trop.

Et le salon est la pièce où je passe le plus de temps. Ainsi que mes colocs.

Et maintenant que j’ai des colocs, je veux qu’elles soient bien aussi. J’aime gâter les gens autour. Je me gâte moi-même en faisant cela.

Je me suis fait deux cadeaux hier, encore deux morceaux de vêtements, une chemise, et un chandail d’entraînement. Je les mettrai en photos plus tard cette semaine. Et j’essaie de me convaicre que la chemise est pour le jour de l’an, avec le bras qu’elle m’a coûtée.

Dans une gallerie que j’adore, Ayden Gallery, je suis tombé fou de deux coussins. Oh, et cette gallerie tient une réception d’ouverture ce vendredi, une bonne place pour amener une « date ».

Aussi de quelques peintures et chandails modifiés à la main qui feraient vraiment des beaux cadeaux pour mon frère et sa blonde.

Deux coussins dont je n’étais pas certain « socialement », parce que c’est plus féminin que masculin. Mais je me suis dit que j’avais des filles colocs, alors ça passait mieux dans ma tête de gars.

Mais pour de vrai, je les aurais pris quand même ces coussins. Ils ont de la gueule.

Et j’en ai vu d’autres, plus japonais et masculin pour mon lit. Plus tard.

La compagnie, c’est une de la Colombie-Britannique, Flaming Angels.net (le site est drôle). Ils font des vêtements un peu trop gothique à mon goût.

Les coussins sont arrivés le jour même en gallerie. J’ai sauté dessus ça a l’air.

C’est étrange comment je suis excité par deux coussins, et que je trouve que ça ajoute à mon salon.

Et juste en face de ce divan, il va peut-être avoir bientôt une oeuvre qui va frapper.

Et curieusement, les thèmes se suivent. J’ai tellement l’oeil.

PS: Je rencontre Karine pour lui faire une offre ce soir sur sa peinture. J’ai vraiment hâte.

Au naturel – Photos

J’ai mis trois nouvelles photos dans mon profil facebook.

Deux au gym, et une au travail.

Je voulais changer ma photo de profil sur facebook, je n’étais plus capable.

Ce matin, au bureau, je me suis amusé avant que tout le monde arrive. Ouais, j’étais payé à ce moment. C’est de la création, ça se paye ça.

Et bon, je me trouvais pas si mal ce matin comment j’étais habillé.

Une chemise blanche et des jeans. Après le t-shirt et les jeans, c’est mon deuxième choix préféré.

Oh, et je me suis coupé les cheveux le weekend dernier. Je les laisse toujours pousser, mais là ils sont plus courts, et comment dire, plus fashion disons. Je ne sais pas comment décrire ça.

Sans la savoir, mon styliste m’a arrangé ça pour que j’aille une coupe longueuil légère.

C’est difficile pour un gars, bien affirmé hétéro, d’avoir du style sans avoir l’air gai.

Pas dans le style vestimentaire tant, mais plus avec les accessoires et les cheveux.

Pour les gars, nous n’avons pas grandes options pour s’arranger la face. À part les cheveux, peut-être un foulard (mais ça, ça fait royalement gai), une boucle d’oreille (jamais de la vie, encore plus gai). Surtout pas du maquillage.

Alors, il nous reste quoi? Les cheveux.

Et mes cheveux, je les change tout le temps. Des fois longs, des fois courts, et quand c’est entre les deux je stresse.

Je peux faire ce que je veux avec mes cheveux. Frisés, ondulés, en l’air, droits (j’ai trop l’air zouf comme ça par exemple), etc.

Et mon grand plaisir est quand une fille me joue dans les cheveux. Mais c’est un privilège de pouvoir le faire. Pas pour me dépeigner. Ça je m’en fous. Plus parce qu’une personne qui entre dans ma bulle sera privilégiée.

J’ai une énorme bulle. Mais quand tu entres, tu entres.

Mais là, je crois que mes cheveux sont pas mal.

Et cette photo de ce matin, elle rassemble plein de trucs en même temps.

Mes nouveaux cheveux oui, une chemise blanche Guess que j’adore (elle a comme un semblant de fausse cravate sur le devant, ça ajoute du détails), et je suis au bureau.

J’y passe plus de 40 heures par semaine. Et j’y suis bien.

Alors voilà, les photos de la journée, celle du bureau (celle dans le coin gauche en haut, c’est ma nouvelle – modifiée – de profil facebook), et deux autres au gym au hasard, prise avec mon iPhone.

Deux nouveaux chandails en photo

Voici mes deux derniers chandails achetés ce weekend. C’est ce que ça fait avoir des filles alentour.

Les gars ne s’habillent pas, comme les filles, pour compétitionner le même sexe. Nous sommes que des paons, nous montrons nos couleurs au sexe que l’on chasse.

J’aime me sentir bien dans des vêtements. Je recherche les textures, et les designs différents.

J’ai une histoire avec ces chandails.

J’étais dans un tattoo shop, où je les ai achetés. À la caisse, le gars calculait mon prix.

Un comptoir en L, une fille payait à la caisse, après s’être fait percée je ne sais où mais j’aurais voulu savoir.

Elle est tombée dans les pommes. Je n’ai qu’entendu le son. Elle est tombée droite comme un barre vers l’arrière. Bang.

Sa tête a passé à deux pouces de la table. Tellement proche la chanceuse.

Les gens du shop se sont occupés d’elle, mais vraiment pour les soins d’urgence. De l’eau et s’asseoir. Elle s’était réveillée aussitôt.

Saisissant l’occasion (suis-je toujours sur le mode proactif coudonc?), je suis allé la voir pour lui conseiller sur les chocs après coup que son corps a prit. Il y a des grosses chances que le lendemain, elle se sente endolorie, même si elle ne sentait rien sur le moment. Le cou, tout autour de la colonne vertébrale, peut-être une ou deux echymoses.

Fallait quand même la préparer psychologiquement et physiquement non? Ah, je pense trop à l’avance.

Voilà mes chandails:

Eh merde, je viens de remarquer encore le pattern du moment. Vous avez deviné?

Les G-String du pied. Ou les Spartiates?

Mais qu’est-ce que cette mode des sandales de filles, pas de lacets, pas de trucs entre les orteils, mais lacérés de cuir de tout bord tout côté?

Ça m’a l’air de sandales de Spartiates pour femmes.En faisant ma recherche, c’est exactement le nom. Je suis en retard dans la mode féminine de l’été je crois. Comme si je la suivais aussi, tsé.

Et dans le plus sobre et sexy, ce n’est qu’un cordon de cuir qui part du devant, qui se rend à la cheville et qui l’entoure bien langoureusement.

Comme un G-String du pied. C’est, comment dire, vraiment sexy.

Je n’ai aucun fétichisme du pied, mais je crois que je suis en train d’en développer un.

Pour la sandale spartiate, en même temps c’est sexy, et en même temps ça me semble confortable. Les deux caractéristiques principales que je recherche chez une fille bien sûr. Sexy et confortable.

Ça moule le pied parfaitement à la marche, et ça m’a l’air de le soutenir en plus.

Un heureux mélange de la parfaite sandale.

Et c’est sexy, l’ai-je dit?

Si j’en avais une fille avec moi qui portait cela, je lui dirais de ne pas se donner le trouble de les détacher. Je le ferais délicatement moi-même.

Même que, dans un moment où le temps manque, bien qu’elle les garde ces G-Strings de pieds.

Beautifulpeople.net – Suivi

Il me reste encore 15 heures avant de savoir si je suis accepté ou pas.

Mais jusqu’à date, ça va quand même assez bien.

Je crois qu’il y a quelques québécois sur ce site.

Il y 52 filles (167 pts) qui ont voté positivement pour mon application.

Et avec le spectre du rouge au vert, je suis dans le vert (donc in), et plus de personnes (j’espère que c’est des filles) ont voté « Yes! Certainly! »

Alors mon égo est toujours en vie. Il tient le coup.

Beautifulpeople.net

J’ai trouvé ce site sur le blogue de l’humoriste Le Wannabe.

Je sais, c’est vraiment, mais vraiment l’apogé de la superficialité. Mais ça assouvit aussi mon énorme esprit de compétition. Et compétition en fait sur des choses que je ne peux même pas contrôler.

Peut-être je vais perdre mon égo, peut-être qu’il va juste grossir encore plus.

BeautifulPeople.net

Un genre de Facebook, ou de site de rencontres (je ne suis pas sûr encore), mais seulement pour les « belles personnes qui ont des idées communes ». C’est ce que le site applique.

Totalement égocentrique, superficiel et narcissique. Exactement comment une grosse partie de moi passe au-travers la vie de tous les jours. En pensant que je suis le plus beau, le plus fin, le plus fort et le plus séduisant. Vraiment atrocement imbu de moi-même. Narcisse est mon deuxième prénom.

Pour y entrer, c’est les membres déjà sur le site qui doivent vous accepter selon votre photo et votre description. Ils vous jugent et votent pour que vous restiez ou pas. Le processus dure trois jours. Pendant ce temps, la personne qui attend son acceptation peut voir sa progression, combien de personnes ont voté pour sa demande, et peut aussi envoyer des messages à des membres du site.

Il y a seulement 3252 membres au total. Il y a eu 13 160 applications depuis. Plus de filles que de gars, 1800 contre 1300. Ça c’est bon.

J’ai vu une québécoise (et toute une) jusqu’à maintenant. Je ne sais pas par-contre s’il y a beaucoup de québécois.

Le site est carrément mal fait, mais bon, il y a quelques composantes intéressantes. Ça fonctionne avec diverses fenêtres d’ouvertes, et l’on peut voir les nouveaux membres, et tout ce qui se passe en direct sur le site.

J’attends, et je suis ma progression. Je ne suis même pas à 24 heures de ma première journée. S’en est enivrant. C’est une compétition que je me fais avec moi-même. Je ne peux rien faire de plus, parce que je ne peux pas changer de face de toute manière.

J’en suis un peu dans un entre-deux, je crois. J’ai vu des gens bien pire. Dans le rouge total. Je tends vers l’acceptation, mais je ne suis pas tout à fait un go instantané. Peut-être que si j’avais mis une photo en bédaine, ça aurait été mieux remarqué. Mais je garde quand même mon naturel, par choix.

Je ne suis pas allé voir les messages dans ma boîte courriel, mais certaines filles m’ont répondu.

C’est vraiment, mais vraiment drôle tout cela. Je vais peut-être me ramasser à la petite cuiller vendredi, mais bon, c’est la plaisir de le faire.

Voici ma fiche:

Plus de détails plus tard certain.

Nouveau blogue et iPhone.

Bon, encore quelques jours, et je crois que mon prochain blogue sera fin prêt. Peut-être vendredi, sinon ça ira ce weekend. Vous le saurez bien assez tôt.

Et où en suis-je avec mes pensées sur le iPhone? Deux gros moins.

  • On ne peut faire de vidéo avec le iPhone.*
  • Le 3G, ça prend entre 10 secondes (IMDB.com) et 25 secondes (Amazon.com) pour télécharger une page web.*

Déjà que je sacre quand mon fureteur prend une fraction de seconde de trop, je ne vais pas attendre 20 secondes pour surfer le web. Deux gros moins pour le iPhone.

Donc, le Instinct est toujours dans ma mire.

Mais pourquoi je veux un téléphone ainsi? Je ne peux même pas répondre à cette question. Pour être dans le milieu d’une vague? Pour tester toutes les technologies? Parce que je deviens (ou suis-je?) un geek? Est-ce que ça va m’attirer plus de filles?

*Source ici.

Rogers réagit pour le iPhone.

Bon, peut-être que la pression créé par le public a fait bouger les choses. Rogers réagit maintenant pour la sortie du iPhone ce vendredi. Est-ce que je suis en train de mouiller mes shorts?

2 réactions:

  • Ouverture de 6 franchises dans 6 villes différentes (Toronto, Montréal, Ottawa, Halifax, Calgary et Vancouver) ouvriront leurs portes deux heures plus tôt.
  • Et cela, c’est très, mais très intéressant: Une offre limitée, jusqu’au 31 août, de 6GB de données pour 30$ de plus par mois sur votre forfait voix.

6GB de données, ça veut dire quoi? 35 962 pages web, ou envoie/réception de 157 286 courriels, ou 6 292 minutes de visionnement sur Youtube.

Là, ça commence à être intéressant.

Mon dieu, j’ai l’impression que l’on me donne le choix entre Jessica Alba et Jessica Biel. Les deux ont trop de choses en communs. Surtout le sexiness.

Toutes les infos ici.