Archive for the ‘Entendus.’ Category

I Kissed A Girl – Katy Perry

Y’a un buzz sur le web pour cette chanson de Katy Perry. Pour la même raison que moi, qu’elle me prend au ventre.

Profitez-en.

I Kissed A Girl – Katy Perry (J’adore son site web.)

Bon, c’est sûr qu’elle est migonne, mais j’aime bien sa voix. Un genre de Pink, plus sexy.

Publicités

Viva La Vida – Coldplay.

Aujourd’hui était la sortie officielle du dernier album de Coldplay, Vida La Viva, ou Viva La Vida, je ne sais plus, je me trompe toujours.

Par mon imcompréhension et mon inculture de la musique, je ne peux faire de critiques constructives.

Mais je peux dire qu’il est un peu différent des derniers albums. Et j’ai aimé.

Mais j’ai aimé après plusieurs écoutes. Sauf Violet Hill, et surtout Viva La Vida, que j’écouterais en boucle à l’éternité.

Violet Hill, Coldplay

Un album que je conseille fortement.

Succès des années 90.

J’écoute bien trop de musique au travail. De tout. 

Et là, j’ai ces 100 hits des années 90 dans les oreilles depuis hier. 

J’en suis à Sweet Dreams de La Bouche. Il m’en reste 55 chansons encore.

Je ne peux m’empêcher d’enlever mes écouteurs et de la faire entendre à tous. 

Mon collègue me dit que je suis tellement gino, et que je devrais tellement avoir une vieille Camaro. Oh que oui, j’en veux une. 

Et dans ma tête, j’ai tous ces gens, qui dansent, les bras dans les airs, les faisant virevolter de gauche à droite, le sourire aux lèvres. 

Je n’ai pas besoin de drogue. Vraiment pas. 

Aerosmith – Get A Grip.

Je devais avoir 13-14 ans. Encore sur des cassettes. Je faisais mes devoirs, dans ma chambre. Ou j’étais en peine d’amour. 

Aerosmith – Get A Grip

Mais cet album me rappelle trop de souvenirs. Je le connais par coeur.

C’est ce que j’écoute à ce moment, ce matin. Y’a tellement de bonnes tounes là-dessus. 

Livin’ On The Edge représente juste toute ma vie. 

Crazy était celle quand j’étais en amour. Mais quand? 

Cryin’ est ma toune par excellence de peine d’amour. La seule que j’ai eue à 12-13 ans. 

Et oh, Liv Tyler, la fille de Steven, ou Alicia Sylverstone. Oh mon dieu. 

Que de souvenirs. 

Ma toune du moment.

Ça fait deux jours que je la siffle. Elle me reste dans la tête. Une belle balade. 

La balade que j’attend depuis si longtemps. 

Such Great Heights, The Postal Service

Je crie.

Damien Rice, Elephant. 

Un jour, je n’aurai plus à crier. Un jour. 

Ma toune du moment.

Ça fait longtemps que je n’ai pas blogué sur ce thème. 

Je pourrais danser, sans hésiter, là, là-dessus. Peut-être la fatigue. Ou parce qu’il fait trop chaud dans le bureau. L’ambiance où j’en suis, là. Relax.

La fin, c’est le meilleur.

Impatient, Will.I.Am.

Mixed newz du vendredi.

       Imaginez-vous que je suis encore dans le montage de meubles Ikea? Oui. Au bureau. Et au condo. J’ai maintenant une salle à manger décente depuis hier soir. Quatre chaises se montent en écoutant deux fois le nouvel album d’Ariane Moffat. D’Aillaurs, je devrais mettre des photos la semaine prochaine du condo, question que Popa et Moman ne s’inquiètent pas que je vive dans un taudis.

        Le nouvel album d’Ariane Moffat, « Tous les sens », est juste excellent. Ça fait quatre fois en deux jours que je l’écoute. J’aime beaucoup Ariane Moffat. Depuis que j’ai ce blogue, depuis plus de deux ans (merde déjà!), j’ai parlé d’elle trois fois. Elle et Pascale Picard, je passerais bien une soirée avec elles. Les deux en même temps. J’ai beaucoup d’amour à donner.

        Hayden Penettiere, celle que j’ai croisée la semaine passée est maintenant, selon le FHM, la femme la plus sexy en ce moment. Je savais que j’avais du goût. Je l’ajouterais dans ma soirée avec Ariane et Pascale, question de mélanger les langues.

        The Forbbiden Kingdom, avec Jet Li et Jackie Chan, une excellente idée de mettre les deux dans le même film. À saveur asiatique, les scènes de combats sont magiques, mais l’histoire totalement à chier. À voir pour se faire plaisir et se divertir par des combats menés par des maîtres de l’art.

        Forgetting Sarah Marshall est juste trop pissant. De la même gang que 40 Year Old Virgin, une histoire d’un mec tout à fait désolant. Personnellement, j’avais de la difficulté à me mettre dans sa peau, étant donné que j’ai un cœur insensible (j’exagère). À voir en couple, ou pour une première rencontre.

        Harold et Kumar sont de retour. Je vais voir ça ce soir.

        Oh que j’ai crié hier à 48 secondes de la période de prolongation. Le roi Kosto. Amen.

        Mon entraînement va extrêmement bien. Je suis de plus en plus fort, et musclé.

 –       Mon tattoo a vraiment bien guéri. Prochain et dernier rendez-vous, 2 mai.

        J’ai un contrôle et une confiance énormes en mes moyens depuis une semaine.

        Tous les gens que je connais maintenant, à Vancouver, sauf mes collègues de travail, sont des gens de gym, de bars, de clubs, et de restos. J’aurais jamais pensé faire partie de cette clique-là.

        Faut s’attendre à rien, rien assumer, et être prêt à tout. Comme ça, on n’est jamais déçu.

        Rien n’arrive pour rien dans la vie.

       Eh que je souhaite à tous un superbe weekend! 

 

 

Urban Outfitters, sur St-Denis.

En plus d’être une fan finie de Nada Surf, elle trippe autant sinon plus que moi sur les magasins Urban Outfitters.

urban_logo.gif

Dans toutes les villes que j’ai faites, je m’y suis égayé à y aller.

La nouvelle boutique sur St-Denis ouvre ses portes aujourd’hui. À l’ancien petit Renaud-Bray, côté est de la rue. En diagonal du gros.

Tellement nouveau et tout chaud que le site n’a pas mis en ligne la nouvelle location à Montréal.

Le plus drôle, c’est que je ne me suis jamais presque rien acheté dans ces boutiques. Malgré que j’adore tout, surtout m’y perdre pendant quelques minutes (je suis un gars, on ne parle d’heures comme pour les filles). Les livres sont hilarants, les articles d’appart, trop amusants et mignons, les vêtements pour hommes vraiment tendances (malgré que j’ai trop de la misère à agencer avec mon style) et les vêtementes femmes, trop sexy.

Qui est-ce qui va se pointer là très bientôt? Genre en cette fin d’après-midi?

*Édit: C’est très joli. Et avec chaque achat, il donne en prime, pour encourager la SOPREF, un album compilation Québec Émergent 2007. 46 chansons (2CD) du Québec, incluant plusieurs entendues sur La Marge 89,3FM.

quebecemergent07.gif

Et c’est bien beau, et je l’ai dit, mais c’est le premier concept Urban Outfitters de la planète uniquement pour femmes. Ah, ben ciboire. La gérante a entendu mon mécontentement. Je prédis une enseigne « femmes » sous l’affiche bientôt. Déjà, dans la journée, j’étais le dixième mâle à maugréer (sûrement le seul hétéro).

La belle empoisonneuse, Nada Surf et Jack.

Différent, surprenant, et mignon. La belle empoisonneuse.
lbe.jpg

L’histoire, un jeune homme mi-vingtaine (Maxime Denommée) a été éduqué au travers des tragédies grecques, où toute sa vie en fut influencée, tombe éperdument amoureux d’une fille vraiment troublée (Isabelle Blais).

Sûrement que ce film ne sera pas pas vu par grand monde. Même la caissière n’a pas compris (à seulement trois reprises) le titre que je lui criais à la fin. « La belle empoisonneuse s.v.p., deux fois. » « La quoi? » « La belle empoisonneuse! » C’est pas compliqué!

Dès l’entrée du film, il y avait quelque chose qui clochait. Pas l’histoire, que j’ai trouvée excellente, pas les personnages, mais plutôt la réalisation. Je trouvais que le rythme du film n’allait pas au grand écran, plus genre série-télé, ou théâtre. Comme de fait, madame jolie à mes côtés me mentionna que ce film était une tragédie grecque à la québécoise. J’avoue que je ne me renseigne pas toujours avant d’aller voir un film, j’aime bien me faire surprendre.

Avec l’esprit ouvert, j’ai vraiment aimé ce film. Les personnages, même secondaires, sont délirants et bien complexes. Les principaux sont très bien joués, même si pour une raison que j’ignore, la face à Denommée ne me revenait pas, je l’aurait étampé dans un mur de brique. Peut-être son manque de couille, son manque d’estime de soi, sa naîveté? Que je vois en moi?

Je ne crois pas que ce soit un film pour tous, mais c’est quand même un très bon divertissement.

À voir, pour ceux qui aiment les genres différents, et aiment encourager le cinéma québécois.

C’est ce matin, le 5 février, apparemment la plus belle journée de la semaine, qu’en même temps Nada Surf et Jack Johnson, sortent leur nouvel album. (Ah, le beau Jack.)

Lucky, pour Nada Surf, et Sleep Through the Static, de Jack Johnson.
lucky.jpgsleep.jpg

Encore les yeux tous collés, en voulant faire une blague, je me suis fait remettre la face dans mon oreiller par la fan #1 finie de Nada Surf.

Elle: Personne ne connait Nada Surf, et c’est juste le meilleur groupe au monde. (Elle s’est presqu’évanouie trois fois à leur spectale, et a un titre de leur chanson tattoué sur la nuque.)

Moi: Tout le monde connait ça, t’as juste à chanter « I’m popular…nananna, I got my own car…nanana.. I’m popular… »

Elle: Trop pas. C’est la seule chanson qui ne ressemble même pas à Nada Surf. (Elle a monté sur ses grands chevaux en une fraction de seconde.)

Même Archambeault ne tient pas ce nouvel album, alors.

À 10h15, nous étions au HMV Carrefour Laval. Je m’imaginais le scénario. Ils avaient 10 albums de Nada Surf, et je m’imaginais un groupe de filles enragées, venant de partout pour se procurer l’album, et s’arracher les cheveux et se battre. Bien non, c’était dans ma tête. Personne. Nous étions les seuls.

Pareil pour Jack Johnson. Par-contre nous avons un joli sac bio de Jack, qui va tomber dans les mains d’une amie. Qu’est-ce que je peux foutre avec un sac bio?

Ah oui. La musique. Jack, comme toujours, merveilleux. Et il parait que Nada, c’est excellent aussi.

Par le fait même, à deux centimètres de la caisse traînait la trame sonore de Juno. Par hasard, elle m’a sauté dans la main. Tellement mielleux comme album.
juno.jpg