Archive for the ‘argent’ Tag

La crise du crédit expliquée visuellement

Une qualité que je recherche j’ai les gens qui ont un cerveau c’est celle de la vulgarisation.

Ça sert à quoi de savoir quelque chose si tu ne peux pas l’expliquer à ta mère ou à un enfant de 8 ans?

Je n’y comprends rien dans la crise écnonomique aux États-Unis, qui indirectement affectent tout le monde entier.

Alors, voici 2 vidéos qui vulgarisent la situation. Ah, là je comprends.

Partie 1:

[Dinoune]Q0zEXdDO5JU[/Dinoune]

Partie 2:

[Dinoune]iYhDkZjKBEw[/Dinoune]

Publicités

Le sexe, l'argent et le pouvoir pour 2009.

C’est tout ce que je souhaite pour 2009.

Pour tous et pour moi.

On a besoin de plus? Non. Je ne crois pas.

La santé, c’est un travail à tous les jours.

La famille, on l’aime et on s’en occupe.

Même chose pour les amis.

Le sexe, lui, il faut vraiment travailler fort dans les coins pour l’obtenir. Ça peut même coûter cher en drinks, en écoutage de niaiseries pour peut-être avoir cette chaleur dans notre lit.

Certains diraient pas si on a une blonde. Pas sûr. Il faut lui faire plaisir pis faire ses quatres demandes.

Je niaise. Le sexe, on le fait quand on veut. On a en donne, on en reçoit. C’est si facile non?

L’argent, ben il faut travailler fort là aussi pour en avoir. Avoir de bonnes idées. Investir à la bonne place. Connaître les bonnes personnes. Saisir les opportunités.

Toutes des choses super faciles à faire.

Le pouvoir. Ah lui, ça prend plus que tout pour l’avoir.

Ça prend en plus une gueule, du charisme, de la confiance, de la tenacité. Pis croire en son potentiel.

D’où me vient ces meilleurs idées au monde pour 2009?

De mes rêves de cette nuit.

Si mes rêves de cette nuit sont prémonitoires de 2009, j’en serai comblé.

  • J’habitais au 40ième étage d’un buidling luxueux sur le bord de la plage.
  • Je marchais sur le bord de la plage avec Barack Obama, et l’on discutait de comment on peut améliorer le sort du monde. Barack était mon grand pote. Il était en short et moi avec. Je l’invitais même à venir prendre un verre chez moi après notre marche.
  • Pis dans le même rêve, j’avais aussi deux jeunes demoiselles qui vivaient avec moi, et elles ne pensaient et ne respiraient que pour le sexe. Elles étaient là, à m’attendre.
  • Pis bien sûr, j’étais riche à craquer.

C’est tout ce que je demande pour 2009, du sexe, de l’argent et du pouvoir.

Et je vous le souhaite aussi.

Un gros merci à tous vous autres, lectrices sexys et lecteurs cultivés qui passent par ici, silencieux ou volubiles des doigts. Si vous n’étiez pas là me lire, ben je le ferais pareil, mais j’aurais l’impression que ça sonne vide quand j’écris mes pensées profondes et riches.

Non, sérieux. Merci. Merci d’être là. Merci à tous ces gens autour de moi. Merci à la vie de mettre de si belles personnes sur ma route dorée.

Et ça ne fait que commencer.

Bonne année 2009.