Archive for the ‘Entraînements, fitness.’ Category

Protéines de lactosérum = désagréments gastriques.

J’ai recommencé à monter ma dose de protéines pour gagner plus de masse musculaires. Évidemment.

Les recommandations générales du Guide Alimentaire Canadien sont de 0,8g/kg/jour. Ce qui veut dire, si vous pesez 60kg, vous devez manger 48g de protéines complètes (viandes entre autres) pour maintenir votre constitution.

Pour les athlètes et gens qui s’entraînent sur une base régulière, à différentes intensités, c’est un peu différent. Apparement. Rien n’est jamais certain en science.

Alors, l’on suggère pour les athlètes en gens en musculation entre 1,5 et 2,0g/kg/jour. Ce qui veut dire, pour la même personne de 60kg, entre 90 et 120g. Mais j’ai vu des données plus hautes encore.

Un moyen d’augmenter les protéines facilement est de prendre des suppléments en protéines de lactosérum (whey). Du petit lait. Du lait déshydrogéné en fait, sans eau. Et de le mélanger ensuite.

J’ai recommencé dernièrement étant donné mes objectifs en musculation. Reprendre de la masse et de la force.

Curieusement, j’ai aussi recommencé à avoir mal au ventre.

Putain de protéines.

Changement d’entraînement.

À partir de demain, je change d’entraînement. Ça faisait un bail maitenant que je suivais le même. Plus que la normale pour moi. Et cet entraînement n’a pas vraiment fonctionné. Pas assez intense, et mon focus n’était pas à son top.

J’ai perdu du gras, mais de la masse musculaire aussi. Et ça m’enrage.

Mais il y a toujours cette opposition avec la masse musculaire que je peux avoir. Je me sens mieux dans mon corps quand je suis un peu moins musclé, je bouge mieux, je me sens plus léger. Mais j’aime mieux le look que je dégage quand je suis un peu plus musclé, et mes vêtements me font mieux. Dilemme.

Alors, j’oscille. L’été, plus léger, et le reste de l’année, plus pesant.

Mais j’aime aussi le genre d’entraînement qui donne des gains en masse musculaire. Ce que je commence demain, pour les trois prochains mois. Probablement l’entraînement qui va m’amener à des gains en force que je n’ai jamais eus avant. Je suis fort depuis un bout, mais je crois que je vais peut-être briser des records avec cet entraînement.

Et c’est un grand jour aussi demain. Je change de cahier d’entraînement. Parce que je me suis rendu à la fin de mon ancien. Celui-ci est mon troisième. À vie. Et le dernier m’a duré depuis le 2 mars 05. Soit plus de 3 ans, et dans plusieurs pays. C’est mon cahier de notes d’entraînement. Il y a tout dedans. Mes exercices, mes charges, mes mesures, les endroits où je me suis entraînés, les blessures que j’ai eues, et même quelques numéros de téléphones.

Ça va faire du bien, du changement. Comme toujours.

Le gym, c’est dans la tête.

J’arrive du boulot. Je suis fatigué. Vous vous reconnaissez? Ça arrive à plein de gens, c’est toujours pareil. Dure journée au travail.

Je débarrasse mes choses, et je me dis que je prendrais bien une sieste. Mais je dois aller au gym aussi.

Une sieste? Le gym? Une sieste? Le gym?

Si je sieste, je ne me lève plus. Alors, donc ce sera le gym.

Et j’ai eu un excellent entraînement.

C’est tellement dans la tête.

Faut juste se botter le cul et y aller.

Les genoux sensibles.

Il n’y a pas que mon être qui est tout sensible, mes genoux aussi le sont.

Je ne sais pas, mais depuis quelques semaines, ils me font mal. Mais c’est très imperceptible, ou presque. Et c’est à l’intérieur des genoux, et les deux.

Ça me fait plus mal encore quand je fais mes soulevés de terre au gym. Pas pendant les squats. Et un peu lorsque je me lève le matin.

Je soupçonne peut-être le vélo. Peut-être ai-je développer un débalencement entre mes extenseurs (quadriceps) de la cuisse, qui sont plus forts que mes fléchisseurs (ischio-jambiers).

Bizarre. Je vais attendre quelques jours et voir comment ça va. Je réévaluerai ensuite.

Ma musculature. (Juin 08)

(Pour les mesures et photos précédentes.) Un mois entre ces deux billets.

Ça été pas mal ce mois-ci. Mais pas parfait. Mon quatre jours à Montréal ce mois-ci à couper un peu mon entraînement, dû à l’horaire, et ma bouffe pendant ce weekend n’a pas été à son top, tant sur la quantité, qualité et timing.

Mais j’ai perdu du gras pendant ce mois, comme prévu, comme pour tous les étés. Pourquoi? C’est la saison où l’on se met en bédaine, alors aussi bien avoir des abdos à montrer un peu. Et quand je perds du gras, je perds toujours du volume musculaire. Comme prévu, j’ai perdu un peu dans mes mensurations.

Y’a aussi que je ne mange pas comme quelqu’un, comme Miss Fit, qui s’en va en compé. Je mange pour mes objectifs, mais loin d’être à l’extrême. Donc, ça résulte en des pertes de masses musculaires aussi. Et je ne prends même plus de suppléments depuis un bout. Ni mutlivitamines, ni oméga-3.

Voilà pour les mesures:

Poids: 148 lbs (-2lbs)
Grandeur: 5 pieds 7, 1m70
IMC (indice de masse corporelle): 23,27
Pourcentage de gras (selon plis adipeux): entre 8% et 11% (-1%)
Mensurations: bras: 14 pouces (-0,5); cuisses: 21,5 pouces (-1,0)
pectoraux: 40,5 pouces (-0,5)

Et j’ai aussi perdu ma moustache du mois passé.

Ma motivation n’est pas à son meilleur. J’ai déjà senti mieux. Mais je me sens bien. Je me sens fort, vivant, en santé. Ça va, c’est correct. Et j’aime mon entraînement, qui progresse.

Peut-être que je me sentirais bien pour avoir un ou une partenaire d’entraînement ces temps-ci, mais bon. On va faire avec. Tout seul.

J’ai ma routine, que j’aime bien. Je suis confortable. Peut-être ai-je besoin d’un peu de challenge?

*Édit: Woah, je viens de regarder et de comparer avec les photos du mois passé, et j’ai l’impression d’être un éthiopien ce mois-ci. Mon dieu. J’ai perdu du volume. Un peu de gras, mais du volume. Merde. Mais c’est peut-être dans ma tête aussi. On ne se voit jamais objectivement, impossible. Et je crois que la lumière est différente aussi sur les photos. Je suis en train d’avoir des sueurs froides un peu.

Parfois dur d’aller au gym.

Je hais ça quand ça arrive ainsi. Je sais que je dois y aller. Mais j’ai eu des imprévus. Un dîner, des rencontres, j’ai couru un peu dans ma journée. 

Le temps passe, la fin de l’après-midi arrive. Et je suis là. J’ai faim, je prends ma collation pré-entraînement, je mets mon sac sur le bord de la porte et je m’assoie pour manger dans mon divan. 

Erreur. 

Mes yeux se ferment, j’écoute du Jack Johnson. Ça me relaxe bien trop. 

Je me dis que je me ferme les yeux, je me couche seulement 5 minutes sur mon divan. 

Erreur. 

Ça me prend toute la force du monde pour me bouger le cul pour aller au gym. Je sais qu’il faut que j’y aille. Mais je redoute le moment. Je sais que ça va faire mal, mais que ça va faire du bien. Je sais que ça paye en bout de ligne. 

Mais me lever pour y aller. Oh que c’est dur. Oh. 

Aller. Bouge ton cul mec. Paresseux. 

Juste 2 minutes de sieste. Juste deux. 

Non, faut pas. Du con, aller au gym. 

*Édit: Oublie-ça. Deux heures plus tard, Jack m’a hypnotisé, j’ai rêvé à Dexter, Kung Fu Fighting et mon sac est resté dans l’entrée. C’est l’heure de souper maintenant. J’ai faim. Slurp. 

Comment imposer le respect au gym.

Hier soir. Au gym. 

Je mesure 5pieds7, 150 livres. Une mouche dans un gym. Une mouche forte oui, mais une mouche quand même. Mais hier, j’avais le feu dans le regard. Tellement, ça en faisait peur. Même a de gros gorilles. 

Je devais aller boire de l’eau, j’avais soif. Je me dirigeais vers la fontaine, mais je devait passer devant un gars. 

Mais pas un gars, un colosse. 6pieds3, 250 livres. 100 livres de plus que moi, c’est certain. Il allait commencer son exercice sur la machine. 

Le corps penché, prenant sa poulie, il se retourna vers moi, les yeux piteux et l’air ahuri. Et il me demanda, gentiment, presqu’en ravalant sa salive, si j’avais besoin de sa machine. 

Je n’ai jamais utilisé cette machine depuis que je suis membre à ce gym. Qu’est-ce qui lui fait penser que j’allais utiliser cette machine? Normalement, dans un gym, c’est la personne qui veut utiliser une machine qui demande à celle déjà là si elle peut alterner, pas le contraire. 

Alors, donc qu’est-ce qu’un peu de bonheur dans le corps et d’une attitude de feu peut donner? Le respect, même à des 100 livres plus gros. Le gars semblait effrayé. Je fais peur. Grr. 

Et dans cette même séance: 

-j’ai écouté une histoire d’amour d’un colosse anglais d’Angleterre et son mariage avec une américaine. Une belle histoire. 

-j’ai complimenté (je n’ai pu m’empêcher) deux fois la réceptionniste sur son chandail col ouvert, qui lui faisait briller le visage. Elle a les cheveux noirs et les yeux bleus. Ça frappe. Et un joli sourire. 

-j’ai discuté business avec un des propriétaires de bar les plus populaires à Vancouver (Roxy’s)

-j’ai appris, avec une fille qui enseignait à son chum, à différencier le portuguais de l’espagnol. 

– et j’ai aussi reçu, à mon départ, un joli sourire de cette grande blonde mannequin trop maquillée dont je parlais ici.

Et, difficile à croire, mais je me suis aussi entraîné. Et un bon celui-là. En feu. 

Core Strength Workout.

Ça me trottait dans la tête depuis longtemps, j’ai finalement pris le temps. Très amateur oui, mais ça m’amuse.

Un vidéo d’un entraînement, pour athlètes avancés, qui travaille le « core ». Des mouvements complexes qui permettent d’augmenter la stabilité du corps, sur plusieurs plans de mouvements. Un peu plus ciblé pour les athlètes. 

J’ai filmé ça, avec une caméra numérique, il y a un peu moins d’un an. Au Cardiotonik St-Rémi, où j’ai travaillé pendant plus de deux ans. Maintenant mes séquences ne prendront plus la poussière.

À noter que j’ai les cheveux un peu plus longs. 

Ma musculature. (Mai 08)

(Pour les mesures et photos précédentes.) Un mois entre ces deux billets.

Alors voilà. C’est incroyable comment le travail peut être ardu, pour si peu de résultats. Il y en a, mais c’est tellement minime qu’il faut en être passionné pour maintenir une cadence régulière. Les gens qui croient se transformer en une nuit se foutent le doigt dans l’oeil jusqu’au coude. 

Mais sérieux, comment vendre l’activité physique autrement que par la beauté du corps. On se fout de la santé. Qui veut être en santé? Comment mesure-t-on la santé au jour le jour? Une bédaine grossit petit peu par petit peu à chaque année, et la pression artérielle augmente un peu aussi. Si l’on ne se regarde pas dans le miroir (au sens figuré, dans le sens d’être vrai avec soi-même), et dans son assiette aussi, ça va vite, et l’on se réveille un matin gras, cardiaque, diabétique et sur le bord d’une dépression. Voilà. 

Voilà pour les mesures:

Poids: 150 lbs (-1lbs)
Grandeur: 5 pieds 7, 1m70 (dommage, ça ne change plus)
IMC (indice de masse corporelle): 23,59
Pourcentage de gras (selon plis adipeux): entre 10% et 13% (-1%)
Mensurations: bras: 14,5 pouces (identique); cuisses: 22,5 pouces (identique)
pectoraux: 41,0 pouces (identique)

Mais toutes mes mesures sauf le poids, je les ai prises ce matin. Normalement, je le fais le soir. Et le volume sanguin est plus élevé le soir. Le matin je suis mince, mais aussi un peu moins volumineux musculairement. Alors, j’estime que j’ai pris un peu de masse musculaire et définitivement perdu du gras. 

Je suis sur la bonne voie. Un jour, j’aurai un corps de rêve. À quoi ça va servir par exemple? Aucune idée, mais je l’aurai. Non, mais l’image dans ce que je fais (ou ce que je faisais, pour l’instant, kinésiologue-entraînement privé) est importante. Mais d’une certaine façon, par l’exemple donné et le style de vie, j’influence aussi les gens autour de moi. Juste au moins à ce qu’ils fassent attention à eux, mange mieux et fasse de l’exercice. Alors, mon travail aura été fait. 

Mais sérieux, j’aime juste trop aller au gym. Ma force a augmenté, j’ai changé cette semaine mon dernier entraînement. Je suis plus que motivé. Ma bouffe pourrait être mieux, mais ce n’est pas si mal. 

Et je regardais mes photos, et je suis quand même content. Un peu. 

 

Mon entraînement. (avril-mai 08)

Mon entraînement ne peut mieux aller. Je suis sur une lancée. Pourquoi? Je ne le sais pas. En fait, je suis en feu sur à peu près toutes les sphères de ma vie. La poule avant l’oeuf, ou l’oeuf avant la poule? Qui sait. 

Physiquement, je me sens extrêmement en forme, fort, et puissant. Attention. 

Le vélo me fait du bien au travail. Malgré que je sais que mon corps s’est adapté, je ne perds plus de gras à cause de cela. Mais mon gras se maintient, ce n’est pas trop mal sur ce point. 

Changement d’entraînement à partir d’aujourd’hui. J’ai hâte, ça va faire du bien. Ça faisait longtemps que je n’avais pas gardé un entraînement aussi longtemps, cinq semaines en fait. Généralement, c’est trois. Et ça a payé, ma force a décuplé, et j’ai pris de la masse. On va voir mes mesures et les photos vers la fin de la semaine. Attention mesdames.

Alors, voici mon dernier entraînement, en quatre jours différents. 

Jour 1:

Bench press en superset avec T-Bar Row, 6 x 3

Push press en superset avec Pull-Ups, 6 x 3

Skullcrusher en superset avec Barbell Curl, 6 x 3

Jour 2:

Leg press unilatéral en superset, 15-12-10   DB Stiff-Legged Deadlift , 3 x 12-15

Barbell Alternated Lunges, 2 x 10                             Seated Calf, 3 x 20

Abdominaux sur le ballon suisse, 3 x 10-15

Jour 3:

Decline DB Press en superset avec Standing DB Row, 10-8-12

Lateral Raise en superset avec Front Pulldown, 3 x 10

Close Grip Preacher E-Z Curl en superset avec

One Arm DB Overhead Extension, 3 x 10

Cuban Press, 2 x 10

Jour 4:

Squat, 6 x 4                         Rack Deadlift, 8-6-4-2

Lying Leg Curl, 3 x 6           Standing Calves, 5 x 5

Abdominaux: Hanging Leg Raise, 3 x 8-12

Voilà, un entraînement, que je partage, mais pour intermédiaire-avancé seulement. Particulièrement pour quelqu’un qui veut gagner de la force et de la masse musculaire. 

Voici mes charges pour les exercices principaux: 

Squat, 255lbs x 7               Bench Press, 215lbs x 2

Push Pressx 105lbs x 6      Pull-Ups, mon poids+25lbs x 5

Rack Deadlift, 285lbs x 3   Decline DB Press, 80lbs x 7

J’ai vraiment hâte à ce soir, mon nouvel entraînement. Inspiré de celui-ci (pourquoi changer une solution gagnante?), mais de nouveaux exercices. Aléluhia.