Archive for the ‘facebook’ Tag

Facebook (et opinions sur) lance son premier widget de commentaires

Ça parait-tu que je suis un fan de facebook? Tellement pas, hein?

J’adore Facebook. Même pas pour ce que je fais dessus, non, mais tout ce que facebook a pu créer autour de nous.

J’adore comment Facebook a été développé, et surtout, comment il continue à évoluer.

Je dois l’avouer maintenant, je suis aussi, en plus d’être entraîneur-kinésiologue, de plus en plus un développeur web.

J’ai toujours trippé sur les gadgets. Mais je ne me suis jamais demandé comment ça marchait. Je m’en fous.

Je me suis toujours demandé à la place: « Mais qu’est-ce que je peux faire avec ça? » ou « Comment est-ce que je peux l’utiliser pour faire autre chose? »

Même en entraînement, j’ai toujours été celui le plus créatif avec ce que j’avais. Je suis comme le McGiver de l’entraînement. Et maintenant, de plus en plus celui du web.

Tout ça pour dire que Facebook lance son premier truc « facile » à installer pour tout le monde:

Un widget pour les commentaires.

Regardez ce vidéo pour en savoir plus. Et même si vous ne voulez pas en savoir plus, ça vaut quand même la peine de le voir, juste pour rire des deux asiatiques. Ils sont marrants. Ils me font mourir les asiatiques.

How To: Create a Comments Box with Facebook Connect in 5 Minutes from Pete Bratach on Vimeo.

Si vous avez, ou savez comment marche Facebook Connect, alors, tout ce que vous avez à faire de plus, c’est ajouter un morceau de code à l’endroit sur votre site où vous voulez que les gens laissent des commentaires. Mais bravo, je ne sais pas où trouver ce code.

L’avantage encore, c’est que les commentaires laissés sur votre site sont rapportés dans le profil de la personne qui les a laissés. Donc, ça vous donne plus de visibilité.

Facebook évolue, change, et commence de plus en plus à dominer le monde.

Combien de fois dans une soirée vous entendez vos amis dire le mot « facebook »? Moi, je ne suis plus capable.

Quand je suis sur le web, ça me va, mais en dehors de ma vie web, je ne veux pas en entendre parler.

Et le pire dans tout cela, autant j’ai une énorme présence fatiguante sur facebook et dans le « news feed » des mes « amis », autant que je passe seulement entre 5-10 minutes par jour dessus. Je n’ai pas le temps de plus. Mais tout ce que je fais est concentré sur répondre au courriels, aux « notifications », et glisser mes yeux sur ce que les autres font rapidement, et si quelque chose m’intéresse, je le laisse savoir.

Voilà le truc. Il faut être efficace. On a seulement 24hres dans une journée.

Tous le reste, comme mes statuts ou mes clips Youtube que je favorisent, sont tirés de ce que fais sur le web, sans effort. Je ne vais pas sur facebook pour ses trucs, c’est mes infos qui y sont tirées.

Je fais une prédiction: Il va, d’ici un an, avoir une émigration de gens de Facebook vers d’autres sites plus petits, moins intrusifs dans leur vie. Ça va être comme n’importe quoi, et le cycle va repartir dans l’autre sens. Quand on aura eu toute l’attention que l’on voulait, on va vouloir retourner dans un anonymat ou un endroit où il y a moins de bruit.

Un exemple de site qui prendra de l’ampleur dans les prochains mois, qui rassemblent des fonctions de facebook, flickr, twitter, et blogue:

Virb.com

Moi, dans tout ça, j’observe. Et je continue de tester, et d’analyser ce qui se fait. J’aime ça. Il n’y a pas de blogue québécois ou francophone sur Facebook encore hein? Dans le genre de InsideFacebook.com ou AllFacebook.com?

Je pourrais en partir un hein? Ben oui. Mais non, pas le temps pour ça.

À place, je m’amuse avec deanthemean.com, pis je le modifie. J’ai le goût de beaucoup de changement là. Ça doit être à cause du masque qui décolle.

Comme une fille même, j’ai le goût de me changer les cheveux. Ça c’est une autre histoire.

Ajouter Facebook Connect à votre blogue WordPress en 3 étapes (pas si) faciles

J’ai finalement réussi à ajouter Facebook Connect sur deanthemean.com. Même si c’est encore en période d’essai et d’amélioration.

Voici les 3 étapes (pas si) faciles:

  • 2. Ajoutez ce code dans votre fichier ‘comment.php’ où vous voulez que le bouton ‘Connect’ apparaisse:
  • <?php do_action('fbc_display_login_button') ?>
  • 3. Créez ensuite une application Facebook pour votre blogue.
  • Allez à la page http://www.facebook.com/developers/createapp.php?version=new
  • Donnez un nom à votre application
  • Téléchargez bien une image pour votre Application Facebook
  • Prenez bien en note les codes de la API Key et l’Application Secret

  • Entrez les codes dans les « settings » du plugin Facebook Connect
  • Enregistrez en cliquant sur « Update » du plugin Facebook Connect

Votre application Facebook sera automatiquement reliée au plugin Facebook Connect. Vous pourrez alors y retourner pour étudier les statistiques.

À noter que c’est seulement pour les gens qui administrent leur propre blogue avec WordPress. Ce qui veut dire que si vous avez votre .com (ou .org, .net, etc) avec WordPress, vous pouvez l’ajouter.

Cette application manque encore plusieurs aspects:

  • Support pour les Avatars
  • Notifications quand un ami commente sur le même billet
  • Widget pour montrer quel ami est passé sur le site
  • Widget pour inviter les amis à lire le billet
  • Support pour BuddyPress (?)

Les avantages pour les développeurs (ou blogueurs qui ajoute Facebook) dans le contexte social:

  • Indentité: Connecte les comptes et infos des utilisateurs de Facebook sur votre site
  • Amis: Amène les amis des utilisateurs Facebook sur votre site. Peut même relier les amis qui ont des comptes existants.
  • Découvrir: Publie des infos directement dans le News Feed (Actualité) des amis sur Facebook
  • Intimité: Amène l’intimité en utilisant XFBML
  • (traduction libre de cette page)

Pourquoi utiliser Facebook Connect pour votre blogue?

  • Une inscription en un clic: Laisse les gens s’inscrire en un clic avec leur profil Facebook et laisse le site avoir accès à leur information
  • Engagement plus grand: Encourage les gens à partager leurs intérêts personnels et à partager des infos plus à propos et montre en surface du contenu personnalisé à vos amis comme les commentaires ou les critiques
  • Nouvelles formes de distribution: Les utilisateurs peuvent partager ce qu’ils font sur votre site à leurs amis par le News Feed (Actualités), inviter des amis ou autre moyens de communication sur Facebook
  • (traduction libre de cette page)

Tout cela, en haut, c’est ce que le site Wiki de développeurs de Facebook dit.

Voici ce que je pense réellement pour l’utilisation de Facebook Connect avec les blogues:

  • C’est vraiment à l’étape embryonnaire, tout ne fait que commencer, alors y’a beaucoup de faille
  • C’est quand même compliqué pour les non-initiés comme moi
  • Ça avantage les commentaires et les personnalisent
  • C’est avantageux pour le blogueur du site quand quelqu’un laisse un commentaire et que ça parait dans le News Feed (Actualité) de l’utilisateur et de ses amis, ça lui donne plus de visibilité
  • Ce n’est PAS avantageux pour le blogueur qui veut promouvoir son blogue en laissant un commentaire en utilisant Facebook Connect, parce que ça relie  à son compte Facebook, et non à son blogue (un GROS désavantage ici pour la bloguosphère). Solution: Faudrait laisser son lien blablabla.com dans son commentaire pour promouvoir son blogue/site
  • Ce n’est PAS avantageux pour tout ceux qui veulent rester anonyme. Un gros point négatif encore sur la bloguosphère québécoise. J’aimerais voir plus de blogueur s’afficher. Mais ça c’est moi.

Alors, dans mon cas, je le laisse là, sur mon blogue, vous l’utilisez ou pas. Dites-moi le si ça vous fais chier. C’est des tests. Parce que j’aime les gadgets et les nouveautés.

On le sait comment je suis, toujours prêt à plonger tête première, ici ne fait pas exception.

Google Friend Connect sur deanthemean.com

Bon, un post un peu plus geeky que la normale.

J’essaie d’ajouter Facebook Connect à temps perdu, et je ne suis pas capable. Je ne suis pas programmeur, alors je suis un peu nul là-dedans. Je vais continuer mes essais, c’est certain.

Mais là, en 4 clics ou presque, je viens d’ajouter Google Friend Connect sur ce blogue.

Tout le monde qui a un compte Gmail ou Google, Yahoo, AIM et Open ID peut maintenant faire partie du site, euh, appelons-le genre DeanTheMean.

Vous pouvez même vous joindre avec votre compte Twitter. Ce que je prèfère pour moi.

J’ai mit le widget tout proche en haut à droite, comme ça il est bien évident pour la première semaine.

Oui, dommage, c’est encore tout en anglais comme widget. Au moins, j’ai mis des couleurs qui matchent.

Maintenant, vous pouvez:

  • Joindre le site
  • Vous connectez et vous déconnectez
  • Voir les photos des autres membres
  • Voir des photos de leurs amis
  • Explorez les profils des autres membres
  • Promouvoir vos sites-blogues
  • Invitez d’autres gens à joindre le site

Voici une vidéo explicative, en anglais:

[Dinoune]N94s7ix0JPo[/Dinoune]

Bien sûr, ça brise l’anonymat. Ça rend les choses plus chaleureuses.

Pour ceux qui veulent rester anonyme avec leur blogue respectif, vous pouvez vous joindre quand même, mais ne laissez pas votre blogue linké sur votre compte Google. Mais de toute façon, j’imagine que c’est déjà fait (pas fait en fait – y’a trop de « fait » ici).

Entre-temps, je vais continuer d’essayer d’ajouter le Facebook Connect sur ce blogue, alors là on pourra parler pour de vrai. L’avenir est avec Facebook, vous saviez? Sûrement.

Pour ceux qui ont leur .com, je le conseille fortement d’ajouter ces deux trucs, ça engage beaucoup plus les gens à se joindre à votre communauté, et ça rend pas mal plus amusant et intéressant.

Pour Facebook Connect, commencez ici.

Pour Google Friend Connect, c’est ici.

MAJ: Lequel est le meilleur? Et pourquoi? Les infos ici sur Mashable.

Sexebook et Côté Blogue – Réseau sexy et Culture

Deux sites webs dont j’ai mentionnés il y a quelques temps.

Deux sites un peu différents disons.

Le premier, plus sérieux. Mon premier billet ici.

Archambault cherchait, et cherche encore des blogueurs pour son nouveau blogue musique-livre-vidéo etc.

Il est maintenant en ligne. Et sérieux, j’aime bien.

image-12

Les différents sujets sont gros et bien en vue.

Il est facile à trouver le contenu que l’on cherche, bien clair et super visible. Chapeau à ceux qui l’on créé. Enfin une compagnie, qui de par sa définition, n’agit pas sur le web, qui réussit à faire un site qui a de l’allure, et qui est intéressant.

J’imagine que l’on pourra trouver les dernières nouvelles, et opinions sur tous ces sujets artistiques.

Et pour le/la blogueur/se en vous, Archambault cherche des plumes. Peut-être qu’il paye en plus? Vous me direz.

Côté Blogue.ca, à voir.

Y’a juste une chose par-contre, pourquoi ce nom? Je suis le seul à ne pas comprendre?

Et le deuxième site, ici, les prudes des yeux fermez-les, ou arrêtez de lire.

Sexebook

J’en ai parlé ici la première fois. J’était tout excité (sans jeu de mots) à m’inscrire. Juste pour tester le site voyons.

Un site hébergé au Canada, mais conçu je crois bien par des français en France. Mais je peux me tromper.

Sérieusement, après plusieurs tentatives d’inscription, ça ne marchait pas. J’était sûr que ce site alors en était un pour pourrieller (si ça se dit?) les gens.

Mais non, il n’accepte juste pas les courriels de Yahoo, Hotmail, Live, et un autre me rappelle plus (ah oui, AOL). Presque plus personne finalement. Haha.

En fait, je me suis inscrit avec un compte GMAIL que je n’utilise pas. Voilà un bon truc. Et mon nom d’utilisateur est non plus pas le même qu’ailleurs. Enfin presque.

Et oui, Sexebook est vraiment un vrai site.

image-25

Je me suis connecté, je le fais pour le bien des lecteurs ici voyons, juste pour tester. Pas que je suis curieux, du tout. Non.

Pas mis de photo de profil encore, je ne crois pas que je vais le faire non plus, le risque de devenir un star du porno est trop grand. Et pas envoyer de courriel d’invitation à mes amis non plus. Je ne veux pas voir mes amis sous un angle autre que je les connais maintenant. Blocage.

Et c’est un vrai site finalement. Un peu boboche je dirais. Ça ressemble à Facebook, mais en même temps ça ne marche vraiment pas très bien.

Il y a presque 80 000 personnes d’inscrites, et je crois qu’une 20aine de femmes au Canada seulement. Pas que j’ai fait mes recherches. Non-non. Et seulement une fille a sa photo. Une photo bien ordinaire, à ma grande peine. (Et là, j’entends la foule de gars faire « âââââââhhhhhh c’est plate ».)

En France, c’est bourré de monde. Eh ces pervers français.

On peut mettre des photos, et des vidéos. Comme Facebook.

Mais y’a vraiment, mais vraiment trop de pubs. Ça donne mal aux yeux. En plus que le site est rose-mauve sur blanc. Ouch.

C’est un réseau social, mais dans le genre sexy disons.

Pour s’inscrire (je sais qu’il y a des curieux), c’est ici.

Et bon, ne vous gênez pas de nous faire part de votre expérience. Ce n’est pas comme si tout le monde le savait, on serait juste entre vous et moi. Et mes millions de lecteurs.

*MAJ: « Le nom de Côté Blogue vient de Face A et Face B ( Bside) des vinyles. Le côté A fait référence à Archambault, puis le côté B et bien c’est côté blogue, un site ouvert à l’échange avec tous les internautes.
Merci pour ton ptit commentaire ! Marie de Côté Blogue« 

Application Statistiques sur Facebook – Grosse frime

Avez-vous reçu une demande sur Facebook pour installer une application qui vous dira qui passe sur votre profil en tout temps, mais que vous devez l’envoyez à 25 personnes avant de l’avoir?

Facebook Stats (elle a 451 955 épais)

Oui. C’est sûr.

Ingnorez tout de suite cette application. C’est certain que c’est de la frime.

Patrick Dion sur son billet Facebook, les stats et l’anonymat a fait une recherche plus exhaustive, et c’est louche cette application:

  • « Tout d’abord et bien que ça ne soit mentionné nulle part dans l’offre, sachez que vous devrez absolument installer une application Facebook pour se faire. Le groupe stipule que vous devez simplement adhérer à celui-ci puis transférer cette offre à 20 ou 25 de vos amis, selon le groupe auquel vous appartenez. Nulle part n’est-il mentionné que vous devrez installer une application d’un tiers pour que les statistiques fonctionnent. Pour ceux qui seraient tentés d’installer une nouvelle application Facebook, sachez que chaque fois que vous installez un programme d’une tierce partie, vous offrez sur un plateau d’argent vos renseignements personnels à ces programmeurs. »

Mon sentiment intuitif me disait tout de suite d’ignorer.

J’espère que vous l’avez fait aussi.

C’est impossible cette application, c’est trop gros et ça ferait tomber Facebook.

Facebook ne sert à rien d’autre que d’espionner les gens, on sait tous ça.

Imaginez si vous saviez qui vous épie.

Ou pire, que l’on peut maintenant savoir que vous passez tellement de temps sur les photos de votre prochaine proie.

Non, je ne fais pas ça moi.

(Je me sens mal maintenant de ne pas avoir écrit ce billet avant. Je suis désolé, parce que y’a 100 000 personnes de plus depuis lundi.)

Autres photos de voyage en Europe 2004

Pour ceux qui aiment les photos de voyages, j’ai créé deux nouveaux albums complets. Pas toutes les photos, mais les meilleures.

En fait, je n’ai même pas besoin de les créer sur ce site web, elles sont tirées directement des albums que je crées sur Facebook.

Pour les adeptes de WordPress, c’est le Plugin Fotobook.

Je crée mes albums sur facebook, et les photos sont tirées directement ici. Pas besoin de plus de clics. J’aime ça quand il n’y a pas de gossage.

Pour l’album du Maroc Juin 04, cliquez sur la photo ou ici.

J’y suis resté que 5 jours. Nous nous sommes aventurés dans le désert du Sahara pendant 3 jours – 2 nuits, et les autres journées à Fes et à se transporter.

Pour l’album de l’Espagne Juin 04, cliquez sur la photo ou ici.

J’y suis resté plus d’une semaine je crois. Presque deux. Les photos sont des villes de Barcelone, Cadiz et Séville.

Ça fait déjà plus de 4 ans tout cela. Incroyable. C’est une autre vie j’ai l’impression.

Dans les prochains mois, j’ajouterai probablement d’autres photos. En même temps que je ferai le ménage de mon Mac.

Quand j’ai changé mon vieux MacBook G4 12 pouces pour celui que j’ai maintenant, MacBook Pro 17 pouces, j’ai transféré toutes mes photos, mais pas de iPhoto à iPhoto. Alors elles sont toutes dans des dossiers dans des dossiers dans des dossiers, pareil que des poupées russes. C’est vraiment minable quand je cherche des photos.

Tranquillement, à temps perdu, je remédie à la situation. J’en ai probablement plus de 20 000, c’est quand même incroyable. Et dieu sait que je me suis promené dans les 4 dernières années. Merci mon dieu.

Sexebook – Le Facebook libertin et osé

Il était temps, je l’attends depuis tellement longtemps.

Exhibitionniste et voyeur comme je suis, j’espère être bien servi.

J’y avais pensé, mais dans un autre genre, je le nommerais Buttbook. Des fesses partout, mais quand même vêtues de façons sexy. Pas juste des gros culs sales plein de poils. Non, juste osé un peu. Question d’aguicher.

Mais là, il y a Sexebook. C’est seulement français.

Pour s’inscrire, c’est ici.

On le sait comment les Français sont libertins sur les seins à l’air et le sexe ouvert (regarder FHM ou Maxim en Europe). Les Québécois suivent pas très loin derrière. Les Anglos sont tellement trop conservateurs.

« Sexebook est le premier résau social libertin qui vous permet de partager des informations et de créer un envirronement ouvert et connecté au monde. »

Je vais m’inscrire durant la journée, vous pouvez en être assuré.

Pour voir ce que les gens disent de Sexebook sur Twitter, c’est ici. Ça parle déjà.

Vous allez vous inscrire? Ou vous allez attendre que je fasse ma revue?

Aller, je sais que ça vous tente. Nous sommes tous des pervers, arrêtons de se le cacher.

*Édit: Hum, curieusement, le site est hébergé par IWEB au Canada (source). Ils ne disent pas quelle ville. Montréal? Kanawake?

Twitter – Qu'est-ce que vous faites?

Ça fait trop longtemps que je dois parler de Twitter.

Twitter, c’est quoi? C’est un autre moyen de communiquer, mais c’est aussi tellement plus.

Ça répond à la question “Qu’est-ce que vous faites?”, mais en maximum de 140 caractères. C’est un autre moyen pour rester connecter et savoir ce que les autres font, en temps réel.

Il y a environ 4M d’utilisateurs partout dans le monde sur Twitter, et encore trop peu (une dizaine de milliers, au plus) au Québec.

Ça m’a pris du temps avant d’utiliser Twitter, mais un coup commencé, ça devient une drogue. Parce que c’est très puissant.

C’est comme updater votre statut sur facebook, mais seulement aux personnes qui veulent écouter ce que vous avez à dire.

Parce que sur Twitter, on s’abonne aux pensées des gens. En 140 caractères, et avec un outil comme Twitterfox, il est facile de partager ses trouvailles, ses pensées, et tout ce qui nous passe par la tête.

Imaginez que c’est comme un MSN, mais que l’on peut parler à 100, 200, même 10 000 personnes en même temps, en un coup.

Aujourd’hui, je voulais juste l’introduire ici. Parce que Twitter aujourd’hui, c’est comme Facebook il y a deux ans, on ne s’en servait pas, et on ignorait surtout les putains d’invitations du monde dans notre boîte courriel.

Mais Twitter ne marche pas comme ça de toute façon.

Sur Twitter, on s’inscrit, et ensuite on “Follow” ce que les autres ont à dire. En temps réel.

La portée est énorme, les exemples sont infinis sur les possibilités de Twitter.

Twitter est aussi du micro-blogging. Une façon de bloguer rapidement, quand on n’a pas le temps, ou que l’on veut dire que quelques mots au lieu d’un texte complet.

Alors, allez vous inscrire, commencez tranquillement à vous familiariser.

On peut s’inscrire ici sur Twitter.com.

On a besoin de certains outils de bureau ou de fureteur simples pour l’utiliser comme Twitterfox, Twhirl, ou Tweetdeck.

Pour ceux qui ont le iPhone, il y a Twitterrific ou Twitterlator.

Pour ceux qui croient que sur Facebook j’update mon statut à toutes les heures, non. Je tweet. Et c’est juste linké sur mon facebook.

C’est aussi envoyé en haut, à droite de ce blogue, sous la rubrique “Micro-Blogging”. Je me demande si il y a déjà quelqu’un qui lisait cela?

Bon, alors ça ne fait que commencer cette bébelle. Une autre à ajouter. Mais une vraie bonne. Une qui donne enfin quelque chose de constructif au temps que l’on met sur le web.

Et ce n’est pas comme facebook, où les gens sont des supposés “friends”, non. Il n’y a pas d’attachement émotif avec la personne que l’on “follow”.

Oh, et je peux être votre première personne qui vous “follow”, je veux savoir ce que vous avez à dire. Trouvez-moi sur Twitter au nom de Dino28.

Un blog in Franglais?

I’m québécois, but I’m also Canadian.

And, oh yeah, I’m also half italian. My half is between my knees and my torso. Hehe.

So, the concern of having a french blog-only is coming back to me. It has been a choice before. I love Québec, and I’m a francophile.

But I’m also part of the world, and english is the universal (yeah, as if it speaks english on the Sombrero galaxy) language. And I work now 90% of my time in english.

One of my goal is to increase my web presence. And not only that, but my presence everywhere. I want to be a super human. Nah, just kidding.

I’m now not too badly present in Québec, as I’m connected to the most successful and creative ones of the province. Some I even consider close to friends

That’s where the web is going. Connecting people more and more. From all over the place.

Before, we were relating to our neighborhood, the physical one, the real one, because those people were close to us.

Now, with the internet, we need to grab the opportunity to connect with everybody. The whole world. The whole freaking world.

I don’t know for now how I will implement that on this deanthemean.com blog, but I will do something. Maybe some posts here and there in english, I will see in the mean time.

I’m totally letting myself loose now with the internet, more and more revealing who am I. I’m embracing the internet for now on. Something I also recommend for everybody. Be yourself, in real life and online. It’s another way to be more that you can be. To experience life in another dimension.

The virtual and the physical world is closing down to be the same world. Actually, it is the same world, Earth. There is a human on the other side of the screen. We are not just completely sure if it’s a 30 years old playmate or a 10 year old red hair boy playing on his computer screen.

So, for anybody (I mean everyone!) reading this and are interested on his author, Dean, they can add it to their facebook « friends » here (though leave me a message, I can’t accept strangers, even if you’re georgous and beautiful, I’m not that easy).

Or if his thoughts (crazy or not) are relevant to what you like to hear on a daily basis, you can follow him on Twitter here.

Meanwhile, I’m concentrating and back so focused on my project in Vancouver. So much that I got a headache right the first morning. Nice.

Le flirt en 3 étapes faciles.

Le flirt, quand on a les couilles et un plan, et que l’on sait s’y prendre, c’est simple et facile.

Il n’y pas quarante façons de flirter et de créer une relation inexisante entre deux personnes.

Avant les 3 étapes, il faut simplement, et authentiquement choisir sa cible de choix.

Prioritairement, il serait encore plus simple d’avoir fait sa Lovelist avant. Quand tu sais où viser, tu diriges ton tir dans la bonne direction.

Voilà les étapes facile:

  1. L’accroche
  2. L’échange (ou Le don)
  3. Le contact (ou La prise d’info)

Exactement dans cet ordre.

Simple simple simple.

Alors, premièrement, la cible est devant soi et le plan en tête, il faut attendre le bon moment. Ne rien brusquer, faire comme si de rien n’était, s’amuser, et respirer normalement.

Si les choses doivent se passer, quelque chose arrivera, le moment opportun se présentera. À chacun sa chance de la prendre.

1. L’accroche

  • Cette étape est critique, c’est celle qui détermine si ça passe ou ça casse. De là d’avoir un plan bien précis.
  • Fiez-vous à votre instinct et imaginez-vous la première chose que vous diriez à cette personne.
  • Il y a seulement deux choses que l’on peut dire: Un compliment (beaucoup plus conservateur) ou pour les plus avancés une phrase qui pique la personne (trouver la faille).
  • À remarquer, si la personne réagit en renvoyant la balle, positivement ou négativement, c’est dans la poche. On peut passer à la prochaine étape.

Ex: Je suis au gym ce soir, ça fait deux fois que je vois cette fille. Exactement dans les critères de ma Lovelist. Jolie, en forme, une belle énergie positive. La première chose qui m’a frappé chez elle c’est comment ses pantalons sports lui font tellement bien. Et ils sont beaux.

Voilà mon accroche. Un moment où je vais pour boire de l’eau, elle me coupe, l’on se croise des yeux et on se salut. C’est ma chance. Voilà.

Elle a bien réagit en me parlant de ces pantalons, qu’elle aime tant, confortables et tout. Et je lui mentionne qu’ils lui font très bien. Elle réagit en petit rire gêné.

Dès que l’accroche est faite, « décâlissez » de là. Il ne faut pas en mettre trop. Il faut s’éclipsez au plus vite et laisser le moment et le charme planer.

2. L’échange (ou Le don)

  • À ce moment, vous avez maintenant une entrée sur un sujet de fait.
  • Le partage fait toujours du bien. Donner au suivant.
  • Partager une connaissance sur le sujet. Faites un don de soi.
  • Et sachez que ce don sera une chance en or pour cette personne. Il faut vendre son idée.
  • La passion et l’illumination dans le regard fonctionne toujours.
  • À partir de ce moment, vous pouvez relaxer, vous êtes entré dans le monde de cette nouvelle personne par la porte d’en avant. Vous avez été au devant, vous avez été proactif.
  • Le reste du temps, posez-lui une à trois questions maximum. Sans parler de vous, laissez la personne parler, et soyez attentifs.
  • Après 3 à 5 minutes, vous « décalissez » de là. Il vaut mieux ne pas prendre trop de temps de la personne, et laisser planer l’idée que cette personne n’en a pas eu assez. Elle en voudra juste plus.

Ex: Je lui ai partagé mes connaissances sur les pantalons que j’aime tant (je suis un fan fini) Lululemon. J’ai été encore plus chanceux parce qu’elle ne connaissait pas ces pantalons. Tout en lui mentionnant encore une fois, subtilement, que le genre lui ferait très bien.

Ensuite, deux à trois questions. Encore une fois, à l’aise, j’ai eu la chance que nous avions des intérêts communs (de là avoir fait sa Lovelist et bien choisir sa cible, c’est ainsi plus facile).

3. Le contact (ou La prise d’info)

  • Mentionner que l’on devrait lui laisser ses coordonnées pour appronfondir sur un sujet commun, et ensuite voir sa réaction. Très précise comme action. Il fait être prêt à voir l’attitude de la personne en face de nous, et bien analyser sa réaction.
  • Positive et enhousiaste, c’est dans la poche.
  • Un brin d’hésitation, ça ne vaut pas la peine d’insister plus. (Vous voudriez en faire plus avec une personne non excitée et non excitante? Moi non plus. L’énergie doit toujours être élevée.)
  • Petite discussion anodine, et mine de rien, d’une façon très directe et enthousiaste demander à la personne ses coordonnées. (Les gens sont en général des branleux, il faut aller de l’avant. Vous avez fait les premiers pas, vous demandez les coordonnées. Vous referez les premiers pas. Vous êtes en contrôle. Les gens aiment se faire contrôler, et se faire donner une direction. Et surtout, se faire désirer.)
  • Toujours être à l’affût du langage subtil de la personne. Un positivisme, et l’on continue. Un brin d’hésitation, et l’on lâche la pédale. C’est simple. (Vous voulez passer du temps avec une personne indécise? Moi non plus.)

Ex: Alors, subtilement, mais directement, je lui ai demandé si elle est sur Facebook. (Les numéros de téléphones dans quelques mois seront (ou le sont déjà) complètement inutiles. Et l’intrusion par le web est beaucoup plus douce et sécuritaire que l’affrontement en personne. L’important est de repartir avec quelque chose en main, c’est le plan.) Elle me l’a bien sûr donner, et bien mentionner comment elle était sur sa photo. Probablement que trop de filles ont le même nom. Tout son langage m’a donné le feu vert sur ce que j’ai fait. Simple.

Conseils d’utilisation Facebook:

  • Comme l’ancienne méthode du téléphone, ne jamais ajouter la personne le jour même.
  • Attendre au moins 36hres à 48hres avant de lui faire une demande.
  • Ne pas juste envoyer la demande, mais aussi laisser un court, bref et humoristique message avec l’envoi.

Ensuite, bien on laisse aller, et l’on planifie son prochain tir. Quelques échanges, et l’on voit où ça va.

J’aime le principe de deux personnes qui se lancent la balle. On ne peut lancer la balle plus d’une fois. Il faut attendre qu’elle revienne.

Compris? Il faut attendre qu’elle revienne! Jamais lancer deux fois.

Si la personne décroche, et ne renvoie pas la balle, tant pis pour elle. On passe à la prochaine cible.